Tour d’Italie 2023 : voici les 21 étapes de la 106e édition du Giro

Découvrez les 21 étapes de la 106e édition du Tour d’Italie, programmée du 6 au 28 mai 2023 entre les Abruzzes et Rome.
Jai Hindley Maillot rose Vainqueur Giro Tour d'Italie 2022 - RCS Sport La Presse Fabio Ferrari
L’Australien Jai Hindley (Bora-Hansgrohe) célèbre son succès sur le Tour d’Italie 2022 à Vérone – Photo : RCS Sport/La Presse/Fabio Ferrari

Le Tour d’Italie a dévoilé le tracé que le peloton affrontera entre les Abruzzes et Rome, sur l’autre flanc de la Botte, du 6 au 28 mai 2023. Cette 106e édition renouera avec la tradition montagneuse de la Corsa Rosa, mais proposera également un enchaînement idéal pour les rouleurs : trois contre-la-montre, dont un dernier exercice individuel sur les pentes du Monte Lussari. Soit plus de 70 kilomètres contre le chrono, presqu’un anachronisme dans le cyclisme moderne. Et pourtant, l’organisation du Giro veut proposer un parcours plus exigeant et plus équilibré, profitant de l’avènement de grands rouleurs comme le récent recordman de l’heure Filippo Ganna ou le champion du monde (sur route) Remco Evenepoel.

Avec plus de 3 400 kilomètres au compteur et plus de 51 000 mètres de dénivelé positif selon une premier évaluation, cette 106e édition du Giro présente des caractéristiques particulièrement imposantes pour un Grand Tour contemporain. Après un grand départ déjà présenté dans les Abruzzes, avec pour débuter un contre-la-montre de 18,4 kilomètres sur une piste cyclable longeant la côte adriatique, le peloton descendra vers le sud pour des premières escarmouches entre puncheurs dès la 3e étape, vallonnée jusqu’Melfi, via le Monte Vulture. Le lendemain, le passage dans les Appenins sera tout aussi scruté par les favoris au maillot rose avec la première arrivée au sommet de ce Giro, sur le Lac Laceno, au bout d’un col de près de 10 km avec des passages à plus de 10% durant une bonne moitié d’ascension.

Si les vallons seront encore nombreux vers Salerne et Naples, les finales proposées ne devraient pas tant user les coureurs rapides. Alors que la septième étape fera la part belle aux grimpeurs avec une arrivée déjà présentée vers le Campo Imperatore, où Simon Yates s’était déjà imposé en 2018 après une ascension finale de près de sept bornes à 9% de moyenne. Le lendemain, les puncheurs seront à la fête avec une traditionnelle étape adriatique des “Murs”, vers Fossombrone, en passant par Cappuccini (3 km avec des passages jusqu’à 19%), dont le dernier sommet est pointé à cinq kilomètres du but. L’idéal pour créer quelques écarts avant le deuxième chrono de ce Giro sur une trentaine de kilomètres dans la plaine de Cesena.

Des sommets à plus de 2000 mètres

Les candidats au maillot rose se retrouveront probablement dès la 12e étape vers Rivoli, avec le Colle Braida pour user les gambettes avant les vingt derniers kilomètres. Sinon, il faudra patienter le passage en Suisse, le lendemain, pour une des étapes les plus rudes de ce Tour d’Italie. Les coureurs vont grimper à deux reprises au-delà des 2000 mètres, avec notamment le Col du Grand Saint-Bernard et ses 25 kilomètres d’ascension en tant que Cima Coppi, plus haut sommet de ce Tour d’Italie. Un apéritif en vue de l’arrivée au sommet de Crans-Montana.

La 15e étape galonné vers Bergame vaudra aussi son pesant de “Maglia Rosa” avec un final pour attaquants, qui passera par la montée sèche de Valpiana. Mais les grandes manœuvres sont surtout attendues en troisième semaine avec un enchaînement particulièrement rude pour clore ce Giro déjà bien usant. L’étape du Monte Bondone annonce ainsi quatre cols dont une ascension finale de 22 km avec une deuxième partie grimpant jusqu’à 15%. Sur la 18e étape, ce seront trois montées dans les 30 derniers kilomètres. Avec pour conclure le col de Coi et ses 4 km à 10% de moyenne puis la grimpée finale de Val di Zoldo à près de 8% sur un kilomètre.

