Flèche Brabançonne : découvrez notre présentation complète des éditions 2020

D’habitude placée entre les Flandriennes et les Ardennaises, comme préparation aux classiques les rudes du printemps, la Flèche Brabançonne se révèle cette année comme une transition des cols ardennais aux pavés du Nord. L’épreuve traditionnelle autour d’Overijse connaît d’ailleurs quelques changements qui permettront aux candidats des prochains championnats du monde en Flandre de repérer les difficultés qui feront la course au maillot arc-en-ciel en 2021.

La 5e édition féminine

Le parcours

Pour la première fois depuis que l’organisation de la Flèche Brabançonne a été reprise par Flanders Classics, le peloton féminin aura enfin droit à un parcours similaire à celui du peloton masculin. L’ancien Gooik-Grammont-Gooik laisse définitivement place à une classique qui reprend les mêmes codes que l’épreuve destinée aux hommes. Les coureuses partiront ainsi plus à l’est, du côté de Lennik pour ensuite redescendre vers une première boucle autour du Bruineput, près d’Alsemberg, avant de reprendre le même tracé que les hommes vers Lillois avant une remontée vers Overijse, pour trois tours du circuit local autour de la cité aux raisins. Les femmes devront ainsi affronter les montées de la Hertstraat, d’Holstheide, du Schavei et de Hagaard à trois reprises. Avec une petite surprise dans le dernier tour : la montée courte et abrupte de la Moskesstraat, un chemin pavé grimpant jusqu’à 18% et ajouté entre la Hertstraat et Holstheide, qui peut permettre de se dégager en puissance, avant de relancer sur Holstheide, qui arrive moins de trois kilomètres après. Et si le peloton parvient à revenir dans la longue vallée de l’Ijs, entre Huldenberg et Overijse, la décision finale interviendra dans la traditionnelle ligne droite du Schavei, une côte très abrupte au pied avant un long faux-plat montant jusqu’à la ligne d’arrivée.

Les favorites

Si elle avait évité les championnats du monde et les classiques ardennaises vu ses caractéristiques de sprinteuse capable de passer les bosses courtes, Lotte Kopecky (Lotto-Soudal Ladies) peut revenir sur la Flèche Brabançonne avec des ambitions. Certes, le circuit final s’annonce intense, mais la Belge a montré avec sa condition sur le Giro Rosa et sur le championnat de Belgique à Anzegem, qu’elle a les capacités d’enchaîner ce type d’ascensions. Elle partira en tout cas avec une pancarte de favorite, mais elle ne sera pas la seule. Du côté de Mitchelton-Scott, l’Australienne Grace Brown (Mitchelton-Scott), récente deuxième de Liège-Bastogne-Liège, sera l’une de celles qui tentera d’éviter un sprint sur ces routes, tout comme la Néerlandaise Ellen van Dijk (Trek-Segafredo) ou la Polonaise Marta Lach (CCC-Liv).

Ces attaquantes auront en tout cas fort à faire, face à un peloton de coureuses rapides qui peuvent enchaîner les côtes. Vainqueur de l’épreuve sur l’ancien circuit de Gooik, l’Italienne Marta Bastianelli (Alé BTC Ljubljana) espère ainsi retrouver la condition sur des routes mieux adaptées à ses qualités. Car d’autres filles sont à l’affût, comme la Britannique Alice Barnes (Canyon-SRAM) ou l’Américaine Coryn Rivera (Sunweb), qui comptera également sur l’Allemande Liane Lippert et la Néerlandaise Floortje Mackaij pour tenter de bousculer le peloton, et faire le jeu de l’équipe. Cette première édition autour d’Overijse annonce en tout cas une course incertaine, surtout au vu du profil proposé.

La météo

Le ciel sera légèrement nuageux à brumeux en début de course, avant que les éclaircies soient plus nombreuses en début d’après-midi, le vent soufflera fort d’ouest entre 40 et 50 km/h, les températures varieront de 11 à 14°C.

Le profil de la 5e édition de la Flèche Brabançonne Femmes :

Sur demande de l’organisation, les amateurs de cyclisme sont invités à suivre la Flèche Brabançonne en télévision et de ne pas venir sur le parcours de l’épreuve au vu de la crise du Covid-19. Pour cette raison, l’itinéraire-horaire précis n’est pas diffusé.

