En ce début de saison, c’est Intermarché-Circus-Wanty qui sourit

Intermarché-Circus-Wanty est la meilleure équipe belge de ce début de saison. Avec 6 victoires et un moment au sommet du classement UCI, le groupe n’en finit plus de surprendre.
Intermarché-Circus Wanty 2023 - Cyclingmedia Agency
Les coureurs d’Intermarché-Circus-Wanty lors de son stage de janvier 2023 – Photo : Cyclingmedia Agency

Une jeunesse qui gagne

Les performances de l’équipe sont notamment dues aux jeunes coureurs qui se sont illustrés depuis le début de la saison. À commencer par Kobe Gossens qui a remporté deux victoires en Espagne, les deux premières de sa carrière : la première en solitaire au Trofeo Andratx et une deuxième au Trofeo Serra de Tramuntana, avec également une très belle quatrième place de son coéquipier Lilian Calmejane. Un début de saison rêvé pour le grimpeur arrivé en provenance de la Lotto-Soudal en 2022.

Autre jeune en forme, Rune Herregodts a décroché la deuxième place au Portugal lors de la Figueira Champions Classic. Le coureur de 24 ans, arrivé dans l’équipe cette année, s’en réjouit : “Depuis mon arrivée chez Intermarché-Circus-Wanty, toutes mes attentes ont été comblées. La reconnaissance du parcours en Algarve et les investissements consentis dans le matériel contre-la-montre sont des exemples qui démontrent l’importance que l’équipe place en mon développement. J’ai aussi été agréablement surpris par l’ambiance familiale qui règne au sein de cette World Team.”

On peut aussi noter les noms de Tom Paquot, Arne Marit et Laurenz Rex qui se sont aussi illustrés aussi bien individuellement que collectivement pour accompagner leurs leaders plus expérimentés (Rein Taaramaë, Louis Meintjes et Rui Costa) sur les épreuves du début de saison.

Des leaders en forme

Au-delà de la jeunesse performante, l’équipe est en effet soutenue par des coureurs d’expérience qui continuent de faire leur preuve. L’exemple le plus parlant est celui de Rui Costa. Le champion du monde 2013 est auteur d’une renaissance inattendue lors de cette saison. Bien qu’ayant déjà atteint l’âge de 36 ans, le coureur portugais a rejoint l’équipe wallonne cet hiver. Certains observateurs doutaient de sa capacité à effectuer de belles performances pour l’équipe, sa dernière victoire remontant à 2020. Le coureur portugais a prouvé le contraire en remportant sa première victoire de la saison dès son premier jour de course au Trofeo Calvia. Quelques semaines plus tard, il a confirmé qu’il se sentait bien dans sa nouvelle équipe en remportant la dernière étape du Tour de la communauté de Valence, ainsi que le général.

Le champion portugais n’est pas le seul coureur expérimenté à briller cette saison. Lilian Calmejane, également arrivé cet hiver, a réussi à se montrer sous un meilleur jour que lors des saisons précédentes. Pour Jean-François Bourlart, patron de la formation belge, “ce sont des coureurs qui, à un moment dans leur carrière, ont choisi l’argent, une structure où ça s’est peut-être moins bien déroulé. Du coup, la motivation en prend un coup, l’envie d’aller pédaler sept heures sous la pluie aussi… C’est un ensemble. Mais là, ces mecs-là ont retrouvé la niaque. Ça se voit. Et c’est autant physique qu’au niveau mental. Quand on est le meilleur des deux cents coureurs alignés au départ d’un championnat du monde, c’est qu’il y a quelque chose de spécial”, explique-t-il dans une interview accordée au Soir.

Dans l’attente de son leader

La star de l’équipe, Biniam Girmay, a déjà gagné cette saison aussi (sur la 1re étape du Tour de la Communauté de Valence), mais ses objectifs se situent encore plus loin dans la saison. L’Érythréen de 22 ans, vainqueur de Gand-Wevelgem et d’une étape du Giro en 2022, va se frotter aux plus grandes courses cette saison et donc aux plus grands coureurs. Il sera présent sur Milan-Sanremo, le Tour des Flandres et Paris-Roubaix, mais il sera aussi probablement au départ du Tour de France. Intermarché-Circus-Wanty peut donc rêver de rempoter son premier monument ou sa première victoire sur le Tour de France avec son jeune prodige pour rendre cette saison encore plus historique pour la formation wallonne.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article
Affiche Le Samyn 2023

Le Samyn 2023 : notre présentation complète de la 55e édition masculine

Article suivant
Montage Victoires Van Baarle Kopecky Benoot Wiebes - Circuit Het Nieuwsblad Kuurne-Bruxelles-Kuurne Circuit du Hageland

Week-end d’ouverture belge : comment Jumbo-Visma et SD Worx ont construit leurs victoires

Articles similaires
Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) remporte le Tour des Flandres 2024 - Photo : capture Eurosport

Tour des Flandres : comment Alpecin-Deceuninck et Lidl-Trek ont maîtrisé pour les succès de Van der Poel et Longo Borghini

Le champion du monde Mathieu van der Poel a profité du travail de sa formation en amont, avant de filer en solitaire à plus de 40 kilomètres de l'arrivée, pour s'offrir sa troisième victoire sur le Tour des Flandres, là où la championne d'Italie Elisa Longo Borghini a bénéficié du boulot tactique de l'équipe Lidl-Trek pour glaner un deuxième succès à Audenarde.
Lire plus
Total
0
Share