Brussels Cycling Classic 2023 : notre présentation de la 103e édition

Parcours, partants, favoris, météo… : toutes les informations sur la 103e édition de la Brussels Cycling Classic, disputée ce dimanche 4 juin 2023 autour de Bruxelles.
Affiche - Brussels Cycling Classic 2023

Le parcours

Présentation des équipes : de 9h00 à 10h00 dans le parc du Cinquantenaire à Bruxelles

Départ fictif : 10h15 dans le parc du Cinquantenaire à Bruxelles

Départ réel : 10h30 sur la Steenweg op Mechelen/N227 à Crainhem, après 7,8 km en cortège

Distance : 207,3 kilomètres

Les difficultés du jour :

Km 51,8 – Côte 1 : Rue du Croiseau (800 m à 6,4% de moyenne)
Km 60,2 – Côte 2 : Rue de Ronquières (700 m à 3%)
Km 113,7 – Côte 3 : Zavelstraat (1 600 m à 3,4%)
Km 120,5 – Côte 4 : Mur de Grammont (475 m à 9,3%)
Km 124,4 – Côte 5 : Bosberg (980 m à 5,8%)
Km 131,6 – Côte 6 : Congoberg (1 300 m à 5%)
Km 150,6 – Côte 7 : Mur de Grammont (475 m à 9,3%)
Km 154,5 – Côte 8 : Bosberg (980 m à 5,8%)
Km 161,7 – Côte 9 : Congoberg (1 300 m à 5%)
Km 180,1 – Secteur pavé 1 : Brabantsebaan (2 200 m)
Km 187,3 – Secteur pavé 2 : Rosweg (2 200 m)
Km 193,4 – Côte 10 : Heiligekruiswegstraat (700 m à 5%)

Horaires de passage : cliquez ici pour découvrir les heures de passage

Arrivée : entre 15h13 et 15h41 sur l’avenue Houba de Strooper, face au stade Roi Baudouin, à Bruxelles

La carte et le profil de l’épreuve :

Carte - Brussels Cycling Classic 2023 Profil - Brussels Cycling Classic 2023

Les favoris

⭐️⭐️⭐️

Arnaud Démare 🇫🇷 (Groupama-FDJ) – Après un printemps compliqué, sans victoire, le sprinter français semble avoir retrouvé la condition et la confiance après la naissance de sa première fille. Vainqueur d’étape sur les récentes Boucles de la Mayenne, il retrouve en région bruxelloise des routes qu’il apprécie. Capable de franchir les “bergs” flandriens, il peut rêver d’un succès sous l’Atomium au vu de sa pointe de vitesse. Avec Paul Penhoët, Laurence Pithie et Bram Welten, la Groupama-FDJ a sorti l’artillerie lourde en matière de sprint, confirmant la stratégie prônée ce dimanche.

Tim Merlier 🇧🇪 (Soudal Quick Step) – Le champion de Belgique poursuit une préparation intéressante en vue du prochain National, de nouveau taillé pour les sprinters. S’il n’a pu trouver la victoire, échouant de peu sur la Van Merksteijn Fences Classic (ex-GP Marcel Kint) et le Tour du Limbourg, Merlier semble clairement monter en puissance au fil des classiques. Et si le peloton se fissure sur le circuit autour du Mur de Grammont, il est certainement le meilleur sprinter capable de franchir ces hauts pourcentages sans crainte.

⭐️⭐️

Bryan Coquard 🇫🇷 (Cofidis) – S’il n’a repris la compétition qu’au Tour du Finistère, voici deux semaines, le sprinter de la Cofidis retrouve sur la Brussels Cycling Classic un terrain idéal pour ses qualités de sprinter-puncheur. La dernière ligne droite en faux-plat montant, sur l’avenue Houba de Strooper, semble en prime parfaite pour sa puissance affichée sur les sprints de costauds. Et avec Max Walscheid, il dispose d’un joker capable de s’infiltrer dans une échappée ou de miser sa propre carte.

