Circuit Franco-Belge 2022 : notre présentation de la 81e édition

Parcours, favoris, direct TV… : toutes les infos sur la 81e édition du Circuit Franco-Belge, disputée entre Tournai et La Louvière le 10 août 2022.
Circuit Franco-Belge 2022 - Affiche

Parcours

L’Eurométropole Tour disparaît, fêtons le retour du Circuit Franco-Belge ! La célèbre course hennuyère, transformée en course d’un jour en 2016, revient dans un nouveau format à l’occasion de cette édition 2022. Cette fois, la conclusion ne se fera pas à Tournai, comme c’était devenu une tradition, mais bien à La Louvière après un départ… de Tournai. L’épreuve dévolue aux sprinters proposera même un tracé plus vallonné, qui rendra la course bien plus explosive, avec un circuit local intéressant dans les petites rues de la région louviéroise.

Le départ se fera donc de Tournai, sur de larges chaussées peu propices aux attaquants. Ceux-ci se réveilleront certainement sur les deux premières ascensions de la journée, le Bourliquet et le Beau Site, deux côtes raides de moins d’un kilomètre, qui permettront certainement à une échappée de se dégager en vue d’un long périple vers Lessines, où un sprint intermédiaire sera dédié à la mémoire du local Claudy Criquielion, Soignies et Le Roeulx. Le peloton filera ensuite sur le circuit local à parcourir à cinq reprises, avec quatre passages sur la ligne d’arrivée, sur la rue de Bouvy à La Louvière.

Chaque tour du circuit local comprendra trois côtes, toutes très courtes. La rue Secquegneau sera la plus aisée avec ses 6,7% de moyenne avec une pente maximale à 12%, suivi directement du Bois de Breucq, une courte rue pavée de 300 mètres à 8% de moyenne avec un passage à 22%. Après un long passage sur les plateaux louviérois, le peloton descendra ensuite jusqu’à la rue du Four à Chaux avec ses 400 mètres à 8% de moyenne. Les plus explosifs pourront créer des écarts, à près de 3 kilomètres du but, avant de descendre jusqu’au pied de la dernière ascension vers la ligne d’arrivée, soit près de 1 500 mètres à plus de 3% de moyenne. Même si un peloton groupé parvient à briller sur ces routes, les candidats à la victoire devront conserver une sacrée dose d’énergie pour briller en puissance sur ce faux-plat montant.

Présentation des coureurs : entre 11h45 et 12h35 sur la Grand-Place de Tournai

Départ fictif : 13h00 sur la rue des Chapeliers à Tournai

Départ réel : 13h05 sur la chaussée de Frasnes à Rumilies après 3,3 km en cortège

