La cyclo-crosswoman belge Jolien Verschueren décède à l’âge de 31 ans

La Flandrienne Jolien Verschueren est décédée dans la nuit de jeudi à vendredi à l’âge de 31 ans, rapporte Belgian Cycling, la fédération belge de cyclisme. Une terrible disparition pour le monde du cyclo-cross belge.

Grand talent des labourés, Jolien Verschueren était considérée dès ses premières courses parmi les espoirs et les pros comme la grande rivale de Sanne Cant parmi le peloton belge. Sous le maillot de la Fidea, devenu Telenet-Fidea, la Courtraisienne a confirmé ses qualités dès la saison 2015-2016 avec des victoires sur le Koppenbergcross, à Overijse, à Mol ou encore Zonnebeke, sur des cyclo-cross où la puissance et l’explosivité font la différence. Elle avait également pris la deuxième place du championnat d’Europe disputé à Huijbergen, derrière… Sanne Cant, la N.1 belge et N.1 mondiale de l’époque.

Verschueren a obtenu le titre de « reine du Koppenberg » en 2016 à l’occasion d’une deuxième victoire consécutive sur le cyclo-cross d’Audenarde. Avant que de nombreuses blessures au genou et à l’épaule viennent la perturber dans sa saison, complétée par trois victoires. Mais son transfert chez Pauwels Sauzen n’a malheureusement pas été marqué par une suite victorieuse, mais par la malchance.

Une tumeur détectée après une chute

Après une chute à l’entraînement en 2015, un scanner avait révélé une tumeur au cerveau pour la cycliste belge, qui devait alors suivre l’évolution de cette tumeur, jusque là jugée bénigne. Mais après une saison 2017-2018 difficile, de nouveaux examens ont confirmé que la tumeur avait grossi et qu’une opération était nécessaire pour la retirer. L’opération menée au printemps 2018 avait confirmé le caractère malin de cette tumeur, nécessitant donc un traitement lourd. Ce qui l’a empêché de poursuivre la compétition durant l’hiver 2018-2019.

« Je vais continuer à me battre. Avec le soutien de ma famille, de mes supporters, des médecins et de mon équipe, je vais me battre comme jamais. Je suis consciente que ma carrière cycliste est entre parenthèses pour l’instant, mais ma santé passe avant tout », confiait alors Jolien Verschueren, contrainte de poursuivre sa carrière entre l’hôpital et son domicile, avec l’espoir de reprendre au plus vite le vélo en course, ainsi que son métier d’institutrice maternelle.

« Never Give Up »

De retour sous le maillot de l’équipe Pauwels Sauzen-Bingoal à l’aube de l’hiver 2019-2020, Verschueren a enchaîné les courses sans toutefois retrouver son niveau affiché en début de carrière. Sans contrat à la fin de la saison, elle a pu poursuivre sa carrière dans les labourés grâce au soutien de son entourage derrière l’ASBL « Never Give Up by Jolien Verschueren et de soutiens privés. La semi-professionnelle belge n’a toutefois pu disputer que trois courses pros l’hiver dernier. Verschueren a malheureusement été contrainte de baisser pavillon face à un état de fatigue important. Elle qui enchaînait les cyclo-cross et les courses de VTT le confirmait à la presse locale : l’explosivité lui manque sur ces courses de 40 minutes à peine. Ce qui faisait sa force lui manquait désormais.

La malheureuse nouvelle est tombée ce 2 juillet : Jolien Verschueren est décédée dans la nuit de jeudi à vendredi, à l’âge de 31 ans, deux ans après son retour sur les courses. Le monde du cyclo-cross lui rend hommage, à l’image de la championne du monde Lucinda Brand : « Tu nous as montré comment se battre. Merci d’inspirer les gens à continuer à faire ce qu’ils aiment tant qu’ils le peuvent ! » Cela restera certainement la plus belle victoire de Jolien Verschueren.

La rédaction de CyclismeRevue envoie toutes ses condoléances à la famille et aux proches de Jolien Verschueren.

Photo : Alain Vandepontseele/Alain VDP Photography

Pin It on Pinterest