Biniam Girmay 🇪🇷 (Intermarché-Circus-Wanty) – Le printemps a été très difficile pour l’Érythréen, malade et incapable de retrouver sa meilleure condition pour les classiques flandriennes. De retour en Érythrée pour préparer la deuxième partie de saison, il se relance désormais en Belgique avec une classique entre monts flandriens et chaussées bordées par le vent. Une reprise sur des routes parfaites, si l’on s’en tient au profil de Girmay. Même si ses adversaires ont déjà plus de coffre.

Jordi Meeus 🇧🇪 (Bora-Hansgrohe) – Vainqueur costaud du Circuit de Wallonie sur une arrivée en faux-plat montant similaire à ce qu’il retrouvera à Laeken, le sprinter belge de 24 ans sera à nouveau le leader de sa formation, ce dimanche. S’il n’a pu retrouver le succès sur le Tour de Norvège (deux fois troisième, de peu), Meeus connaît sa pointe de vitesse. Bien placé, il fait des ravages.

Giacomo Nizzolo 🇮🇹 (Israel Premier Tech) – Depuis sa victoire sur le Tro Bro Léon, l’ancien champion d’Europe cherche à répéter l’histoire. Moins en verve dès qu’il se retrouve en deuxième rideau du peloton, Nizzolo n’en reste pas moins un candidat à la victoire sur de telles routes usantes. S’il parvient à suivre la bonne échappée ou s’il arrive à bien se placer à l’approche de la ligne, son explosivité peut lui permettre de faire la différence.

⭐️

Stanislaw Aniolkowski 🇵🇱 (Human Powered Health) – Le sprinter polonais poursuit sa progression au sein de l’équipe Human Powered Health. Double vainqueur d’étape sur le Tour de Grèce, il a enchaîné avec une récente troisième place sur le Tour du Limbourg, sur un profil final légèrement plus relevé que sur cette Brussels Cycling Classic. Il a donc la vitesse et l’expérience pour briller.

Tobias Lund Andresen 🇩🇰 (Team DSM) – Connu chez les espoirs pour sa pointe de vitesse intéressante, le Danois de 20 ans s’est révélé aux professionnels avec sa deuxième place sur le Tour de Drenthe, en mars, puis lors du dernier Tour de Norvège, sur lequel il a obtenu deux places de dauphin. Puissant et spécialiste des efforts explosifs, il peut poursuivre sa belle série du côté de Bruxelles.

Arne Marit 🇧🇪 (Intermarché-Circus-Wanty) – Déçu par ses derniers sprints sur le Tour d’Italie – victime d’un problème mécanique à Caorle puis mal placé à Rome -, le sprinter flandrien de 24 ans peut se refaire la cerise dès ce dimanche sur la Brussels Cycling Classic. Si Girmay sera le leader, a priori plus à l’aise sur les quelques ascensions prévues autour de Grammont, Arne Marit reste un candidat en cas d’emballage massif.

Arjen Livyns 🇧🇪 (Lotto-Dstny) – Sans leader annoncé au départ de l’épreuve, l’équipe Lotto-Dstny pourra compter sur deux cartes : le vainqueur de Paris-Roubaix Espoirs Tijl De Decker, qui peut faire parler ses qualités explosives près du Muur, et l’explosif Arjen Livyns. Sixième l’an dernier après avoir suivi la bonne échappée, le Flandrien sait qu’il devra certainement se placer dans une nouvelle attaque pour viser la victoire.

Dries Van Gestel 🇧🇪 (TotalÉnergies) – Dans une équipe qui peut compter sur la pointe de vitesse de Sandy Dujardin, Thomas Bonnet ou Lorrenzo Manzin, le Belge sera un atout intéressant dans les parties plus vallonnées de cette Brussels Cycling Classic. L’Anversois de 28 ans est un offensif, il peut bousculer le peloton sur de telles routes. Et sa pointe de vitesse n’est pas à négliger dans un petit groupe.

