UAE Tour : notre présentation complète de l’édition 2021

Anciennement séparé entre le Tour de Dubaï et le Tour d’Abu Dhabi, l’UAE Tour propose depuis 2019 un tracé autour de l’ensemble des émirats qui composent cet état pétrolier. Durant sept étapes, les sprinters et grimpeurs prépareront au mieux la prochaine saison, sous un soleil généreux et sur des routes venteuses à souhait.

Le parcours

Sept étapes seront donc au programme de cette troisième édition de l’UAE Tour, première course WorldTour de la saison suite à l’annulation du Tour Down Under et de la Cadel Evans Great Ocean Road Race, en Australie. La course par étapes des Émirats s’est forgée une réputation sur le plan sportif grâce à quelques montées renommées, comme Jebel Hafeet et Jebel Hais. Les deux cols seront cette année au programme, pour le plus grand plaisir des grimpeurs attendus pour cette première joute en altitude. Mais n’allons pas trop vite en besogne : ce sont bien les sprinters qui seront les premiers coureurs attendus sur ces routes.

Dès la première étape vers Al Mirfa, ils seront mis à rude contribution sur un circuit urbain d’une vingtaine de kilomètres, et particulièrement sinueux à l’approche de l’arrivée. Ils seront également les favoris sur la 4e étape vers l’île de Marjan, où Elia Viviani et Marcel Kittel s’étaient déjà imposés par le passé. La 6e étape vers l’île en palmier de Palm Jumeirah annonce également un emballage massif, sur la ligne droite qui a permis à Elia Viviani, Dylan Groenewegen et Marcel Kittel de briller à l’époque. Et le lendemain, la 7e et dernière étape vers la corniche d’Abu Dhabi sera également pour les plus véloces, à l’image de la victoire de Fernando Gaviria sur cette même arrivée en 2019.

Pour les candidats au classement général, le contre-la-montre de 13 kilomètres sur l’île de Hudayriat, dès la deuxième journée de course, sera importante pour la conquête du maillot rouge. Les routes seront larges mais très sinueuses. L’accent technique sera donc important pour éviter la correctionnelle. Les meilleurs grimpeurs pourront toujours se rassurer dès le lendemain avec la montée de Jebel Hafeet. Cette autoroute en montée propose une pente moyenne de 5,4% sur près de 11 kilomètres, avec des passages à 11% dans les derniers kilomètres. Attention toutefois à ne pas manquer son sprint en cas d’arrivée groupée : un virage serré à 150 mètres de la ligne a déjà perturbé les ambitions des moins acrobates. Enfin, la victoire au général se jouera certainement sur la 5e étape, la plus montagneuse, ver Jebel Jais. Cette ascension sera longue de plus de 20 kilomètres, à une pente moyenne de 5,4%. La montée se fait plus raide au fil des kilomètres, avec un passage à 9% à moins de trois kilomètres de l’arrivée. Primoz Roglic s’y était révélé en 2019.

Les favoris

Vainqueur l’an dernier d’une édition déjà tourmentée par le Covid-19 (plusieurs coureurs dont Fernando Gaviria avaient contracté le coronavirus durant l’épreuve), le Britannique Adam Yates (INEOS Grenadiers) retrouvent les routes des Émirats dans une nouvelle tenue. Sans son frère jumeau Simon, le coureur anglais sera le leader d’une véritable armada qui proposera au départ ses plus fins grimpeurs pour accompagner Yates sur les hauteurs de la région. Récent vainqueur sur le Mont Ventoux et au général du Tour de la Provence, le Colombien Ivan Sosa pourrait également viser une place de leader au sein de cette équipe INEOS Grenadiers. Il a toutefois été confirmé que Yates sera le N.1 de la formation britannique, épaulé dans les cols par Sosa mais également les nouvelles recrues Daniel Martinez et Brandon Rivera, avec le soutien d’Andrey Amador et Filippo Ganna en première ligne. Comme sur les Grands Tours, l’équipe INEOS Grenadiers annonce la formation la plus complète sur le papier. Elle ne manquera pourtant pas de concurrents sur cette première grande course par étapes de la saison.

Si Primoz Roglic a décidé de retarder son retour en compétition, son compatriote Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) retrouvera l’UAE Tour avec l’objectif de faire briller les coureurs de l’équipe locale. Et l’équipe de Matxin et Gianetti a clairement décidé de mettre toutes les chances du côté de la pépite slovène, avec Davide Formolo, Jan Polanc et Rafal Majka en soutien. Alors que la fusée colombienne Fernando Gaviria, toujours à la recherche de ses meilleures sensations dans un sprint massif après un Tour d’Italie décevant, jouera sa carte dans la plaine. L’équipe des Émirats fera notamment face à sa concurrente diplomatique, l’équipe Bahrain Victorious, qui comptera cette année sur le grimpeur néerlandais Wout Poels, récent 4e sur le Mont Ventoux, et son jeune équipier australien Jack Haig, 9e sur le Mont chauve, pour faire parler la poudre dans les cols. Pendant que Phil Bauhaus mènera sa barque dans les sprints, s’il parvient à confirmer la pointe de vitesse qui lui a permis de remporter la 4e étape du Tour de la Provence, le week-end dernier.

