Critérium du Dauphiné 2021 : notre présentation complète de la 73e édition

L’été semble enfin pointer ses premières lueurs, les cols s’ouvrent à la circulation, le maillot jaune embaume les esprits : la préparation pour le Tour de France prend un nouveau virage dès ce dimanche avec le Critérium du Dauphiné. La 73e édition, disputée… avant même la fin du Giro pour cause d’année olympique, s’annonce une nouvelle fois montagneuse à souhait, avec de nombreuses ascensions peu usées par le passé.

PARCOURSFAVORISPARTANTSDIRECTS TV

Le parcours

1re étape – Dimanche 30 mai 2021 : Issoire > Issoire (181,8 km)

D’abord imaginé autour des départements de l’Isère, de la Drôme et des Hautes-Alpes, le Critérium du Dauphiné (du nom du quotidien à l’origine de l’épreuve, Le Dauphiné Libéré) a étendu son parcours au fil des années. Il a profité durant la dernière décennie de la réforme des régions françaises, et dispose désormais d’un large terrain de jeu, sur l’ensemble de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Soit 12 départements depuis le Massif Central jusqu’aux Alpes. Les grimpeurs peuvent s’en donner à cœur joie sur de telles routes.

C’est en Auvergne, dans le département du Puy-de-Dôme, que les coureurs prendront le départ de ce Critérium du Dauphiné avec une étape d’ouverture qui ne fait plus la part belle aux sprinters. Les puncheurs seront appelés à l’avant à l’occasion d’une boucle vallonnée autour d’Issoire. Le peloton enchaînera à trois reprises la côte du château de Buron (3,2 km à 6,8% de moyenne) suivie de la courte ascension du col de La Croix des Gardes (1,6 km à 5,1%). La descente qui suit n’est pas insurmontable techniquement, elle peut toutefois profiter à des attaquants qui devront toutefois en garder sous la pédale pour le dernier kilomètre en faux-plat montant, dans les rues d’Issoire.

Les difficultés du jour :
Km 65,7 – 4e cat. : Côte de Bergonne (1,2 km à 6,7% de moyenne)
Km 93 – 3e cat. : Côte du château de Buron (3,2 km à 6,8%)
Km 95,6 – 4e cat. : Col de La Croix des Gardes (1,6 km à 5,1%)
Km 130,1 – 3e cat. : Côte du château de Buron (3,2 km à 6,8%)
Km 132,7 – 4e cat. : Col de La Croix des Gardes (1,6 km à 5,1%)
Km 167,2 – 3e cat. : Côte du château de Buron (3,2 km à 6,8%)
Km 169,7 – 4e cat. : Col de La Croix des Gardes (1,6 km à 5,1%)

Arrivée estimée : vers 16h55

1re étape - Profil - Critérium du Dauphiné 2021 1re étape - Carte - Critérium du Dauphiné 2021

2e étape – Lundi 31 mai 2021 : Brioude > Saugues (173 km)

Le classement général devrait subir des premières évolutions dès cette deuxième étape faisant la part belle aux cols de Haute-Loire. La journée se passera majoritairement à plus de 1 000 mètres d’altitude, quasiment sans un mètre de plat depuis la première ascension répertoriée de la journée.

Le peloton démarrera par le difficile col de Peyra Taillade, le plus abrupt de la journée avec ses passages à 12%, après 50 kilomètres de course. L’enchaînement de montées et de descentes ne cessera alors jusqu’à l’arrivée. Les côtes seront toutefois plus douces que Peyra Taillade, et la décision devrait se faire à une dizaine de kilomètres de la ligne, sur la côte de la forêt de Pourcheresse (près de 7 km à 6,4% de moyenne), suivie de la côte de Masset (1,5 km à 5,1%). L’arrivée est tracée à Saugues au terme d’une descente légère d’à peine trois kilomètres.