Distance : 175,2 kilomètres

Arrivée : entre 16h50 et 17h15 sur la rue de Bouvy à La Louvière

Les difficultés et horaires de passage :
Km 18,8 – Côte 1 : Le Bourliquet (900 m à 7,4% de moyenne) – Passage entre 13h25 et 13h27
Km 23,8 – Côte 2 : Le Beau Site (900 m à 8,8%) – Passage entre 13h31 et 13h34
Km 41,6 – Sprint : Souvenir Claudy Criquielion à Lessines – Passage entre 13h54 et 13h59
Km 77,7 – Entrée sur le circuit local à La Louvière – Passage entre 14h41 et 14h51
Km 83,7 – Côte 3 : Rue Secquegneau (600 m à 6,7%) – Passage entre 14h50 et 15h00
Km 85,0 – Côte 4 : Bois de Breucq (300 m à 8,3%) – Passage entre 14h51 et 15h02
Km 90,9 – Côte 5 : Rue du Four à Chaux (400 m à 8%) – Passage entre 14h58 et 15h10
Km 93,6 – Sprint : Souvenir Jimmy Duquennoy sur la ligne d’arrivée – Passage entre 15h02 et 15h13
Km 104,1 – Côte 6 : Rue Secquegneau (600 m à 6,7%) – Passage entre 15h15 et 15h28
Km 105,5 – Côte 7 : Bois de Breucq (300 m à 8,3%) – Passage entre 15h18 et 15h31
Km 111,4 – Côte 8 : Rue du Four à Chaux (400 m à 8%) – Passage entre 15h25 et 15h39
Km 114,0 – Sprint : Souvenir Wouter Weylandt sur la ligne d’arrivée – Passage entre 15h29 et 15h43
Km 124,5 – Côte 9 : Rue Secquegneau (600 m à 6,7%) – Passage entre 15h44 et 15h59
Km 126,0 – Côte 10 : Bois de Breucq (300 m à 8,3%) – Passage entre 15h45 et 16h01
Km 131,8 – Côte 11 : Rue du Four à Chaux (400 m à 8%) – Passage entre 15h52 et 16h08
Km 134,4 – Sprint : Souvenir Antoine Demoitié sur la ligne d’arrivée – Passage entre 15h56 et 16h13
Km 144,9 – Côte 12 : Rue Secquegneau (600 m à 6,7%) – Passage entre 16h10 et 16h28
Km 146,4 – Côte 13 : Bois de Breucq (300 m à 8,3%) – Passage entre 16h11 et 16h30
Km 152,2 – Côte 14 : Rue du Four à Chaux (400 m à 8%) – Passage entre 16h18 et 16h36
Km 154,8 – Sprint : Souvenir Bruno Dubois sur la ligne d’arrivée – Passage entre 16h23 et 16h42
Km 165,3 – Côte 15 : Rue Secquegneau (600 m à 6,7%) – Passage entre 16h37 et 16h57
Km 166,8 – Côte 16 : Bois de Breucq (300 m à 8,3%) – Passage entre 16hh38 et 16h59
Km 172,6 – Côte 17 : Rue du Four à Chaux (400 m à 8%) – Passage entre 16h44 et 17h06

Les cartes et profils :

Favoris

Même si un profil plus vallonné s’annonce sur cette nouvelle arrivée autour de La Louvière, les sprinters se présenteront comme les principaux candidats à la victoire sur ce Circuit Franco-Belge remanié. Les côtes sont en effet moins abruptes qu’au Tour de Louvain, disputé dimanche dernier et remporté par Victor Campenaerts, et il sera a priori plus facile de réorganiser un peloton sur les routes présentées dans le final. Il faudra toutefois être costaud dans les derniers kilomètres pour s’afficher en tête de la meute, vu les pourcentages affichés. Alors, qui pourra se distinguer sur ces routes hennuyères ce mercredi ? Du côté d’Intermarché-Wanty-Gobert, deux noms s’imposent : l’Érythréen Biniam Girmay, de retour aux affaires après sa chute sur la dernière étape du Tour de Wallonie, et le Norvégien Alexander Kristoff, troisième du récent Tour de Louvain. Les deux hommes ont tant les qualités pour suivre les offensives de puncheurs que celles d’un sprinter prouvant sa vélocité au bout de quatre heures de course. Sans oublier que l’équipe dispose d’électrons libres qui peuvent également mettre la pagaille dans les échappées comme Loïc Vliegen ou Aimé De Gendt.

L’équipe Lotto-Soudal aura également les coudées franches sur ce Circuit Franco-Belge après son récital du côté de Louvain, dimanche dernier. Victor Campenaerts sera attendu comme l’attaquant capable de suivre les bons coups avec sa puissance. Mais le jeune Arnaud De Lie, dans le bon coup à Louvain avant de lâcher prise face à l’accumulation des efforts, peut également tirer son épingle du jeu sur une telle course, comme il l’a prouvé lors de la 3e étape du Tour de Wallonie, au profil encore plus rude. Annoncé au départ, l’Australien Caleb Ewan sera bien de la partie, mais sera-t-il remis après son forfait aux Jeux du Commonwealth ?

