Trois Jours de Bruges-La Panne – Dames : Kirsten Wild, de la piste aux classiques

La multiple championne du monde sur piste Kirsten Wild (WNT-Rotor) a dominé le sprint massif de la deuxième édition de la course féminine des Trois Jours de Bruges-La Panne. Une confirmation que la Néerlandaise est tout-terrain.

Comme attendu, malgré le vent légèrement plus intense que la veille, c’est à nouveau un sprint qui a conclu l’épreuve féminine des Trois Jours de Bruges-La Panne. Sur la côte belge, les offensives ont été nombreuses, notamment dans le circuit local tracé autour de La Panne. Mais personne n’a réussi à prendre plus de trois minutes d’avance, et les sprinteuses étaient donc bien en place pour s’assurer la victoire dans la cité du miel. Sur un tracé totalement plat d’un bout à l’autre de la côte, l’inverse aurait été étonnant… Et dans les derniers kilomètres, il fallait jouer des coudes pour se placer à l’aube du dernier virage, à moins de 400 mètres de l’arrivée.

Et comme chez les messieurs, la veille, la Néerlandaise Kirsten Wild a surpris toutes ses rivales à la manière de Dylan Groenewegen. De sa pointe de vitesse et sa capacité à se placer dans la bonne roue dans la ligne droite finale, la pistarde de 36 ans a devancé sa jeune compatriote Lorena Wiebes (Parkhotel Valkenburg), de 16 ans sa cadette, et la Belge Lotte Kopecky (Lotto-Soudal Ladies), 23 ans. « Au début, j’étais enfermée », confirme Wild à l’antenne de la VRT. « Cela signifie que j’ai dû commencer mon sprint bien plus tôt. C’était un peu tout ou rien ». Et cela a été tout pour la Néerlandaise qui a remporté deux nouveaux titres mondiaux lors des championnats du monde sur piste, un mois plus tôt en Pologne.

Wild s’offre ainsi sa première course sur route de la saison, avec talent. « Je suis vraiment très heureuse car c’était un sacré plateau aujourd’hui. Nous avons roulé à toute allure, tout au long de la course. Mais j’ai essayé de rester aussi discrète que possible tout au long de la course, et de garder le meilleur pour la fin. Mais je ne m’y attendais pas, surtout après la dernière saison plus difficile », ajoute la Néerlandaise, désormais attendue sur Gand-Wevelgem, dimanche, sur un tracé qui peut être idéal pour ses qualités de sprinteuse.

Résultats de la 2e édition des Trois Jours de Bruges-La Panne – Dames (Bruges > La Panne, 134.4 km) :

Photo : capture VRT/Sporza

Pin It on Pinterest