E3 Saxo Bank Classic 2021 : notre présentation de la 63e édition

Annulé l’an dernier en raison de la pandémie de Covid-19, le GP E3 retrouve ses lettres de noblesse, cette année, autour de Harelbeke. La traditionnelle répétition générale du Tour des Flandres sera encore plus attendue au vu des favoris du Ronde qui se présenteront au départ ce vendredi.

Le parcours

Si le GP E3 démarre et arrive traditionnellement à Harelbeke, dans la banlieue de Courtrai, et donc assez loin des Ardennes flamandes qui font le sel des classiques flandriennes, l’épreuve a toujours eu la réputation de proposer un concentré de côtes digne du Tour des Flandres. Après une longue boucle vers Audenarde, Zottegem, Grammont et Renaix, les principales escarmouches de la journée sont attendues dès la montée de La Houppe, située à près de 115 kilomètres de l’arrivée. Le peloton se rendra ensuite sur le Kanarieberg et l’Oude Kruisberg, deux ascensions qui font leur apparition sur cet E3 et qui permettront donc de fatiguer les cuisses à l’aube de la phase la plus ardue de cette classique.

La bataille rangée entre favoris pourrait déjà démarrer à moins de 80 kilomètres de l’arrivée avec l’ascension du Taaienberg, cette côte pavée qui permettait à Tom Boonen de démontrer son explosivité face à ses rivaux. C’est surtout l’enchaînement du Berg ten Stene, du Boigneberg, de l’Eikenberg et du Stationberg en une quinzaine de kilomètres qui peut ensuite mettre les concurrents à la victoire dans le rouge.

Les deux juges de paix de ce GP de l’E3 s’annoncent à près de 40 bornes de l’arrivée avec les passages sur les deux côtes qui seront franchies à trois reprises lors du Tour des Flandres : le Paterberg et le Vieux Quaremont. Dans le désordre du Ronde. Le peloton démarrera donc par la plus abrupte des côtes, cette ligne droite pavée de 400 mètres à près de 13% de moyenne, avant d’entamer la longue route pavée du Vieux Quaremont. Cela permettra de faire un nouvel écrémage parmi les favoris avant les montées finales du Karnemelkbeejstraat et du Tiegemberg, dernière côte de la journée située à vingt kilomètres de l’arrivée. Le final sera légèrement vallonné avant quelques virages serrés menant aux 600 derniers mètres de la chaussée de Stasegem, à Harelbeke.

Départ fictif : 12h15 depuis le Forestiersstadion de Harelbeke

Départ réel : 12h30 sur la chaussée de Gand à Beverhoek, après 9,2 km en défilé

Distance : 203,9 kilomètres

Les principales difficultés du jour :
Secteur pavé 1 – Km 27,9 : Beucarnestraat (1 200 m)
Côte 1 – Km 28,2 : Katteberg (750 m à 6% de moyenne)
Secteur pavé 2 – Km 30 : Holleweg (1 500 m)
Secteur pavé 3 – Km 41,4 : Paddestraat (1 800 m)
Côte 2 – Km 85,9 : La Houppe (1 880 m à 4,8%)
Côte 3 – Km 92,1 : Kanarieberg (1 050 m à 7,7%)
Côte 4 – Km 100 : Oude Kruisberg (800 m à 4,8%)
Côte 5 – Km 107,8 : Knokteberg (1 260 m à 7%)
Côte 6 – Km 111,7 : Hotondberg (1 200 m à 4%)
Côte 7 – Km 118,8 : Kortekeer (1 000 m à 6,4%)
Côte 8 – Km 123,5 : Taaienberg (700 m à 6,3%)
Côte 9 – Km 131,5 : Berg Ten Stene (1 300 m à 5,2%)
Côte 10 – Km 136,7 : Boigneberg (1 000 m à 5,2%)
Côte 11 – Km 141,1 : Eikenberg (1 250 m à 6,2%)
Côte 12 – Km 146,5 : Stationberg (700 m à 3,2%)
Secteur pavé 4 – Km 147,3 : Mariaborrestraat (800 m)
Côte 13 – Km 157,4 : Kapelberg (750 m à 7,1%)
Côte 14 – Km 161,5 : Paterberg (400 m à 12,9%)
Côte 15 – Km 164,3 : Vieux Quaremont (2 200 m à 4%)
Côte 16 – Km 172,2 : Karnemelkbeekstraat (1 530 m à 4,9%)
Secteur pavé 5 – Km 179,7 : Varent (1 000 m)
Côte 17 – Km 183,9 : Tiegemberg (750 m à 5,6%)

