Championnats d’Europe de cyclisme sur route 2023 : notre présentation de la course en ligne hommes

Partantes, parcours, programme TV… : découvrez notre présentation de la course en ligne masculine des championnats d’Europe de cyclisme sur route 2023, aux Pays-Bas.
Le Français Rémi Cavagna et le champion d'Europe en titre Fabio Jakobsen (Soudal Quick Step) au départ de la 9e étape du Tour de France 2023 - Photo : ASO/Pauline Ballet
Le Français Rémi Cavagna et le champion d’Europe en titre Fabio Jakobsen (Soudal Quick Step) au départ de la 9e étape du Tour de France 2023 – Photo : ASO/Pauline Ballet

Le parcours

La province néerlandaise de Drenthe est une terre de vélo et le confirme ces dernières années avec l’organisation du Tour de Drenthe, habituelle manche printanière du WorldTour féminin, mais aussi avec l’installation du col du VAM, une colline construite sur une ancienne décharge à ciel ouvert. Le parc est désormais destiné aux cyclistes qui s’en donnent à cœur joie, qu’ils soient amateurs ou professionnels. Car les championnats se sont succédé, ces dernières années, sur ce monticule de terre et de précédentes immondices. Le championnat d’Europe de cyclo-cross a consacré en 2021 Lars van der Haar et Lucinda Brand alors que le titre néerlandais sur route y a été accordé, en 2020 et 2022, à Mathieu van der Poel et Pascal Eenkhoorn chez les hommes, et à Anna van der Breggen et Riejanne Markus chez les femmes.

Cette saison, place aux titres continentaux sur route. Pour les hommes, le départ se fera d’Assen pour une boucle autour de la capitale de la province via des routes sinueuses et souvent étroites. Le vent devrait souffler majoritairement de face dans la deuxième partie de cette portion menant au col du VAM, mais les coureurs devront déjà être vigilants pour éviter des cassures ou des mauvaises surprises. Il ne restera déjà plus qu’un peu plus de 80 km à l’arrivée sur le circuit local de 13,7 km autour de cette montagne artificielle. Six tours seront prévus avant de désigner le nouveau champion d’Europe sur route.

Deux côtes seront sur le passage des cyclistes. D’abord, place à l’Atteropad, une ascension de 500 mètres à 6 % de moyenne dont une courte partie pavée. Et dans les derniers hectomètres, le peloton affrontera le col du VAM qui proposera 400 mètres à 6,7 % de moyenne, dont 200 mètres à plus de 12 % ! Ce mur, également fait de petits pavés, devrait faire grimper les lactates. Surtout dans le tour final, car la ligne d’arrivée sera tracée tout simplement au sommet de cette dernière côte de la journée.

Départ fictif : 12h15 sur le Brink à Assen

Départ réel : 12h31 sur le Vaart à Assen après 7,3 km en cortège

Distance : 199,8 kilomètres (115 km + 6 tours du circuit local du col du VAM)

Arrivée : entre 16h58 et 17h10 au sommet du col du VAM à Drijber

La carte et le profil :

Carte - Course en ligne Elites hommes - Championnats d'Europe 2023

Les favoris

Après la réussite des championnats du monde de Glasgow, malgré une seconde place frustrante sur la course des élites hommes, le groupe de Sven Vanthourenhout reprend la route ce dimanche avec l’espoir d’obtenir un premier titre européen après sept années passées à courir derrière le maillot étoilé. Car le collectif belge a souvent mené de front la bagarre pour le titre continental. Mais il a toujours été surpris par plus malin, plus fort, plus rapide… Cette saison encore, la Belgique sera considérée comme la nation à surveiller du côté de la province de Drenthe. Et comme les précédentes années, la sélection présente à fière allure. Cela commence avec Wout van Aert, qui souhaite prendre sa revanche après une nouvelle deuxième place sur la course en ligne des Mondiaux. Leader annoncé, il compte profiter de sa bonne forme affichée sur le Tour de Grande-Bretagne et lors de sa troisième place au contre-la-montre de l’Euro. Il aura également à cœur de briller pour rendre hommage à son équipier Nathan Van Hooydonck, contraint d’annoncer la fin de sa carrière, jeudi, des suites d’une anomalie cardiaque.

