Gand-Wevelgem – Femmes : Vos gagne à l’expérience dans une course tactique

La joie est totale chez Jumbo-Visma en ce dimanche de mars : deux heures après Wout van Aert, l’équipe néerlandaise a de nouveau brillé, chez les femmes cette fois, grâce à Marianne Vos, qui signe sur Gand-Wevelgem le premier succès de Jumbo-Visma dans le peloton féminin.

Si le vent se voulait aussi fort qu’à l’occasion de la course masculine, le peloton de cette dixième édition féminine de Gand-Wevelgem restait majoritairement compact au fil d’une classique qui se voulait plus tactique que physique. Certes, la bataille de positions se voulait intense, et les chutes en bord de route s’enchaînaient à l’approche des principales côtes de la journée. La course offensive devait toutefois attendre la dernière ascension du Mont Kemmel pour se déclencher. Et comme attendu, l’équipe Trek-Segafredo jouait sa carte explosive avec la leader du circuit WorldTour Elisa Longo Borghini en tête. Elle était toutefois suivie sans trop de mal par la championne de Belgique Lotte Kopecky (Liv Racing) et la Néerlandaise Marianne Vos (Jumbo-Visma) sur les pavés du Mont Kemmel, avec également Katarzyna Niewiadoma (Canyon//SRAM Racing), Amy Pieters (Team SD Worx) et Marta Cavalli (FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope) dans le bon coup. «J’étais content d’être dans le bon groupe après le Kemmel. C’était parfait pour moi, je voyais en plus que ni Wiebes, ni d’Hoore étaient avec nous», expliquait Kopecky après l’épreuve.

Longo Borghini inarrêtable

Mais comme sur les précédents kilomètres, aucune leader ne souhaitait prendre la course à son compte et l’entente était difficile à établir. Un peloton allait-il donc trouver la réponse vers la ligne d’arrivée à Wevelgem ? Pendant qu’Anna Henderson (Jumbo-Visma) tentait un exercice en solitaire périlleux, l’équipe Trek-Segafredo en remettait une couche à la sortie d’Ypres et créait une nouvelle bordure qui permettait à Elisa Longo Borghini de sortir en puissance, avec sa compatriote Soraya Paladin (Liv Racing) dans la roue. Cette dernière se révélait toutefois rapidement sans force pour relayer la championne d’Italie. Cela pesait dans les chances de réussite de cette échappée, malgré un peloton toujours dans l’expectative.

Vos : «Pas un sprint facile»

Les deux Italiennes étaient finalement revues à… 500 mètres de la ligne d’arrivée. Le sprint attendu devenait réalité. Et malgré une bonne place dans la roue de Marianne Vos, Lotte Kopecky ne parvenait pas à doubler sa concurrente néerlandaise, bien plus véloce dans les 300 derniers mètres. Un exemple de parfaite gestion en coureuse expérimentée. «Mes équipières ont encore réalisé un fantastique travail, c’était une course très dure et nerveuse. Il fallait se battre pour chaque position et dans la finale, il fallait en plus composer avec les deux leaders italiennes, qui ont eu une belle avance sur le reste du peloton. Mes équipières ont beaucoup travaillé pour essayer de réduire cet écart, mais c’était encore difficile, et il fallait encore réussir à gérer le sprint éventuel par la suite, face à de sacrées concurrentes», confie Vos à l’arrivée. «Je savais que cela n’allait pas être un sprint facile, mais mon équipe avait confiance en moi. J’ai essayé de rester calme jusqu’au bout, et de sortir au bon moment, à 300 mètres du but». Pour aller remporter le premier succès de l’équipe féminine de Jumbo-Visma, sur l’une des plus belles classiques du calendrier.

Kopecky se replace en favorite

Déjà deuxième l’an dernier, Lotte Kopecky ne pouvait vraiment cacher sa déception : «J’avais de bonnes sensations aujourd’hui. J’étais en plus dans une situation idéale avec Paladin devant, qui me permettait de rester tranquille dans le peloton. Dans le final, c’est une victoire méritée pour Marianne, elle allait juste beaucoup plus vite», commentait-elle simplement à l’antenne de la VRT. La championne de Belgique confirme pourtant sa position privilégiée à l’aube du Tour des Flandres, elle qui parvient à passer les «bergs» pavés avec les meilleures tout en jouant sa carte de sprinteuse. La répétition à l’aube du Ronde peut être un bon coup de boost pour le moral de Kopecky, clairement en position de favorite dimanche prochain.

Réactions, analyse et résultats de Gand-Wevelgem chez les hommes : Wout van Aert brille enfin sur une classique flandrienne

Résultats de la 10e édition féminine de Gand-Wevelgem (Ypres > Wevelgem, 141.7 km) :

  1. Marianne Vos (P-B, Team Jumbo-Visma)
  2. Lotte Kopecky (Bel, Liv Racing)
  3. Lisa Brennauer (All, Ceratizit WNT Racing Team)
  4. Elisa Balsamo (Ita, Valcar-Travel & Service)
  5. Marta Bastianelli (Ita, Alé BTC Ljubljana)
  6. Emilia Fahlin (Suè, FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope)
  7. Kristen Faulkner (USA, Team TIBCO-SVB)
  8. Sarah Roy (Aus, Team BikeExchange)
  9. Emma Norsgaard (Dan, Movistar Team)
  10. Lauren Stephens (USA, Team TIBCO-SVB)

Cliquez ici pour découvrir les résultats complets de Gand-Wevelgem

Photo : capture VRT/Sporza

Pin It on Pinterest