Famenne Ardenne Classic 2022 : notre présentation de la 4e édition

Parcours, favoris, directs… : toutes les informations sur la 4e édition de la Famenne Ardenne Classic, disputée le 2 octobre 2022.
Affiche - Famenne Ardenne Classic 2022

Le parcours

Après deux années d’absence en raison de la pandémie de Covid-19, le peloton retrouvera la Famenne Ardenne Classic sur un nouveau tracé qui correspondra mieux aux puncheurs-sprinters, et fera la part belle aux spécialistes de l’offensive. Et avec la pluie annoncée ce dimanche du côté de Marche-en-Famenne, nul doute que la course s’annonce débridée sur ces routes vallonnées aux portes des Ardennes. Par rapport au parcours de la dernière édition, en 2019, le tracé se voudra encore plus corsé avec huit côtes au programme, dans un timing bien plus serré. Après le traditionnel départ du WEX, où le public belgo-luxembourgeois devrait célébrer le héros local Arnaud De Lie, les coureurs descendront cette fois vers le sud de la région.

Le peloton rejoindra après seulement 25 kilomètres de course la côte de Nassogne, la plus longue et plus haute du jour, avant d’enchaîner les collines vers La Roche-en-Ardenne, où sera grimpée la côte d’Ortho (soit le versant escaladé lors de Liège-Bastogne-Liège). À peine cette butte franchie, le peloton se dirigera vers le barrage de Nisramont, au bout d’une côte en deux parties qui annonce les pourcentages les plus raides du parcours (jusqu’à 9%). Retour ensuite vers La Roche-en-Ardenne, pour une ascension de la côte de Warisy, que le peloton enchaînera directement avec le circuit local, à parcourir à près de quatre reprises.

La côte de Roy sera la principale difficulté de ce circuit final avec un peu plus de 3 kilomètres à affronter à près de 4% de moyenne. L’ascension n’a donc rien d’insurmontable pour les sprinters costauds, mais l’enchaînement de cette côte après la montée de l’avenue de la Toison d’Or vers Waha (sur près de 2 km à 4%) et avant la petite côte de Marloie (2 km à 3,5%), peut mener à une course de mouvement aux avant-postes. Il faudra également être prudent dans la descente de la côte de Roy, légèrement sinueuse, ainsi que dans les virages à angle droit des trois derniers kilomètres de course. Enfin, en cas de sprint, il ne faudra pas le lancer trop tôt vu le final dans le dernier kilomètre de 3 à 5% qui en a déjà surpris plus d’un lors des précédentes éditions.

Présentation des coureurs : entre 10h45 et 12h00 au WEX de Marche-en-Famenne
Départ fictif : 12h05 au WEX de Marche-en-Famenne
Départ réel : 12h10 sur la N839, au croisement de la rue Frasire, à Marche-en-Famenne, après 3,2 km en cortège

Distance : 188,1 kilomètres

Les difficultés du jour :
Km 25,0 – Côte 1 : Côte de Nassogne (4 km à 4,5% de moyenne)
Km 47,0 – Côte 2 : Côte d’Ortho (3 km à 5,5%
)
Km 61,5 – Côte 3 : Côte de Filly/Barrage de Nisramont (3 km à 5%)

Km 89,0 – Côte 4 : Côte de Warisy (3,7 km à 4,6%
)
Km 100,4 – Côte 5 : Côte de Roy (2,3 km à 4,8%
)
Km 124,4 – Côte 6 : Côte de Roy (3,4 km à 4,2%)
Km 148,4 – Côte 7 : Côte de Roy (3,4 km à 4,2%)
Km 172,4 – Côte 8 : Côte de Roy (3,4 km à 4,2%)

Arrivée : entre 16h30 et 16h50 sur l’avenue de la Toison d’Or à Marche-en-Famenne

La carte et le profil de la 4e édition de la Famenne Ardenne Classic :

La carte et le profil du circuit final autour de Marche-en-Famenne :

Les favoris

Vu son avènement en tant que meilleur coureur de l’équipe Lotto-Soudal malgré sa première saison chez les professionnels et ses 20 ans à peine, le sprinter de Leschret Arnaud De Lie sera évidemment l’attraction du jour. S’il n’est pas exactement sur ses terres (il y a une cinquantaine de kilomètres entre la ferme de ses parents et la capitale de la Famenne), le coureur belge sera applaudi par le public local, prêt à soutenir la nouvelle pépite wallonne qui accumule déjà neuf succès cette saison. La course pour se maintenir dans le WorldTour semble quasiment perdue pour la Lotto-Soudal, mais De Lie aura certainement à cœur de briller sur des routes qu’il connaît très bien pour les avoir enchaînées lors de ses jeunes années au CC Chevigny, géré par la même organisation que la Famenne Ardenne Classic. Le sprinter a prouvé cette saison qu’il pouvait tenir la distance et les côtes, même quand le dénivelé dépasse les 3 000 mètres sur la journée. Et il bénéficiera d’un soutien de taille avec Jasper De Buyst comme potentiel poisson pilote et Victor Campenaerts comme attaquant capable d’aller chercher les bons coups si nécessaire. Autant d’opportunités qui permettront à Lotto-Soudal de se placer parmi les favoris du jour.