Cette fois encore, il sera accompagné d’un co-leader, un autre atout protégé au sein du groupe belge : Arnaud De Lie. Le jeune sprinter n’a que 21 ans, mais il a déjà conquis le public wallon avec ses 17 succès depuis début 2022. Le Taureau de Lescheret a passé un nouveau palier avec sa victoire sur le Grand Prix de Québec au bout d’un effort explosif impressionnant. Mais cela fait plusieurs semaines qu’il annonce son objectif de briller sur le championnat d’Europe. Et vu le parcours et le final en montée sur le col du VAM, De Lie a toutes les qualités pour l’emporter. La sélection belge ne s’arrête pas là. Deux autres coureurs puissants à la bonne pointe de vitesse pourraient également émerger en cas d’attaque surprise : Jasper Stuyven, quatrième du dernier Renewi Tour et sixième des championnats du monde, et Jasper De Buyst, cinquième de la Bretagne Classic et troisième du Grand Prix de Wallonie, confirmant son aisance sur les finales en côte.

Qui pourra contrer ce groupe noir-jaune-rouge sur les routes néerlandaises ? Comme à Glasgow, la sélection danoise apparaît comme l’une des plus solides pour déstabiliser la tactique belge. Mads Pedersen, qui a enchaîné sa quatrième place sur les Mondiaux avec des victoires sur le Tour du Danemark et la BEMER Cyclassics d’Hambourg, aura encore le rôle de leader vu ses compétences sur les courses d’un jour vallonnées et sa pointe de vitesse. Le groupe a par ailleurs d’autres atouts comme Andreas Kron, vainqueur de la première étape sur le Tour d’Espagne et souvent à l’attaque sur la Vuelta. Le col du VAM paraît court pour son explosivité, mais son style offensif sera utile sur un championnat d’Europe. Le champion du Danemark Mattias Skjelmose pourra être dans le même esprit, s’il se montre aussi vif que sur son tour national, voici un mois.

Côté néerlandais, la sélection locale partira avec un avantage moins flagrant que l’an dernier, mais elle ne sera pas dénuée de favoris. Le sprinter Olav Kooij, vainqueur de quatre (!) étapes sur le Tour de Grande-Bretagne et deuxième de la récente Flèche de Gooik, voudra faire parler sa pointe de vitesse, même si la côte finale paraît raide pour ses qualités. Le collectif batave pourra tout de même compter sur Mike Teunissen, vainqueur sur l’étape-reine du Renewi Tour, au pied du Mur de Grammont, en août dernier. Sjoerd Bax, vainqueur d’un sprint en petit comité sur le Trophée Matteotti, sera également à surveiller sur un tel tracé.

Vainqueur à quatre reprises sur ce championnat d’Europe, le groupe italien reviendra avec de l’ambition, même si les leaders annoncés feront surtout office d’outsiders au vu du peloton présent. Matteo Trentin fera parler son expérience dans les offensives, tandis qu’Elia Viviani jouera principalement la carte du sprint, un exercice sur lequel il a tout de même perdu en explosivité ces derniers mois. Dans le clan français, Christophe Laporte reprendra la place de n°1, comme sur les Mondiaux de Glasgow. Il espèrera cette fois connaître plus de chance… Il aura en tout cas les faveurs des pronostics, tant dans un esprit offensif ou de sprint massif. Axel Zingle sera un autre atout pour les échappées, alors qu’Arnaud Démare pourra croire en sa carte en cas d’emballage massif.

Les Britanniques compteront sur le costaud Ethan Vernon en cas de sprint groupé, mais le tout jeune champion d’Europe du contre-la-montre Joshua Tarling pourrait profiter de sa condition actuelle pour surprendre les favoris sur ce parcours pour costauds. Du côté des Norvégiens, ce sont justement des larges gabarits qui prendront la tête de la sélection : Alexander Kristoff sera le vétéran capable d’engranger un deuxième titre continental, alors que Søren Wærenskjold aura un statut de coureur protégé, lui qui adore ce type d’arrivée en puissance. Notons également d’autres outsiders plus isolés dans leur sélection comme l’espagnole Iván Garcia Cortina, le Polonais Michal Kwiatowski, le Letton Toms Skujins ou encore l’Allemand Max Walscheid.


