GP de Denain : magique Mathieu van der Poel

Nous qui suivons la saison de cyclo-cross, nous ne pouvons que nous réjouir de ce début d’année de courses sur route. En effet, après les très bons résultats du Belge Wout van Aert, encore dans le coup hier dans Milan-Sanremo -ou après des tentatives pour faire plier les spécialistes des classiques, il termine sixième de la Primavera-, on retrouvait un autre grand des labourés, Mathieu van der Poel, sur le Grand Prix de Denain, dans le Nord.

Certes, pas de grosses équipes du WorldTour, mais néanmoins une pléiade de très bons coureurs. Il fallait se mesurer avec un certain Lars Boom, encore un cyclocross-man, et la horde de rouleurs français, sur ces routes nordistes, dont les organisateurs incluaient des secteurs pavés, en guise de prélude à l’Enfer du Nord. Tout ceci ne devait empêcher le petit-fils de Raymond Poulidor de disposer à sa guise du reste du peloton.

Une échappée matinale, d’une quinzaine de coureurs, jusqu’au cinquantième terminant, et le coup de patte de MVDP, afin de mettre tout le monde dans le vent, bien aidé dans sa tentative par ses équipiers. Un retour en force sur les échappés, et à force d’appuyer sur les pédales, Mathieu se prenait au jeu, et parvenait même à lâcher tout le monde dans l’avant-dernier secteur non-macadamisé. Certes, il ne pouvait prendre que quelques secondes d’avance, mais les kilomètres se réduisant du drapeau à damiers aidant, il allait placer ce qui restait de la meute à bonne distance, afin de ne plus être rejoint. Dans sa modestie, il renvoyait toute sa considération à ses équipiers, en signant cette très belle victoire.

« Paris-Roubaix, encore autre chose »

Derrière, pourtant, on semblait tout faire pour revenir sur le fuyard, en vain. Personne ne pouvait trouver la bonne carburation, pour réduire l’écart. Lars Boom en a très vite compris la complexité, tout comme les autres formations devant se contenter des places d’honneur. Une grande victoire de MVDP, même si le GP de Denain n’a rien à voir avec le Tour des Flandres ou Paris-Roubaix… mais au fait, à quoi pense Mathieu, maintenant qu’il détient une nouvelle victoire sur route en dehors de son pays. Car, est-il nécessaire de préciser qu’il est champion de monde de cyclo-cross, mais aussi champion des Pays-Bas sur route. Rendez-vous dans quinze jours, et qui sait…

Mathieu van der Poel: « C’est très dur, mais je dois dire un tout grand merci à mes coéquipiers, qui ont tout fait pour me mettre dans cette position. Non ma chute de mercredi n’est pas oubliée, mais ici il fallait y aller, et j’ai roulé au plus fort que je pouvais, à fond tout le temps pour tenir tête au peloton. Paris-Roubaix, c’est encore autre chose, mais même si j’y pense, je ne peux pas dire que je pourrais rééditer avec un tel final. J’ai tout donné, et cela fait très plaisir de remporter cette classique du Nord. »

Résultats de la 61e édition du Grand Prix de Denain (Denain > Denain, 198 km) :

Photo : Twitter GP de Denain

Pin It on Pinterest