Les équipes proposant un cocktail de grimpeurs et de sprinters sont d’ailleurs nombreuses. Chez Bora-Hansgrohe, Pascal Ackermann tentera d’ouvrir son palmarès en ce début de saison après une troisième place sur l’Étoile de Bessèges, et son équipier Emanuel Buchmann sera attendu dans les hauts pourcentages. Chez Deceuninck-Quick Step, l’ancien coureur de la Bora Sam Bennett espère à nouveau briller sur ces routes des Émirats, tandis que son jeune équipier portugais João Almeida fera parler son explosivité en montagne. Enfin, chez Israel Start-up Nation, on fera confiance à l’expérience : André Greipel essayera de retrouver la victoire dans le désert, tandis que le Belge Ben Hermans et le Britannique Chris Froome, le transfert de la dernière saison, s’annoncent dans les cols. Mais pour ces trois coureurs, il est difficile d’imaginer la première place sans un coup de main du destin.

Toujours du côté des candidats au classement général, le Colombien Rigoberto Uran (EF Education-Nippo) sera attendu en première ligne, tout comme le vétéran espagnol Alejandro Valverde ou les grimpeurs italiens Domenico Pozzovivo (Team Qhubeka ASSOS) et Vincenzo Nibali (Trek-Segafredo). Alors que dans la course au sprint, ils sont nombreux à pouvoir envisager un bouquet sur ces routes parfaitement adaptées à leur pointe de vitesse : l’Italien Elia Viviani (Cofidis), de retour en course après une frayeur cardiaque cet hiver, l’Australien Caleb Ewan (Lotto-Soudal), le Néerlandais Cees Bol (Team DSM), le champion d’Europe Giacomo Nizzolo (Team Qhubeka ASSOS), récent vainqueur de la Clasica de Almeria, ou encore le Belge Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix), épaulé par rien de moins que le multiple champion du monde de cyclo-cross Mathieu Van der Poel, qui fait sa rentrée sur route aux Émirats. Le spectacle s’annonce donc à tous les étages sur cette première course WorldTour de 2021.

La météo

Que les coureurs se rassurent : aucune vague de froid n’est annoncée sur les Émirats Arabes Unis durant la prochaine semaine. Il fera particulièrement chaud, avec une température moyenne autour de 25 degrés. Le vent pourra toutefois être fort (jusqu’à 40 km/h) en début de semaine, et pourrait donc provoquer des cassures dans le désert.

Les cartes et profils de la 3e édition de l’UAE Tour :

1re étape – Dimanche 21 février 2021 : Al Dhafra Castle > Al Mirfa (176 km)

Départ (heure belge) : 9h25 – Arrivée : vers 13h30

2e étape – Lundi 22 février 2021 : Al Hudayriat Island > Al Hudayriat Island (13 km, contre-la-montre individuel)

Départ (heure belge) : 11h30 – Arrivée : vers 13h30

3e étape – Mardi 23 février 2021 : Strata Manufactoring > Jebel Hafeet (166 km)

Départ (heure belge) : 9h25 – Arrivée : vers 13h00

La difficulté du jour :
Km 166 : Jebel Hafeet (10,8 km à 5,4% de moyenne)

4e étape – Mercredi 24 février 2021 : Al Marjan Island > Al Marjan Island (204 km)

Départ (heure belge) : 8h45 – Arrivée : vers 13h30

5e étape – Jeudi 25 février 2021 : Fujairah Marine Club > Jebel Jais (170 km)

Départ (heure belge) : 9h05 – Arrivée : vers 13h30

La difficulté du jour :
Km 170 : Jebel Jais (21,1 km à 5,4% de moyenne)

6e étape – Vendredi 26 février 2021 : Deira Island > Palm Jumeirah (165 km)

Départ (heure belge) : 9h35 – Arrivée : vers 13h30

7e étape – Samedi 27 février 2021 : Yas Mall > Abu Dhabi Breakwater (147 km)

Départ (heure belge) : 10h05 – Arrivée : vers 13h30

Le mode d’emploi de la 3e édition de l’UAE Tour :

Étapes : 7 étapes, dont 1 contre-la-montre individuel

Distance : 1 041 kilomètres

Liste des partants : cliquez ici pour découvrir la liste des partants

Direct TV :
– En direct sur Eurosport Player
– En direct sur le Race Pass de Global Cycling Network

Palmarès :
2019 Primoz Roglic (Slo)
2020 Adam Yates (G-B)

Graphiques : UAE Tour

Pin It on Pinterest