Le mode d’emploi :

Présentation des équipes : de 9h45 à 10h45 sur le Markt de Sint-Kwintens-Lennik

Départ fictif : 10h50 sur le Markt de Sint-Kwintens-Lennik

Départ réel : 10h58 sur la Kasteelstraat à Gaasbeek, après 3,8 km en défilé

Distance : 121,5 kilomètres

Difficultés :
Côte 1 – Km 10,6 : Solienberg (600 m à 6,7% de moyenne)
Côte 2 – Km 12,9 : Bruineput (700 m à 7,1%)
Côte 3 – Km 18,7 : Alsemberg (500 m à 5,6%)
Côte 4 – Km 24,4 : Bruineput (700 m à 7,1%)
Côte 5 – Km 26,9 : Krabosstraat (1 400 m à 4,9%)
Côte 6 – Km 34,5 : Rue de Nivelles (1 700 m à 4,4%)
Côte 7 – Km 57,5 : Rue François Dubois (1 000 m à 4%)
Côte 8 – Km 63,2 : Hertstraat (300 m pavés à 6,5%)
Côte 9 – Km 69,9 : Holstheide (800 m à 5,6%)
Côte 10 – Km 77,6 : Schavei (900 m à 4,9%)
Côte 11 – Km 80,6 : Hagaard (900 m à 5,4%)
Côte 12 – Km 84,4 : Hertstraat (300 m pavés à 6,5%)
Côte 13 – Km 91 : Holstheide (800 m à 5,6%)
Côte 14 – Km 98,7 : Schavei (900 m à 4,9%)
Côte 15 – Km 101,6 : Hagaard (900 m à 5,4%)
Côte 16 – Km 105,4 : Hertstraat (300 m pavés à 6,5%)
Côte 17 – Km 110,3 : Moskesstraat (500 m pavés à 8,3%)
Côte 18 – Km 113,5 : Holstheide (800 m à 5,6%)
Côte 19 – Km 121,3 : Schavei (900 m à 4,9%)

Arrivée : vers 13h55 sur la Brusselssteenweg (N4) à Overijse

Liste des partantes : cliquez ici pour découvrir la liste des partantes.

Télévision :
– En direct dès 10h45 sur Proximus Pickx et en streaming
– En direct dès 10h45 sur Eurosport NL, Eurosport Player et GCN Race Pass

Palmarès :
2016 Marianne Vos (P-B)
2017 Annette Edmondson (Aus)
2018 Marta Bastianelli (Ita)
2019 Sofie De Vuyst (BEL)

La 60e édition masculine

Le parcours

Après un départ devenu traditionnel sur la Grand-Place de Louvain, le peloton prendra comme d’habitude la direction du Brabant wallon, via un premier passage aux abords d’Overijse. Les coureurs se rendront du côté d’Alsemberg pour une petite boucle autour des côtes qui faisaient par le passé le sel de la Flèche Brabançonne quand la semi-classique se déroulait encore dans la cité brabançonne. Les coureurs reprendront ensuite la même route qu’au départ, mais dans le sens inverse, pour rejoindre la circuit final autour d’Overijse. Quatre tours de ce circuit local seront au programme pour le peloton masculin, avec la Hertstraat, Holstheide, le Schavei et Hagaard. L’Ijskelderlaan, courte côte qui se concluait à trois kilomètres de l’arrivée, disparaît de ce tracé en raison de travaux de voirie prévus en avril (et terminés depuis). Mais l’organisation a décidé d’ajouter lors des deux derniers tours l’ascension de la Moskesstraat, petite route de campagne pavée proposant une pente jusqu’à 18%. Un petit mur que les coureurs ont déjà escaladé sur la Primus Classic par le passé, et qui peut permettre à des coureurs explosifs de se faire la malle. Encore faudra-t-il résister ensuite à la longue vallée menant au pied du Schavei, dernière ascension de la journée, avant la ligne située 200 mètres après le sommet.