Autre formation belge attendue en bonne place vu ses récents résultats, Intermarché-Wanty-Gobert dévoile également un collectif solide pour espérer la victoire à Marche-en-Famenne. Le vainqueur sortant Dimitri Claeys, tout juste papa (NDLR : sa fille est née le 19 septembre), aura une motivation supplémentaire, trois ans après sa dernière victoire parmi les professionnels. Mais l’équipe comptera avant tout sur le puncheur érythréen Biniam Girmay, qui n’a certes pas su se placer sur son premier championnat du monde parmi les élites, mais qui trouvera en Famenne un terrain à sa convenance. Et avec Loïc Vliegen et Taco van der Hoorn en soutiens, l’équipe multiplie aussi ses chances. De même, au sein de l’équipe belge Alpecin-Deceuninck, le champion de Belgique Tim Merlier profitera de ce retour en Belgique pour retrouver des sensations après un mois de septembre délicat, alors que Dries De Bondt, récent vainqueur de la kermesse pro de Vichte, peut faire valoir ses talents offensifs sur un tel profil.

Toujours au rayon des sprinters qui savent grimper et se faire mal sous la pluie, le Français Hugo Hofstetter sera évidemment un coureur à suivre au sein d’une équipe Arkéa-Samsic qui pourra également placer le sprinter belge Amaury Capiot. Les opportunités ne manqueront pas non plus pour Ag2r Citroën Team qui comptera sur Greg Van Avermaet pour durcir la course et tenter de s’isoler, et sur Stan Dewulf, en verve en tant qu’équipier de luxe sur les championnats du monde, et attendu cette fois pour parachever le travail en cas d’arrivée groupée. Chez Israel Premier Tech, ce sera certainement l’attaque qui sera au cœur de la stratégie du jour avec Sep Vanmarcke, qui a retrouvé le succès début septembre sur la Maryland Classic, et Guillaume Boivin, ex-vainqueur de l’épreuve et capable de surprendre sur ces routes vallonnées. L’équipe TotalÉnergies devrait suivre la même stratégie avec le Belge Dries Van Gestel, cinquième du Circuit du Houtland et troisième de la Course des Raisins d’Overijse, d’une part, et le Français Anthony Turgis, sixième de la dernière Primus Classic, d’autre part.

Toujours au rayon des outsiders qui pourront tenter leur chance vers Marche-en-Famenne : le Néo-Zélandais Aaron Gate (Bolton Equities Black Spoke), champion du Commonwealth sur route, est une cible à suivre sur ces routes, tout comme les sprinters de la Bingoal Pauwels Sauces WB, le Belge Timothy Dupont et le Polonais Stanislaw Aniolkowski. La Trek-Segafredo présentera quelques coureurs costauds comme Edward Theuns et Daan Hoole, alors que Cofidis se présentera avec le Français Axel Zingle comme principale carte.

La liste des partants : cliquez ici pour découvrir la liste provisoire des partants

Le palmarès :

2017 Moreno Hofland (P-B)
2018 Guillaume Boivin (Can)
2019 Dimitri Claeys (BEL)

La météo

Le ciel sera largement nuageux avec un risque important d’averses tout au long de la journée, les températures seront comprises entre 12 et 14°C, le vent soufflera de sud-ouest à ouest entre 15 et 25 km/h.

Les directs TV

  • En direct dès 14h35 sur La Une et RTBF Auvio
  • En direct dès 15h00 sur Eurosport 1, Eurosport Player et GCN+
Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article
John Lelangue, CEO de Lotto-Soudal, avec Caleb Ewan et Tim Wellens au départ du Tour de France 2022 - Photo : ASO/Alex Broadway

Le patron de Lotto-Soudal John Lelangue va quitter l’équipe : un bilan contrasté

Article suivant

Exact Cross de Meulebeke : les photos du Berencross, remporté par Lucinda Brand et Michael Vanthourenhout

Articles similaires
Remco Evenepoel Leader 17e étape - Tour d'Espagne Vuelta 2022 - ASO Unipublic Sprint Cycling Agency Rafa Gomez

Les chiffres de la saison 2022 sur route : Evenepoel, Pogacar et Wiebes au sommet

La saison 2022 a été palpitante sur la route, les coureurs offensifs dominent encore le cyclisme actuel. Chez les hommes, Pogacar et Evenepoel affolent les compteurs. Du côté des sprinters, c'est Jakobsen qui engrange le plus de victoires. Chez les femmes, domination absolue au nombre de victoires de Lorena Wiebes, la reine du sprint.
Lire plus