Arrivée : vers 17h15 sur la Stasegemsesteenweg, devant le Forestiersstadion de Harelbeke

E3 Saxo Bank Classic 2021 - Carte E3 Saxo Bank Classic 2021 - Profil

Les favoris

Les quotidiens flamands ne pourront pas faire leur traditionnelle Une sur le «Grote Drie», ces trois coureurs annoncés comme les favoris de toutes les classiques printanières. Le champion du monde Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) a en effet décidé de faire l’impasse sur cette course de préparation en Flandre, et laisse donc sa place de favori à ses deux principaux concurrents de ce début de saison, Wout van Aert (Jumbo-Visma) et Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix). Et sur ces routes escarpées, l’avantage semble être pour Van Aert.

Le coureur belge a montré sur Milan-Sanremo qu’il avait retrouvé une partie de son explosivité, et que sa condition va grandissante durant ce printemps. Deuxième de la dernière édition de l’E3, en 2019, il bénéficiera cette fois d’une équipe quasiment complète pour l’épauler sur des routes toujours piégeuses. Il ne lui manquera finalement que le malheureux Mike Teunissen, blessé juste avant le printemps. Face à Van Aert, Mathieu Van der Poel sera également le leader unique d’une équipe totalement acquise à sa cause. Le Néerlandais a également montré sur le Strade Bianche qu’il avait ses meilleures jambes à portée, tout comme dans le Poggio sur Milan-Sanremo. Et sur ce GP de l’E3, il sait qu’il peut tenter une offensive plus lointaine, pour faire parler sa puissance et son endurance.

Mais les deux hommes ne seront pas seuls au monde sur ce GP E3 qui peut toujours surprendre. Orpheline d’Alaphilippe, l’équipe Deceuninck-Quick Step arrive à Harelbeke avec le vainqueur sortant Zdenek Stybar comme outsider, mais également Yves Lampaert ou Davide Ballerini comme coureurs capables de briller sur ces routes. Chez Trek-Segafredo, le vainqueur de Milan-Sanremo Jasper Stuyven aura un statut de co-leader avec l’ancien champion du monde Mads Pedersen, confirmant le solide collectif de l’équipe américaine. Chez Ag2r Citroën Team, c’est un duo belge qui sera attendu, avec le champion olympique Greg Van Avermaet et l’ex-champion de Belgique Oliver Naesen. Lotto-Soudal comptera sur l’expérience de Philippe Gilbert et de John Degenkolb, alors que l’équipe INEOS Grenadiers comptera sur la fougue de Tom Pidcock et de Jhonatan Narvaez.

En bonne position sur Paris-Nice, Tiesj Benoot (Team DSM) arrive sur sa première classique printanière avec l’objectif de se placer parmi les favoris. Une place qu’aimerait bien conserver Sep Vanmarcke (Israel Start-up Nation), malgré une maladie qui le poursuit depuis deux semaines. L’Italien Sonny Colbrelli (Bahrain Victorious) s’annonce pour sa part comme un outsider à surveiller, surtout en cas d’arrivée en petit groupe, tout comme Alberto Bettiol (EF Education-Nippo) et Michael Matthews (Team BikeExchange), particulièrement en vue sur Milan-Sanremo. Chez UAE Team Emirates, on comptera même sur deux éléments avec les ex-champions d’Europe Matteo Trentin et Alexander Kristoff. Enfin, l’Espagnol Ivan Garcia Cortina (Movistar) voudra se refaire la cerise sur les pavés, tout comme Edvald Boasson Hagen (Total Direct Énergie).

La liste des partants : cliquez ici pour découvrir la liste provisoire des partants

Palmarès :
2011 Fabian Cancellara (Sui)
2012 Tom Boonen (Bel)
2013 Fabian Cancellara (Sui)
2014 Peter Sagan (Svq)
2015 Geraint Thomas (G-B)
2016 Michal Kwiatkowski (Pol)
2017 Greg Van Avermaet (Bel)
2018 Niki Terpstra (P-B)
2019 Zdenek Stybar (Tch)
2020 Édition annulée suite au Covid-19

La météo

Le temps s’annonce sec ce vendredi à l’occasion de ce GP E3. Le soleil sera largement de la partie au départ avant que les nuages s’amoncellent au fil de l’après-midi, avec un très faible risque d’averses à l’arrivée. Les températures resteront agréables, entre 12 et 14°C. Le vent soufflera fort tout au long de la journée avec des rafales de 40 à 55 km/h venant de sud-sud-ouest à sud-ouest.

Les directs TV

Graphiques : E3 Saxo Bank Classic

Comments are closed.

Pin It on Pinterest