Circuit Het Nieuwsblad – Femmes : Van der Breggen, la force collective en plus

L’arc-en-ciel brillait décidément dans tous les pelotons ce samedi sur les routes flandriennes. D’une attaque en factrice sur le Bosberg, Anna van der Breggen (Team SD Worx) a dominé ses rivales du jour pour signer un deuxième succès sur le Circuit Het Nieuwsblad. Une oeuvre qui se veut collective, grâce à la force de frappe d’une armada qui n’a cessé d’attaquer et de contrôler.

La première course de la saison cycliste féminine s’est transformée en chantier pour les concurrentes qui n’ont pu suivre le train infernal menée par les coureuses du Team SD Worx dans le final de ce Circuit Het Nieuwsblad. « Dès Audenarde, elles ont commencé à pousser fort », commente, en soufflant, la championne de France Audrey Cordon-Ragot (Trek-Segafredo) après l’arrivée. Les 60 derniers kilomètres ont en effet été avalés à toute allure par le peloton féminin, ou du moins ce qu’il en restait pour la victoire. Car suite au boulot des SD Worx, à près de 50 kilomètres du but, il ne restait déjà plus que 35 femmes en tête pour croire en un succès à Ninove. La tenante du titre Annemiek van Vleuten (Movistar Team) était notamment prise au piège.

Van der Breggen face à Kopecky

Et à l’avant, les SD Worx poursuivaient leur travail de sape. La Néerlandaise Demi Vollering s’essayait à l’offensive en solitaire après le Berendries, et permettait ainsi à ses équipières (toutes étaient présentes dans le groupe de tête…) de conserver de l’énergie pour la phase finale, avec l’enchaînement du Mur de Grammont et du Bosberg. Vollering était finalement reprise sur l’initiative de la championne d’Italie Elisa Longo Borghini (Trek-Segafredo). « On avait comme plan que j’attaque au pied du Mur de Grammont. J’ai essayé de faire le trou, sans succès. J’ai encore tenté avant le Bosberg, mais Anna (Van der Breggen) était cette fois plus forte », confirme l’Italienne. Car si Longo Borghini était suivie dans le Mur puis au pied du Bosberg, elle était simplement débordée par la championne du monde sur les pavés de l’ultime côte du jour.

La championne de Belgique Lotte Kopecky (Liv Racing), déjà bien placée sur le Mur, était la dernière à voir la roue arrière de l’arc-en-ciel, avant de devoir céder. « Avec dix-quinze mètres par rapport à Van der Breggen, il y avait encore moyen de tenter quelque chose pour revenir sur elle. Mais j’étais à la limite, j’essayais de faire le maximum pour remettre du braquet au sommet du Bosberg, mais ce n’était pas suffisant », explique-t-elle à l’arrivée. « Je savais après le Bosberg que la deuxième place était la meilleure place accessible », lâche-t-elle tout simplement. Comme s’il n’y avait rien à faire face à Van der Breggen, qui comptait pourtant moins de dix secondes d’avance à douze bornes de l’arrivée. Mais la poursuite ne s’organisait pas et à l’avant, la championne du monde glanait seconde après seconde.

Van der Breggen : « Le vent de face »

« Après le Bosberg, on avait le vent de face, mais j’ai juste continué à pousser, pousser, pousser », confie Anna van der Breggen, qui va finalement s’imposer en solitaire à Ninove, six ans après son premier succès sur le Circuit Het Nieuwsblad. « Cela pouvait ne pas marcher, mais je savais que j’avais derrière moi des équipières capables de gérer, que ce soit pour la poursuite ou pour un éventuel sprint. Demi (Vollering), Amy (Pieters), Jolien (D’Hoore) étaient bien en place. C’est une belle victoire collective », souligne la championne du monde. « C’est une très belle manière de conclure le travail de l’équipe. J’ai vraiment profité de ces derniers kilomètres. Cette victoire me donne beaucoup de confiance pour cette prochaine saison. Je suis contente de gagner dès la première course ».

Une 4e place encourageante pour Kopecky

Pour entamer sa dernière saison en tant que coureuse, Anna van der Breggen signe déjà une victoire convaincante sur la première classique de l’année. Elle retrouve sur le podium la jeune championne du Danemark Emma Norsgaard (Movistar), heureuse comme jamais de cette deuxième place prestigieuse, et sa coéquipière Amy Pieters (SD Worx), plus véloce que Kopecky dans les derniers mètres. « J’ai malheureusement fait une petite faute dans le sprint, qui m’a éjectée du podium », rapporte la championne de Belgique, qui se dit toutefois « en confiance » pour la suite des classiques flandriennes. Malgré le résultat, elle a prouvé qu’elle avait les qualités pour résister dans les bergs. Il reste désormais à faire face au collectif des SD Worx…

-> Lire aussi : Circuit Het Nieuwsblad – Hommes : Ballerini et Deceuninck-Quick Step se jouent encore de leurs rivaux

Résultats de la 16e édition du Circuit Het Nieuwsblad féminin (Gand > Ninove, 124.4 km) :

  1. Anna van der Breggen (P-B, Team SD Worx) en 3h21:00
  2. Emma Norsgaard (Dan, Movistar Team) à 0:23
  3. Amy Pieters (P-B, Team SD Worx)
  4. Lotte Kopecky (Bel, Liv Racing)
  5. Hannah Barnes (G-B, Canyon SRAM Racing)
  6. Marta Bastianelli (Ita, Alé BTC Ljubljana)
  7. Lisa Brennauer (All, Ceratizit-WNT Pro Cycling)
  8. Grace Brown (Aus, Team BikeExchange)
  9. Marta Cavalli (Ita, FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope)
  10. Elisa Longo Borghini (Ita, Trek-Segafredo Women)

-> Les résultats complets du Circuit Het Nieuwsblad féminin

Photo : capture VRT

Pin It on Pinterest