Championnats du monde sur route 2021 – Course juniores : Zoe Backstedt poursuit l’héritage familial

Au lendemain de son 17e anniversaire, Zoe Backstedt a réussi son plus bel exploit. Habituée des cyclo-cross et de la piste, la Britannique, fille des ex-cyclistes Magnus Backstedt et Megan Hughes, a réalisé son rêve de titre mondial dans un véritable duel face à l’Américaine Kaia Schmid. Une semaine exceptionnelle pour celle qui avait déjà obtenu l’argent sur le contre-la-montre, mardi dernier.

Dans la famille Backstedt, je demande Magnus, le père. Le Suédois de 46 ans, professionnel entre 1996 et 2009, a conquis un palmarès impressionnant pour un coureur scandinave, dont le plus grand exploit restera sa victoire sur Paris-Roubaix en 2004. On peut également demander Megan Hugues, la mère. L’ex-championne de Grande-Bretagne sur route, aujourd’hui âgée de 44 ans, a enchaîné les compétitions sur route et sur piste entre 1995 et 2000, avant de se retirer. Megan et Magnus se sont installés un temps à Zulte, en Belgique, avant de revenir au Pays de Galles, terre d’enfance de Megan.

Il y a enfin les deux filles : Elynor et Zoe, deux cyclistes déjà talentueuses. Aujourd’hui professionnelle chez Trek-Segafredo, Elynor, 19 ans, a déjà enchaîné les médailles sur les compétitions internationales : championne d’Europe de poursuite et de l’américaine chez les juniores et double médaillée de bronze sur le championnat du monde du contre-la-montre dans la même catégorie. Ses débuts pros ont toutefois été perturbés l’hiver dernier après une fracture du tibia droit lors d’une sortie en VTT avec son père Magnus. Puis, il y a Zoe, qui vient de fêter ses 17 ans ce vendredi. Qui s’est déjà placée sur la carte internationale avec sa victoire sur Gand-Wevelgem chez les moins de 17 ans et ses nombreux succès en cyclo-cross au sein de l’équipe de développement de Tormans, la branche cyclo-cross d’Intermarché-Wanty-Gobert. Également spécialiste de la piste, elle a déjà remporté plusieurs titres nationaux chez les juniores. Avant de se présenter sur ces premiers championnats du monde sur route, cette année.

« La course la plus dure »

Et avec quelle réussite ! Seulement vaincue par la Russe Alena Ivanchenko sur le contre-la-montre, Zoe Backstedt montrait sur la course en ligne, ce samedi matin, qu’elle était prête à se battre à nouveau pour l’arc-en-ciel. Sur une course contrôlée tant bien que mal par les Néerlandaises et les Allemandes, les Britanniques affichaient un esprit offensif et à deux tours de la fin, à plus de 30 kilomètres de l’arrivée, Backstedt accélérait en puissance avec l’Américaine Kaia Schmid dans la roue. Les deux femmes allaient alors lancer un long raid à deux, pendant que leurs équipières bloquaient la poursuite dans le peloton. « Je savais que des équipières étaient derrière pour bloquer », confie la Britannique après coup. « Avec plus de trente secondes d’avance, je savais qu’on pouvait tenir à deux, surtout si les Américaines faisaient le même travail ».

Et cela se confirmait au fil des côtes, malgré les quelques attaques néerlandaises d’Anna van der Meiden ou d’Elise Uijen, l’écart ne descendait jamais sous les 20 secondes et filait même souvent au-delà de la minute. Pendant qu’à l’avant, Backstedt tentait à deux reprises de distancer sa compagne d’échappée, mais malgré sa petite taille, Schmid confirmait qu’elle avait de la puissance dans les jambes pour rentrer à chaque fois dans la roue de la Britannique. « On a finalement poursuivi notre effort jusqu’au bout, et on savait qu’on allait se battre pour la victoire dans le dernier tour ou au sprint. Et finalement, j’ai réussi à battre Kaia », se réjouit Backstedt, en larmes, après avoir vaincu sa rivale américaine dans un véritable sprint de pistarde sur les derniers hectomètres. « C’était la course la plus dire que j’ai réalisée, mais j’ai toujours cru en la victoire », confie la nouvelle championne du monde, qui compte toutefois poursuivre sa carrière sur de multiples terrains, entre le cyclo-cross, la piste et la route.

Vanhove « satisfaite »

« J’étais sûre que si j’attaquais, Zoe allait juste rester dans ma roue comme moi je l’ai fait quand elle a attaqué », explique Kaia Schmid, finalement en argent. « J’étais convaincue que je pouvais la battre au sprint, mais ce ne fut pas le cas finalement », regrette l’Américaine de 18 ans. Le peloton, pour sa part, n’arrivait qu’une minute plus tard, mené par l’Allemande Linda Riedmann. Alors que la Belge Marith Vanhove (18 ans)concluait en septième place après une course usante, durant laquelle elle a dû réaliser de nombreux efforts après avoir été bloquée par deux chutes devant elle. « Je ne suis pas la meilleure des grimpeuses, mais je savais que ce parcours explosif pouvait me convenir. Sur la dernière ascension du Wijnpers, je savais que je devais être devant. Mais après, il fallait juste tenir… Je sentais qu’il ne me restait plus grand-chose pour le sprint », explique la meilleure juniore belge du moment. « Je peux être satisfaite d’une place dans le Top 8 », indique celle qui souhaite désormais poursuivre entre la piste et la route.

Parcours, programme, engagés, résultats, résumés… : toutes les infos sur les championnats du monde de cyclisme sur route 2021 sur notre page spéciale

Résultats de la course juniores des championnats du monde de cyclisme sur route 2021 (Louvain > Louvain, 75.2 km) :

  1. Zoe Backstedt (G-B) en 1h55:33
  2. Kaia Schmid (USA)
  3. Linda Riedmann (All) à 0:57
  4. Elise Uijen (P-B)
  5. Makayla Macpherson (USA)
  6. Millie Couzens (G-B)
  7. Marith Vanhove (BEL)
  8. Églantine Rayer (Fra)
  9. Eleonora Ciabocco (Ita)
  10. Mijntje Geurts (P-B)

Cliquez ici pour découvrir les résultats complets

Photo : capture Eurosport

Pin It on Pinterest