Strade Bianche 2021 : notre présentation complète de la 7e édition féminine

La saison des classiques féminines se poursuit en Toscane avec le Strade Bianche, la plus longue et difficile course d’un jour de la saison. Sur les «routes blanches», seules les plus endurantes pourront croire en la victoire du côté de Sienne.

Découvrez également notre présentation de l’édition masculine du Strade Bianche 2021

Le parcours

Les participantes de ce 7e Strade Bianche féminin vont faire face à l’une des classiques les plus longues du calendrier, avec près de 30 kilomètres de «routes blanches» à affronter sur huit différents secteurs. Le tracé se veut quasiment similaire à celui des hommes, avec quelques raccourcis pour éviter trois secteurs de graviers. Les principales difficultés restent toutefois présentes pour une course toujours intense autour de Sienne, et le circuit est tout simplement le même qu’en 2020, la météo ensoleillée en moins.

Les premiers secteurs seront avant tout un échauffement, avec notamment le deuxième secteur technique, dit de Bagnaia, qui proposera une descente avant une longue montée qui pourra mener à une pente à deux chiffres. Les «routes blanches» suivantes seront moins éprouvantes, mais useront tout de même l’endurance des principales favorites, qui devraient se retrouver pour la victoire sur les trois derniers secteurs, les plus abrupts de la journée.

Les coureuses démarreront par une très courte montée raide vers Castelnuovo Berardenga, à près de 30 kilomètres de l’arrivée, avant le secteur de Monteaparti, de seulement 800 mètres, mais avec des passages à 15%. Et cela s’enchaînera ensuite : place au Colle Pinzuto et ses 2,4 kilomètres dont le final en montée grimpera jusqu’à 15%. Et le 8e et dernier secteur sera une cuvette : Le Tolfe propose une descente rapide avant une montée pour puncheuses jusqu’à 18%. Les 12 derniers kilomètres, sur des chemins macadamisés, feront encore mal aux cuisses avec des descentes et montées qui s’enchaînant jusqu’à Sienne, avec un dernier mur sous la flamme rouge, avant l’arrivée sur la Piazza del Campo.

La carte et les profils de la 7e édition du Strade Bianche féminin :

Strade Bianche 2021 - Profil Femmes Strade Bianche 2021 - Parcours Femmes Strade Bianche 2021 - Profil du final Femmes

Départ fictif : 09h10 sur la Fortezza Medica/Piazza della Libertà à Sienne

Départ réel : 09h15 sur la ss.73 à Sienne, après 3,1 kilomètres en cortège

Distance : 136 kilomètres

Les difficultés du jour :
Secteur 1 – Km 17,6 : Vidritta (2,1 km)
Secteur 2 – Km 25 : Bagnaia (5,8 km)
Secteur 3 – Km 36,9 : Radi (4,4 km)
Secteur 4 – Km 47,6 : La Piana (5,5 km)
Secteur 5 – Km 67,9 : San Martino in Grania (9,5 km)
Secteur 6 – Km 112 : Monteaperti (0,8 km)
Secteur 7 – Km 116,6 : Colle Pinzuto (2,4 km)
Secteur 8 – Km 123 : Le Tolfe (1,1 km)

Arrivée : vers 13h15 sur la Piazza del Campo à Sienne

Les favorites

Toutes les meilleures coureuses du monde seront tout simplement au départ de Sienne pour cette deuxième grande classique de la saison, une semaine après le succès d’Anna van der Breggen (Team SD Worx) au Circuit Het Nieuwsblad. La championne du monde sera présente comme favorite sur ces «routes blanches», avec l’espoir d’y faire le doublé après son succès en 2018. Elle aura en tout cas une armada à ses côtés pour faire pencher la balance en faveur des SD Worx, avec notamment Ashleigh Moolman-Pasio ou Demi Vollering, déjà en vue vers Ninove.

Ce ne sera toutefois pas le seul collectif à compter sur plusieurs coureuses pour la victoire finale. Chez Trek-Segafredo également, on compte les outsiders avec la championne d’Italie et ex-vainqueure (en 2017) Elisa Longo Borghini, la plus expérimentée et la mieux préparée pour ce type de classique, la rouleuse néerlandaise Ellen van Dijk, qui avait déjà mené des offensives décisives par le passé sur ces routes toscanes, ou encore la spécialiste britannique des courses d’un jour Lizzie Deignan, vainqueure en 2016.

Double vainqueure sortante, la championne d’Europe Annemiek van Vleuten (Movistar) pourrait encore surprendre le peloton par ses offensives en solitaire et au long cours. La Néerlandaise n’a pas semblé peser sur le dernier Circuit Het Nieuwsblad, mais a plus d’un tour dans son sac, surtout sur ces routes vallonnées, sur lesquelles elle peut faire parler sa puissance. La Polonaise Katarzyna Niewiadoma (Canyon SRAM Racing) est aussi de ces coureuses qui ose passer à l’attaque, tout comme sa coéquipière néo-zélandaise Mikayla Harvey ou la Danoise Cecilie Uttrup Ludwig (FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope). Leurs qualités de grimpeuse peuvent faire des ravages sur les pourcentages toscans.

Pour sa reprise, la Néerlandaise Marianne Vos (Jumbo-Visma Women) a pris la direction de l’Italie. Elle reste une outsider pour ce type de classique, même si elle a perdu de son endurance. De même pour l’Italienne Marta Bastianelli (Alé BTC Ljubljana). Comme Vos, elle reste une concurrente redoutable en cas d’arrivée en petit groupe, mais elle doit encore tenir la distance avec les meilleures. L’Australienne Amanda Spratt (Team BikeExchange) et la Néerlandaise Floortje Mackaij (Team DSM) seront également à surveiller sur ces «routes blanches».

Liste des partantes : cliquez ici pour découvrir la liste des partantes

Palmarès :
2015 Megan Guarnier (USA)
2016 Lizzie Armitstead (G-B)
2017 Elisa Longo Borghini (Ita)
2018 Anna van der Breggen (P-B)
2019 Annemiek van Vleuten (P-B)
2020 Annemiek van Vleuten (P-B)

La météo

Les «routes blanches» s’annoncent détrempées ce samedi : la pluie risque en effet de tomber vendredi et samedi autour de Sienne, avec des averses toujours intenses durant la matinée de samedi. Le ciel sera majoritairement nuageux tout au long de la journée, avec des températures situées entre 11 et 14°C. Le vent soufflera d’est-nord-est à nord-est, entre 10 et 20 km/h.

Les directs TV

  • En direct dès 12h25 sur Één puis 12h55 sur Canvas et dès 12h25 Sporza.be
  • En direct dès 12h30 sur Eurosport et Eurosport Player
  • En direct dès 12h30 sur Rai Sport

Graphiques : RCS Sport/Strade Bianche

Comments are closed.

Pin It on Pinterest