Les difficultés du jour :
Km 52,3 – 1re cat. : Col de Peyra Taillade (8,3 km à 7,4% de moyenne)
Km 78,1 – 3e cat. : Côte de la Vachellerie (8 km à 4,1%)
Km 124,5 – 4e cat. : Côte d’Auvers (4 km à 4,1%)
Km 165,8 – 2e cat. : Côte de la forêt de Pourcheresse (6,9 km à 6,4%)
Km 168,8 – 4e cat. : Côte de Masset (1,5 km à 5,1%)

Arrivée estimée : vers 16h00

2e étape - Profil - Critérium du Dauphiné 2021 2e étape - Carte - Critérium du Dauphiné 2021 2e étape - Profil GPM 1 - Critérium du Dauphiné 2021

3e étape – Mardi 1er juin 2021 : Langeac > Saint-Haon-le-Vieux (172,5 km)

Les sprinters, peu nombreux sur cette édition du Critérium du Dauphiné, auront de rares occasions de briller sur ces routes montagneuses. Cette troisième étape pourrait être l’une de ces occasions, même si les premiers kilomètres s’annoncent éreintants. Les coureurs ne cesseront de grimper sur les 16 premiers kilomètres vers Fix-Saint-Geneys, avant un enchaînement de buttes jusqu’au col des Limites, sommet de cette journée. Le peloton descendra à toute vitesse vers Saint-Haon-le-Vieux, arrivée de cette étape qui se termine toutefois sur un faux-plat montant qui fera chauffer les cuisses.

Les difficultés du jour :
Km 29,4 – 4e cat. : Côte d’Allègre (3,3 km à 4,8% de moyenne)
Km 83,9 – 3e cat. : Col des Limites (3,7 km à 5,5%)

Arrivée estimée : vers 16h05

3e étape - Profil - Critérium du Dauphiné 2021 3e étape - Carte - Critérium du Dauphiné 2021

4e étape – Mercredi 2 juin 2021 : Firminy > Roche-la-Molière (16,4 km – Contre-la-montre individuel)

Un contre-la-montre permettra aux rouleurs de retrouver la confiance à l’aube des hautes montagnes. Cela ne sera toutefois pas un chrono des plus aisés entre Firminy et Roche-la-Molière. Les purs rouleurs devraient être en bonne position sur les sept premiers kilomètres de ce court exercice de 16,4 bornes. Mais ensuite, il faudra grimper et enchaîner les virages serrés. Jouer la carte de la prudence ou prendre des risques sur ces chemins ? Le classement général aura sûrement un autre visage au soir de cette quatrième étape.

Arrivée estimée du dernier coureur : vers 16h00

 

4e étape - Profil - Critérium du Dauphiné 2021 4e étape - Carte - Critérium du Dauphiné 2021

5e étape – Jeudi 3 juin 2021 : Saint-Chamond > Saint-Vallier (175,5 km)

Les puncheurs seront à nouveau à l’honneur sur cette étape qui présente un ensemble de petites collines idéales pour perturber le peloton. Sur ces 175 kilomètres vers Saint-Vallier, ce sont avant tout les dernières protubérances du parcours qui feront mal. Notamment la côte de Montrebut, une ascension de 1 300 mètres à 12% de moyenne, idéale pour sortir les watts avant une descente technique vers l’arrivée. Les attaquants ont coché cette étape dans leur agenda.

Les difficultés du jour :
Km 9,8 – 3e cat. : Côte du Planil (3,7 km à 6,4% de moyenne)
Km 96,1 – 3e cat. : Côte de la Sizeranne (2,5 km à 6,5%)
Km 126,4 – 4e cat. : Côte de Hauterives (2,1 km à 5,2%)
Km 149,2 – 3e cat. : Col de Barbe Bleue (2,1 km à 6,2%)
Km 163,5 – 2e cat. : Côte du Montrebut (1,3 km à 12%)

Arrivée estimée : vers 16h00

5e étape - Profil - Critérium du Dauphiné 2021

5e étape - Carte - Critérium du Dauphiné 2021

5e étape - Profil GPM 1 - Critérium du Dauphiné 2021

 

