Bingoal-Wallonie Bruxelles développe son équipe féminine pour 2021

Bonne nouvelle dans le monde cycliste wallon : l’équipe Bingoal-Wallonie Bruxelles aura dès la saison prochaine une section féminine, menée par l’ex-championne de Belgique Ludivine Henrion. Un projet qu’elle a longtemps porté, et qui s’est finalement aligné avec les prétentions sportives de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Après l’équipe professionnelle masculine (lancée en 2011 au niveau continental puis continental pro), après l’équipe masculine des espoirs (démarrée en 2012), après un projet avec la Ligue francophone de handisport (débuté en 2020), voici le lancement de la section féminine de Bingoal-Wallonie Bruxelles. La formation menée par Christophe Brandt élargit ses horizons et propose à 23 coureuses de parfaire leur formation au sein d’un groupe dirigé par la double championne de Belgique Ludivine Henrion.

Cela faisait longtemps que la Hesbignonne portait ce projet d’une cellule cycliste francophone destinée à former les jeunes Wallonnes et Bruxelloises vers le niveau professionnel. Depuis deux ans, elle est en charge des femmes au sein du Team Ottignies-Perwez, club amateur. Avec déjà 22 coureuses (21 femmes élites et 1 juniore) enregistrées dès la création de la section féminine. Et avec le président Luc Mayné, elle a tenté de faire grandir le projet en passant un coup de fil à Christophe Brandt, manager de l’équipe Bingoal-Wallonie Bruxelles. « J’avais une fois téléphoné à Christophe Brandt pour voir si on pouvait avoir un coup de main. Et c’est finalement Christophe qui est venu avec cette proposition de création d’équipe », nous explique Ludivine Henrion. « C’est quelque chose de vraiment positif pour nous, car cela attirera certainement à long terme de nouvelles cyclistes ».

« Élargir la base de la pyramide »

Ludivine Henrion multiplie depuis plusieurs mois les initiatives pour aider les femmes à se lancer dans le peloton : « En 2019, j’ai commencé à travailler avec la Fédération Cycliste Wallonie-Bruxelles (FCWB) pour faire quelque chose avec les filles, car elles n’étaient pas vraiment entraînées ou formées. On a donc fait des stages, des entraînements, avec ces filles, pour leur permettre d’évoluer, et faire grandir des passions chez d’autres personnes », confie-t-elle. « On veut élargir la base pour arriver au sommet de la pyramide avec des sportives accomplies. On manque actuellement de fers de lance et elles commencent à arriver, parmi les cadettes notamment, avec notamment Julia Grégoire, qui vient du VTT ».

Cette fois, le projet avec Bingoal-Wallonie Bruxelles se veut encore plus concret, avec un calendrier belge et international pour les 23 coureuses qui tenteront de faire leur trou au niveau professionnel. Elles pourront ainsi prendre part aux douze courses UCI de la Lotto Cycling Cup (comme le Samyn ou la Ronde de Mouscron), ainsi qu’aux courses des Women Cycling Series, qui se disputent entre clubs en Belgique et aux Pays-Bas. L’objectif n’est pas d’enchaîner les victoires dès la première saison, mais plutôt « d’apprendre et de progresser aux côtés des filles du niveau mondial », précise Ludivine Henrion.

« Promouvoir le sport cycliste »

Des entraînements et stages communs avec les autres pôles de Bingoal-Wallonie Bruxelles sont également prévus, pour une collaboration qui ira au-delà des sponsors ou du maillot qui sera dans les mêmes tons. D’ailleurs, quand on lui demande comment elle voit l’avenir de cette équipe, l’ex-championne reste prudente : « Le niveau continental, on verra ça dans trois, quatre ans ». L’objectif est d’abord de former et d’amener les filles vers le cyclisme. « Notre volonté de base est de promouvoir le sport cycliste, d’aider les jeunes à progresser, à atteindre le plus haut niveau mondial, ce qui est l’objectif de notre pôle professionnel et de notre équipe de développement U23 », rappelle d’ailleurs Christophe Brandt, dans la continuité des projets de l’équipe Wallonie-Bruxelles depuis ses débuts.

Dans l’effectif de cette nouvelle formation, on retrouve notamment la quintuple championne de Belgique du contre-la-montre Ann-Sophie Duyck (33 ans), la championne de Suède junior Tuva Richter (18 ans) ou encore Allison Zava (33 ans), compagne de l’ex-pro Jérôme Gilbert, et 4e du championnat du monde Gran Fondo en 2019. Un mélange de jeunesse et d’expérience qui permettra durant cette première année d’établir les bases d’une future pyramide qui grandira à n’en point douter au fil des saisons, vu la popularité grandissante du vélo.

L’effectif de Bingoal-Wallonie Bruxelles Ladies :

  • Laura CHARLIER

  • Julie DEBOCK

  • Kelly DECALUWE

  • Francine DELAIN

  • Camille DELESTRAIT

  • Naika DENEEF

  • Ann-Sophie DUYCK

  • Océane JONCKERS

  • Lien LANSSENS

  • Liliane LEENKNEGT

  • Alissa LURQUIN

  • Fiona MERTENS

  • Femke OSSELAER

  • Tuva RICHTER

  • Perrine SADOINE

  • Elise TAHAY

  • Delphine THIRIFAYS

  • Isabel VANDEWALLE

  • Fanny VANDRIESSCHE

  • Lauryne VAN LAEKEN

  • Justine VROMANNE

  • Eleanor WISEMAN

  • Allison ZAVA

Photo : Bingoal-Wallonie Bruxelles

Pin It on Pinterest