Vainqueur sortant, le Néerlandais Fabio Jakobsen (Quick-Step Alpha Vinyl) fera pour sa part son retour à la compétition après le Tour de France, conclu avec une victoire d’étape dans son escarcelle. Le tracé semble toutefois trop dur pour ses qualités de sprinter pur. Son équipe tentera en tout cas de le projet au mieux et pourra toujours compter sur le Britannique Ethan Vernon pour tenter sa chance en cas d’arrivée en petit comité. Une meilleure chance s’annonce du côté de la Cofidis avec l’Italien Simone Consonni, dixième du tour de Louvain et habitué de ce type de parcours, et le Français Bryan Coquard, lâché dans le final à Louvain mais capable de faire la différence sur des sprints en côte comme celui prévu à La Louvière. C’est également la spécialité de Stan Dewulf, qui sera l’un des leaders d’Ag2r Citroën Team avec Greg Van Avermaet, qui a confirmé avec sa 5e place finale au Tour de Wallonie qu’il peut encore jouer un rôle sur des courses usantes.

Parmi les autres puncheurs capables de faire la différence sur les quelques difficultés du jour, Sep Vanmarcke (Israel Premier Tech), souvent à l’offensive sur le Tour de Wallonie, sera encore attendu parmi les plus actifs, au côté également de Dries Van Gestel (TotalEnergies), en bonne place sur le Tour de Louvain. Le récent champion du Commonwealth Aaron Gate (Bolton Equities Black Spoke) sera un outsider à surveiller sur ces routes, tout comme le Belge Milan Menten (Bingoal Pauwels Sauces WB). Et parmi les sprinters ? La liste est également longue si ces derniers parviennent à contrôler le peloton. L’Italie sera largement représentée avec Giacomo Nizzolo (Israel Premier Tech), Alberto Dainese (Team DSM), Matteo Moschetti (Trek-Segafredo), Jakub Mareczko (Alpecin-Fenix), Luca Mozzato (B&B Hôtels-KTM) ou Niccolo Bonifazio (TotalEnergies). Le Britannique Daniel McLay (Arkéa-Samsic) s’ajoute à cette liste d’outsiders avec les Belges Sasha Weemaes (Sport Vlaanderen-Baloise) et Timothy Dupont (Bingoal Pauwels Sauces WB), le Polonais Stanislaw Aniolkowski (Bingoal Pauwels Sauces WB) et le Norvégien Kristoffer Halvorsen (Uno-X).

La liste des partants : cliquez ici pour découvrir la liste des partants

Le palmarès :
2012 Jürgen Roelandts (BEL)
2013 Jens Debusschere (BEL)
2014 Arnaud Démare (Fra)
2015 Alexis Gougeard (Fra)
2016 Dylan Groenewegen (P-B)
2017 Daniel McLay (G-B)
2018 Mads Pedersen (Dan)
2019 Piet Allegaert (BEL)
2020 Édition annulée suite au Covid-19
2021 Fabio Jakobsen (P-B)

Météo

Le ciel sera totalement dégagé : il fera ensoleillé tout au long de la journée et les températures varieront entre 28 et 31°C. Le vent sera fort d’est-nord-est et soufflera entre 25 et 35 km/h.

Programme TV

  • En direct dès 15h15 sur Tipik et RTBF Auvio
  • En direct dès 15h15 sur Één et Sporza.be
  • En direct dès 15h15 sur Eurosport 2, Eurosport Player et GCN+
Total
15
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article
Peloton - 8e étape Tour de France Femmes 2022 - ASO Thomas Maheux

Le Tour de France Femmes n’a pas encore éliminé la misogynie

Article suivant
Logo Championnats européens cyclisme Munich 2022

Championnats d’Europe de cyclisme sur route 2022 : notre présentation de la course en ligne hommes

Articles similaires