La 19e étape sera l’étape-reine de ce Giro, vers les mythiques Trois Cimes de Lavaredo. L’enchaînement sera infernal, à plus de 2000 mètres d’altitude. Dans les Dolomites, les coureurs vont affronter près de 5400 mètres de dénivelé positif en seulement 180 kilomètres… Le Passo Campolongo, le Passo Valparola, le Passo Giau (via le versant de Selva du Cadore à près de 10% de moyenne) et pour conclure, l’ascension vers les Trois Cimes via le Passo Tre Croci et des passages jusqu’à 18% dans les trois derniers kilomètres. Ce sera déjà étouffant. Mais il y a encore un contre-la-montre le lendemain. Et en montée s’il vous plait : vers le Monte Lussari, 18,6 km en solitaire dont une pente finale de 7 bornes à près de 12% de moyenne. Un sacré mur pour clôturer la lutte pour le classement général. Et si les écarts sont minces, les audacieux pourront toujours tenter leur chance sur l’étape finale tracée en circuit dans les rues de Rome, avec un tour de 11,5 kilomètres autour du Forum pour conclure ce Giro haletant.

La carte générale de la 106e édition du Tour d’Italie (du 6 au 28 mai 2023) :

Parcours - Tour d'Italie Giro 2023

Les étapes de la 106e édition du Tour d’Italie :

1re étape – Samedi 6 mai 2023 : Fossacesia Marina > Ortona (18,4 km – CLM individuel)

2e étape – Dimanche 7 mai 2023 : Teramo > San Salvo (204 km)

3e étape – Lundi 8 mai 2023 : Vasto > Melfi (210 km)

4e étape – Mardi 9 mai 2023 : Venosa > Lago Laceno (184 km)

5e étape – Mercredi 10 mai 2023 : Atripalda > Salerne (172 km)

6e étape – Jeudi 11 mai 2023 : Naples > Naples (156 km)

7e étape – Vendredi  12 mai 2023 : Capua > Campo Imperatore (218 km)

8e étape – Samedi 13 mai 2023 : Terni > Fossombrone (207 km)

9e étape – Dimanche 14 mai 2023 : Savignano sul Rubicone > Cesena (30,7 km – CLM individuel)

Lundi 15 mai 2023 – Journée de repos

10e étape – Mardi 16 mai 2023 : Scandiano > Viareggio (190 km)

11e étape – Mercredi 17 mai 2023 : Camaiore > Tortona (218 km)

12e étape – Jeudi 18 mai 2023 : Bra > Rivoli (179 km)

13e étape – Vendredi 19 mai 2023 : Borgofranco d’Ivrea > Crans Montana (Sui) (208 km)

14e étape – Samedi 20 mai 2023 : Sierre (Sui) > Cassano Magnago (194 km)

15e étape – Dimanche 21 mai 2023 : Seregno > Bergame (191 km)

Lundi 22 mai 2023 – Journée de repos

16e étape – Mardi 23 mai 2023 : Sabbio Chiese > Monte Bondone (198 km)

17e étape – Mercredi 24 mai 2023 : Pergine Valsugana > Caorle (192 km)

18e étape – Jeudi 25 mai 2023 : Oderzo > Val di Zoldo/Palafavera (160 km)

19e étape – Vendredi 26 mai 2023 : Longarone > Trois Cimes de Lavaredo/Refuge Auronzo (182 km)

20e étape – Samedi 27 mai 2023 : Tarvisio > Monte Lussari (18,6 km – CLM individuel)

21e étape – Dimanche 28 mai 2023 : Rome > Rome (151 km)

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article

Championnats du monde sur piste : les Belges confirment leur Euro réussi

Article suivant
Remco Evenepoel Vainqueur 19e étape - Tour d'Espagne Vuelta 2022 - ASO Unipublic Sprint Cycling Agency Miwa Iijima

Vélo d’or, Vélo de Cristal, Flandrien… : les prix de fin d’année ont-ils encore une valeur ?

Articles similaires
Remco Evenepoel Leader 17e étape - Tour d'Espagne Vuelta 2022 - ASO Unipublic Sprint Cycling Agency Rafa Gomez

Les chiffres de la saison 2022 sur route : Evenepoel, Pogacar et Wiebes au sommet

La saison 2022 a été palpitante sur la route, les coureurs offensifs dominent encore le cyclisme actuel. Chez les hommes, Pogacar et Evenepoel affolent les compteurs. Du côté des sprinters, c'est Jakobsen qui engrange le plus de victoires. Chez les femmes, domination absolue au nombre de victoires de Lorena Wiebes, la reine du sprint.
Lire plus