Andrea Vendrame 🇮🇹 (Ag2r Citroën Team) – Contraint de renoncer dès la deuxième semaine du Tour d’Italie en raison d’un test positif au Covid-19, le sprinter-puncheur italien arrive en terres bruxelloises avec l’objectif de retrouver la confiance et la forme pour la suite de la saison. Ses qualités en font un outsider intéressant, tant sur les côtes qu’en cas de sprint massif. Avec Clément Venturini et Marc Sarreau, son équipe dispose en outre de jokers intéressants si la course se débride.


Vous appréciez cette présentation ?

CyclismeRevue est un site mis à jour par une équipe bénévole qui transmet sa passion cycliste aux fans via des articles gratuits. Si vous souhaitez nous soutenir et nous aider à améliorer notre site et aider nos rédacteurs bénévoles, vous pouvez nous aider en partageant cet article sur vos réseaux sociaux ou en donnant 1 euro ou plus sur ko-fi ! Cliquez ici pour atteindre ko-fi et merci pour votre soutien 🙏


Les partants

Data powered by FirstCycling.com

Le palmarès

2013 André Greipel 🇩🇪
2014 André Greipel 🇩🇪
2015 Dylan Groenewegen 🇳🇱
2016 Tom Boonen 🇧🇪
2017 Arnaud Démare 🇫🇷
2018 Pascal Ackermann 🇩🇪
2019 Caleb Ewan 🇦🇺
2020 Tim Merlier 🇧🇪
2021 Remco Evenepoel 🇧🇪
2022 Taco van der Hoorn 🇳🇱

La météo

Le ciel sera majoritairement dégagé avec de larges éclaircies tout au long de la journée, les températures seront comprises entre 21 et 23°C, le vent soufflera de nord-est à nord-nord-est entre 15 et 25 km/h.

▶️ Plus d’informations sur la météo et la direction du vent sur le site de l’IRM

Le programme TV

  • En direct dès 14h05 sur La Une et RTBF Auvio
  • En direct dès 13h30 sur Één et sur Sporza.be
  • En direct dès 13h30 sur Eurosport.com et GCN+
  • En direct dès 13h30 sur La Chaîne L’Équipe et Lequipe.fr

Pour profiter des retransmissions télévisées de ces courses cyclistes depuis l’étranger, n’hésitez pas à utiliser NordVPN, un programme vous permettant de rejoindre des réseaux privés virtuels protégés dans le monde entier. Pour accéder à ces retransmissions télévisées depuis le monde entier, un VPN peut vous aider, tout en vous protégeant. NordVPN vous propose un abonnement de deux ans pour seulement 3,49 €/mois. Et avec cette offre, tout nouveau souscripteur reçoit 3 mois d’abonnement supplémentaires ! Des offres combinées avec NordPass et NordLocker, qui vous aident à protéger vos mots de passe, sont également disponibles jusqu’à -63% ! Tout abonnement à NordVPN est un soutien supplémentaire à CyclismeRevue.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article
Carte générale - Critérium du Dauphiné 2023

Critérium du Dauphiné 2023 : notre présentation de la 75e édition

Article suivant
Shari Bossuyt Canyon SRAM Racing

Shari Bossuyt contrôlée positive au Letrozole

Articles similaires
Le champion du monde Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) lors de la Coupe du monde de cyclo-cross à Anvers, le 23 décembre 2023. - Photo : Alain Vandepontseele/Alain VDP Photography

Mathieu van der Poel préfère la course sur route au VTT aux Jeux olympiques de Paris : le choix de la raison

Le champion du monde sur route préfère limiter son nombre de jours de course et disputer le Tour de France en vue de la course sur route des Jeux olympiques de Paris, sur laquelle il espère obtenir la médaille d'or. Il fait donc officiellement une croix sur le VTT cross-country, après une tentative manquée à Tokyo, trois ans plus tôt.
Lire plus
Total
0
Share