E3, Gand-Wevelgem, Tour de Catalogne, Giro… : les annulations de courses s’enchaînent face au Covid-19

Alors que l’inconnue persiste au sujet des classiques flamandes, l’épidémie de COVID-19 a mené à l’annulation de nombreuses épreuves cyclistes ces prochaines semaines aux quatre coins de l’Europe. En Belgique, le Conseil national de sécurité ce jeudi soir a confirmé l’impossibilité de tenir la moindre organisation cycliste jusqu’au 3 avril inclus. Et RCS Sport a confirmé le report du Tour d’Italie à une date ultérieure.

L’incertitude règne dans le monde cycliste belge alors que l’épidémie de COVID-19 provoque de nombreuses annulations de compétitions sportives, des fermetures d’administrations, de salles de concert, d’écoles,… Dans le monde entier, les gouvernements prennent des dispositions pour tenter d’éviter une contamination à grande échelle. Et cela passe par ces fermetures en cascade. Alors que Paris-Nice doit se conclure ce dimanche après une semaine quasiment sans spectateur sur le bord des routes, la suite du calendrier cycliste risque bien de ne pas se dérouler comme prévu. Outre les épreuves italiennes déjà annulées jusque début avril, au moins, les classiques belges sont désormais les cibles de ces reports.

Finalement, ce jeudi soir, le Conseil national de sécurité, réunissant toutes les entités fédérées belges (Région bruxelloise, Région flamande, Région wallonne, Fédération Wallonie-Bruxelles et gouvernement fédéral), a annoncé que tous les événements « récréatifs, sportifs et folkloriques » sont annulés jusqu’au 3 avril inclus. Cela signifie que toutes les courses cyclistes belges prévues d’ici cette date ne pourront se tenir, selon ces mesures annoncées par la Première ministre Sophie Wilmès (MR). Les courses concernées sont donc : Nokere-Koerse (18 mars), la Bredene Koksijde Classic (20 mars), le Youngster Coast Challenge (20 mars), le Circuit du Westhoek (22 mars), les Trois Jours de Bruges-La Panne (25 et 26 mars), l’E3 BinckBank Classic (27 mars), Gand-Wevelgem (29 mars) et À Travers la Flandre (1er avril). Le Tour des Flandres, prévu le 5 avril, n’est pas concerné par les mesures du gouvernement fédéral : Flanders Classics devrait bientôt commenter cette nouvelle et annoncer ce qu’il adviendra de la grand-messe du cyclisme flamand.

Découvrez les annulations et reports de courses sur notre page spéciale calendrier.

Les Pays-Bas et l’Espagne ont pris des mesures

Le gouvernement néerlandais a également frappé fort en annonçant l’interdiction de tout événement rassemblant plus de 100 personnes aux Pays-Bas. Cela concerne tant les événements fermés qu’ouverts. Et cette mesure, destinée à prévenir un pic dans les contaminations au COVID-19, contraint les organisateurs du Drentse Acht van Westerveld (13 mars), du Tour de Drenthe (14 et 15 mars) et de l’Olympia’s Tour (du 18 au 22 mars) d’annuler leur épreuve. Et pour ces organisations, il est difficile d’imaginer un report de ces courses au vu du calendrier intense qui s’annonce déjà jusqu’à la fin de l’année : « Le calendrier est plein et chacun veut essayer de trouver une place », explique ainsi Femmy van Issum, organisatrice du Tour de Drenthe à Wielerflits. « Je ne sais pas encore quelles mesures l’Union Cycliste Internationale (UCI) va prendre. Nous n’avons encore rien entendu de leur part ou de la part du KNWU (fédération cycliste néerlandaise) ».

La fédération espagnole de cyclisme a pour sa part annoncé sa décision de reporter toutes les compétitions cyclistes amateurs et professionnelles prévues jusqu’au 31 mars prochain. Cela signifie que le Tour de Catalogne, première course espagnole du calendrier WorldTour, prévu du 23 au 29 mars, est reporté à une date ultérieure. Notons encore qu’en France, le Tour de Normandie (prévu du 23 au 29 mars), Cholet-Pays de Loire (29 mars), le Circuit de la Sarthe (du 7 au 10 avril) et le Tour de Bretagne (prévu du 25 avril au 1er mai) sont déjà annulés cette saison, toujours en raison de cette épidémie qui perturbe l’ensemble du calendrier sportif.

Le Tour d’Italie reporté

Enfin, face aux nouvelles mesures annoncées par le gouvernement français, ASO a annoncé que Paris-Nice s’arrêtera au terme de la 7e étape, ce samedi, annonçant du même coup l’annulation de la 8e étape autour de Nice. Enfin, la Hongrie a confirmé des mesures qui mèneront à l’annulation des trois premières étapes du Tour d’Italie prévues début mai près de Budapest. Et quelques heures après cette annonce faite par le ministre hongrois des Sports, RCS Sport a confirmé que c’est l’ensemble de la 103e édition du Giro d’Italia qui est reporté. L’organisation annonce qu’une nouvelle date ne sera pas programmée avant le 3 avril prochain, et seulement après consultation avec les autorités italiennes. Et au vu du calendrier qui s’annonce, il sera difficile de trouver une nouvelle date pour une course de trois semaines de cette envergure. Surtout avec le même parcours.

Photo : ASO/Fabien Boukla

Pin It on Pinterest