6e étape – Vendredi 4 juin 2021 : Loriol-sur-Drôme > Le Sappey-en-Chartreuse (168 km)

Les Alpes s’approchent. Le Critérium du Dauphiné entre dans sa phase finale à l’occasion de cette 6e étape qui annonce trois cols à escalader en moins de 50 kilomètres. Après une centaine de bornes dans la plaine, le peloton entamera ses premières pentes via le col de la Placette, une ascension de près de 6 kilomètres idéale pour se mettre en jambes avant le plus raide col de Porte, dont les passages à 10% ne sont pas rares. Dans le parc de la Chartreuse, pas le temps d’admirer les cimes, il faudra déjà descendre pour enchaîner les deux dernières ascensions de la journée, moins de dix kilomètres plus loin. Place d’abord à la côte de la Frette, avant un léger replat menant au village du Sappy, au bout de 3,3 kilomètres à 6,2% de moyenne.

Les difficultés du jour :
Km 119,3 – 2e cat. : Col de la Placette (5,9 km à 6,4% de moyenne)
Km 147,4 – 2e cat. : Col de Porte (7,4 km à 6,8%)
Km 161,6 – 3e cat. : Côte de la Frette (3,7 km à 5,4%)
Km 167,2 – 3e cat. : Le Sappey-en-Chartreuse (3,3 km à 6,2%)

Arrivée estimée : vers 16h00

6e étape - Profil - Critérium du Dauphiné 2021 6e étape - Carte - Critérium du Dauphiné 2021 6e étape - Profil GPM 1 - Critérium du Dauphiné 2021

7e étape – Samedi 5 juin 2021 : Saint-Martin-le-Vinoux > La Plagne (171 km)

On aurait pu parler d’étape-reine pour cette 7e étape du Dauphiné, si les coureurs ne cessaient de grimper tout au long de cet ultime week-end de course. La journée sera tout de même des plus rudes avec de grands cols alpestres à enchaîner depuis Albertville, sur les 100 derniers kilomètres. Le Col du Pré sera un sérieux apéritif pour démarrer cette journée pour grimpeurs, avec plus de 12 kilomètres à plus de 7,7% de moyenne, dont les pourcentages les plus élevés se situent en fin de montée (jusqu’à 12%).

Après une courte descente jusqu’au barrage de Roselend, le peloton enchaînera avec la fin du Cormet de Roselend, comme lors du Tour de France 2018. Avant une descente technique de 18 bornes jusqu’au pied de la montée vers la station de La Plagne. L’ascension savoyarde est évitée sur le Tour de France depuis 2002, elle retrouvera ses lettres de noblesse à l’occasion de ce Dauphiné, avec ses 17 bornes à près de 7,5% de moyenne. La montée est assez régulière, et le dernier kilomètre sera plus doux.

Les difficultés du jour :
Km 81,2 – 4e cat. : Côte de Venthon (2,5 km à 4,8% de moyenne)
Km 110,2 – Hors-cat. : Col du Pré (12,6 km à 7,7%)
Km 122,5 – 2e cat. : Cormet de Roselend (5,7 km à 6,5%)
Km 171,1 – Hors-cat. : La Plagne (17,1 km à 7,5%)

Arrivée estimée : vers 14h50

7e étape - Profil - Critérium du Dauphiné 2021 7e étape - Carte - Critérium du Dauphiné 2021 7e étape - Profil GPM 1 - Critérium du Dauphiné 2021 7e étape - Profil GPM 2 - Critérium du Dauphiné 2021

8e étape – Dimanche 6 juin 2021 : La Léchère-les-Bains > Les Gets (147 km)

Le Dauphiné se conclut une nouvelle fois en Savoie et proposera le meilleur des cols de la région. Car les coureurs vont enchaîner près de 4 000 mètres de dénivelé sur cette courte étape de moins de 150 kilomètres. Le peloton devra enchaîner six ascensions répertoriées, et c’est sans compter sur la montée finale vers la station des Gets. Les points chauds seront le col des Aravis (7% de moyenne sur près de 7 kilomètres), après 50 kilomètres de course, le col de la Colomière (un long col de près de 12 kilomètres), et le col de Joux-Plane, l’ascension qui décidera du maillot jaune avec ses 8,5% de moyenne sur près de 12 bornes, dont les 4 derniers kilomètres seront les plus raides.