Vous appréciez cette présentation ?

CyclismeRevue est un site mis à jour par une équipe bénévole qui transmet sa passion cycliste aux fans via des articles gratuits. Si vous souhaitez nous soutenir et nous aider à améliorer notre site et aider nos rédacteurs bénévoles, vous pouvez nous aider en partageant cet article sur vos réseaux sociaux ou en donnant 1 euro ou plus sur ko-fi ! Cliquez ici pour atteindre ko-fi et merci pour votre soutien 🙏


Les partants

Données par FirstCycling.com

La météo

Le ciel sera nuageux avec des éclaircies et un léger risque d’averses, les températures seront comprises entre 16 et 18°C, le vent soufflera de sud-ouest entre 10 et 20 km/h.

Plus d’informations sur la météo

Le palmarès

2016 – Peter Sagan 🇸🇰
2017 – Alexander Kristoff 🇳🇴
2018 – Matteo Trentin 🇮🇹
2019 – Elia Viviani 🇮🇹
2020 – Giacomo Nizzolo 🇮🇹
2021 – Sonny Colbrelli 🇮🇹
2022 – Fabio Jakobsen 🇳🇱

Le programme TV

  • En direct dès 13h30 sur VRT 1 et Sporza.be
  • En direct dès 12h30 sur Eurosport 1, Eurosport.com et GCN+
  • En direct dès 13h05 sur Tipik et RTBF Auvio
  • En direct dès 15h05 sur La Chaîne L’Équipe

Pour profiter des retransmissions télévisées de ces courses cyclistes depuis l’étranger, n’hésitez pas à utiliser NordVPN, un programme vous permettant de rejoindre des réseaux privés virtuels protégés dans le monde entier. Pour accéder à ces retransmissions télévisées depuis le monde entier, un VPN peut vous aider, tout en vous protégeant. NordVPN vous propose un abonnement de deux ans pour seulement 3,49 €/mois. Des offres combinées avec NordPass et NordLocker, qui vous aident à protéger vos mots de passe, sont également disponibles jusqu’à -68% ! Tout abonnement à NordVPN est un soutien supplémentaire à CyclismeRevue.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article

Championnats d’Europe de cyclisme sur route 2023 : notre présentation de la course en ligne femmes

Article suivant
Nathan Van Hooydonck - 6e étape Critérium du Dauphiné 2023 - ASO Billy Ceusters

Nathan Van Hooydonck contraint à la retraite suite à une anomalie cardiaque

Articles similaires
Le champion du monde Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) lors de la Coupe du monde de cyclo-cross à Anvers, le 23 décembre 2023. - Photo : Alain Vandepontseele/Alain VDP Photography

Mathieu van der Poel préfère la course sur route au VTT aux Jeux olympiques de Paris : le choix de la raison

Le champion du monde sur route préfère limiter son nombre de jours de course et disputer le Tour de France en vue de la course sur route des Jeux olympiques de Paris, sur laquelle il espère obtenir la médaille d'or. Il fait donc officiellement une croix sur le VTT cross-country, après une tentative manquée à Tokyo, trois ans plus tôt.
Lire plus
Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) remporte le Tour des Flandres 2024 - Photo : capture Eurosport

Tour des Flandres : comment Alpecin-Deceuninck et Lidl-Trek ont maîtrisé pour les succès de Van der Poel et Longo Borghini

Le champion du monde Mathieu van der Poel a profité du travail de sa formation en amont, avant de filer en solitaire à plus de 40 kilomètres de l'arrivée, pour s'offrir sa troisième victoire sur le Tour des Flandres, là où la championne d'Italie Elisa Longo Borghini a bénéficié du boulot tactique de l'équipe Lidl-Trek pour glaner un deuxième succès à Audenarde.
Lire plus
Total
0
Share