Après une descente qui peut faire des dégâts jusqu’à Morzine, les coureurs remonteront quelque peu pour atteindre Les Gets, avec près de 3% de moyenne à avaler dans les 5 derniers kilomètres.

Les difficultés du jour :
Km 2,1 – 4e cat. : Côte d’Esserts-Blay (2 km à 4,1% de moyenne)
Km 33,2 – 2e cat. : Côte d’Héry-sur-Ugine (10,2 km à 5%)
Km 52 – 2e cat. : Col des Aravis (6,7 km à 7%)
Km 76,9 – 1re cat. : Col de la Colombière (11,7 km à 5,8%)
Km 104,1 – 3e cat. : Côte de Châtillon-sur-Cluses (4,7 km à 5%)
Km 130,3 – Hors-cat. : Col de Joux Plane (11,6 km à 8,5%)

Arrivée estimée : vers 14h55

8e étape - Profil - Critérium du Dauphiné 2021 8e étape - Carte - Critérium du Dauphiné 2021 8e étape - Profil GPM 2 - Critérium du Dauphiné 2021 8e étape - Profil GPM 3 - Critérium du Dauphiné 2021

Les favoris

Habituelle préparation du Tour de France et grand rendez-vous de la reprise de la saison 2020, l’été dernier, le Critérium du Dauphiné ne bénéficiera pas de la même aura cette année. Les principales stars annoncées de la prochaine Grande Boucle ont décidé de faire l’impasse sur cette épreuve. Le vainqueur sortant du Tour Tadej Pogacar a préféré se concentrer sur un stage en altitude du côté de Sestrières, et le Tour de Slovénie, son épreuve nationale. Primoz Roglic a pour sa part décidé de privilégier des stages en montagne pour disputer le Tour de France en toute fraîcheur.

Alors, qui attendre dans la course au maillot jaune dans les Alpes ? Une chose ne bouge pas sur les courses du WorldTour : la position de favori de l’équipe INEOS Grenadiers. La formation britannique ne dévoilera pas toutes ses cartes sur ce Dauphiné, mais elle annonce une force de frappe attendue dans les hauts pourcentages. Le leader de ce collectif sera Geraint Thomas, ancien vainqueur du Dauphiné, et qui s’est rassuré sur le Tour de Romandie, début mai. Vainqueur de l’épreuve suisse, le grimpeur gallois semble sur la bonne pente en vue du Tour. Il sera accompagné de son habituel équipier australien Richie Porte, qui a visiblement décidé de jouer le lanceur de luxe sur les cols, et du vainqueur du Giro 2020, Tao Geoghegan Hart, qui se place également comme équipier depuis le début de la saison, sans forcément confirmer ses grands résultats de la saison dernière.

Face au collectif britannique, un cordon colombien se mettra-t-il en place ? Nairo Quintana (Arkéa-Samsic) aura également une pancarte, après sa victoire convaincante sur le Tour des Asturies, début mai. Le Colombien a le Tour de France en vue, et doit donc confirmer sur ce Dauphiné qu’il est sur la bonne voie, avec notamment Winner Anacona et Warren Barguil comme assistants dans les pentes. Son compatriote Miguel Angel Lopez (Movistar) sera également surveillé après sa victoire sur le récent Tour d’Andalousie, sur lequel les cols étaient toutefois moins longs que ce qu’il connaîtra en France durant cette prochaine semaine. «Superman» sera aussi très bien accompagné avec le grimpeur espagnol Enric Mas et le vétéran Alejandro Valverde.

Chez Jumbo-Visma, en l’absence de Roglic, le Néerlandais Steven Kruijswijk aura une place de leader, même s’il a été bien moins en vue durant cette première partie de saison. Il pourrait donc céder sa position au jeune Danois Jonas Vingegaard, surprise du printemps avec sa 2e place sur le Tour du Pays Basque, ou à l’Américain Sepp Kuss, lui aussi à la recherche de sa meilleure condition après un printemps compliqué. Le Néerlandais Wilco Kelderman (Bora-Hansgrohe) espérera pour sa part éviter les chutes pour se refaire une place parmi les favoris, après sa 10e place sur le dernier Tour de Romandie.

Le Français David Gaudu (Groupama-FDJ) sera le coureur local le plus attendu sur ces pentes, notamment au vu de ses belles performances au Tour du Pays Basque (5e du général et une victoire d’étape) et sur les classiques ardennaises (7e de la Flèche Wallonne et 3e de Liège-Bastogne-Liège). Son compatriote Guillaume Martin (Cofidis), 3e du Dauphiné l’an dernier, a également confirmé sa bonne condition actuelle après sa victoire sur la montagneuse Mercan’Tour Classic Alpes-Maritimes.

Le Canadien Michael Woods (Israel Start-up Nation), 5e du Tour de Romandie après une victoire d’étape convaincante à Thyon 2000, sera un favori sur les principales étapes de montagne de ce Dauphiné, même si [Michael Woods, d’abord dans la liste provisoire, ne participera finalement pas au Dauphiné]. Dans l’équipe Israel Start-up Nation, tous les regards seront fixés sur le Britannique Chris Froome dont la qualification pour le Tour de France passe par une prestation plus convaincante sur le Dauphiné que sur le reste du début de saison. De même, l’Italien Fabio Arù (Team Qhubeka ASSOS) espère retrouver la forme sur cette épreuve préparatoire, avant de considérer une position de leader sur le Tour de France.

Car d’autres grimpeurs s’annoncent comme des outsiders pour le classement général, comme l’Espagnol Ion Izagirre (Astana-Premier Tech), 7e du dernier Tour de Romandie, ou l’Américain Brandon McNulty (UAE Team Emirates), 6e du Tour du Pays Basque. L’Australien Ben O’Connor (Ag2r Citroën Team) espère également confirmer sa 6e place du Tour de Romandie sur les pentes françaises.

Le palmarès :

2011 Bradley Wiggins (G-B)
2012 Bradley Wiggins (G-B)
2013 Christopher Froome (G-B)
2014 Andrew Talansky (USA)
2015 Christopher Froome (G-B)
2016 Christopher Froome (G-B)
2017 Jakob Fuglsang (Dan)
2018 Geraint Thomas (G-B)
2019 Jakob Fuglsang (Dan)
2020 Daniel Martinez (Col)

Les directs TV

  • En direct sur La Une et RTBF Auvio : dès 15h20 le dimanche 30 mai, dès 14h25 du lundi 31 mai au vendredi 4 juin, et dès 13h35 les samedi 5 et dimanche 6 juin (seulement RTBF Auvio)
  • En direct sur Eurosport 1 et Eurosport Player : dès 15h15 le dimanche 30 mai, dès 14h20 du lundi 31 mai au vendredi 4 juin, et dès 13h10 les samedi 5 et dimanche 6 juin
  • En direct sur France 3 : dès 15h15 le dimanche 30 mai, dès 14h45 du lundi 31 mai au vendredi 4 juin, et dès 13h35 les samedi 5 et dimanche 6 juin
  • En direct sur Één et Sporza.be : dès 15h50 le dimanche 30 mai, dès 14h50 du lundi 31 mai au vendredi 4 juin, et dès 13h40 les samedi 5 et dimanche 6 juin

Photo de couverture : ASO – Graphiques : ASO/Geoatlas

Pin It on Pinterest