Les favoris

Vainqueur l’an dernier, le champion des Pays-Bas Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix) est apparu ces derniers jours en grande condition pour cette fin de saison particulière. Vainqueur au bout d’un incroyable effort solitaire de 50 kilomètres sur la dernière étape du BinckBank Tour, sur un tracé digne d’une grande classique, le Néerlandais a confirmé dès le lendemain sur Liège-Bastogne-Liège que la répétition des efforts ne le fait pas bouger de la liste des favoris. Sixième de la Doyenne, Van der Poel s’est rassuré sur ses compétences sur les classiques ardennaises, et veut profiter de ce résultat pour envisager avec sérénité la suite de la campagne automnale des classiques. Et cette fois, il arrive sur des terrains déjà conquis. Sur cette Flèche Brabançonne, avec l’ajout de la Moskesstraat, le Néerlandais a les qualités pour faire exploser le peloton et tenter d’anticiper un sprint massif entre puncheurs dans le Schavei.

Van der Poel retrouvera son rival de l’an dernier sur ces mêmes routes, le champion du monde Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step). Ce dernier s’est déjà repenti après son sprint houleux et sa célébration précoce sur Liège-Bastogne-Liège, et veut désormais oublier cet épisode. Quoi de mieux pour se vider l’esprit qu’une Flèche Brabançonne, sur des routes idéales pour ses qualités explosives. Le coureur français arrive sur des côtes parfaites pour lui, mais il devra se montrer moins nerveux qu’à Liège, pour éviter une nouvelle douche froide. Il aura en tout cas un sacré bloc pour l’accompagner, avec évidemment Dries Devenyns, mais aussi l’Italien Andrea Bagioli, qui a déjà prouvé sur le Tour de l’Ain et la Semaine Coppi e Bartali qu’il peut surprendre dans un sprint en petit comité. Il ne sera toutefois pas le seul sprinter-puncheur italien sur ces routes. Du côté de CCC, en l’absence de Greg Van Avermaet, touché par une triple fracture des côtes et une fracture d’une vertèbre sur Liège-Bastogne-Liège, Matteo Trentin sera le leader annoncé et peut envisager une belle place sur un parcours aussi éreintant. Tout comme son compatriote Sonny Colbrelli (Bahrain-McLaren), apparu en grande forme sur le BinckBank Tour, notamment sur la dernière étape.

Encore une fois hors du coup sur les classiques ardennaises, Tim Wellens (Lotto-Soudal) peut profiter de cette Flèche Brabançonne pour se refaire une santé. Le coureur belge s’y était imposé en 2018, et il peut profiter des conditions météorologiques pour se faire une place aux avant-postes sur ces routes. Du côté français, Benoît Cosnefroy (Ag2r-La Mondiale) avait montré avec sa 2e place sur la Flèche Wallonne qu’il est un client pour ces classiques pour puncheurs, il sera donc également à surveiller à Overijse, notamment avec Romain Bardet, de retour depuis sa commotion cérébrale sur le Tour de France. Enfin, Michal Kwiatkowski (INEOS Grenadiers), qui enchaîne les Top 10 sur les courses d’un jour depuis le Tour de France, peut également jouer sa carte, même s’il découvrira ces routes brabançonnes, en préparation du Tour des Flandres et de Paris-Roubaix.

La météo

Le ciel sera nuageux en début de course, avant l’apparition d’éclaircies plus franches durant l’après-midi, le vent soufflera fort d’ouest entre 40 et 50 km/h, les températures varieront entre 12 et 14°C.

Le profil de la 60e édition de la Flèche Brabançonne Hommes :

Sur demande de l’organisation, les amateurs de cyclisme sont invités à suivre la Flèche Brabançonne en télévision et de ne pas venir sur le parcours de l’épreuve au vu de la crise du Covid-19. Pour cette raison, l’itinéraire-horaire précis n’est pas diffusé.

Le mode d’emploi :

Présentation des équipes : de 11h30 à 12h30 sur la Grote Markt de Louvain

Départ fictif : 12h30 sur la Grote Markt de Louvain

Départ réel : 12h37 sur la N253 à Heverlee, après 3,5 km en défilé

Distance : 197,2 kilomètres

Difficultés :
Côte 1 – Km 12,5 : Smeysberg (600 m à 6,7% de moyenne)
Côte 2 – Km 61,7 : Rue de Hal (1 300 m à 4,4%)
Côte 3 – Km 71,9 : Alsemberg (500 m à 5,6%)
Côte 4 – Km 77,5 : Bruineput (700 m à 7,1%)
Côte 5 – Km 80 : Krabosstraat (1 400 m à 4,9%)
Côte 6 – Km 87,6 : Rue de Nivelles (1 700 m à 4,4%)
Côte 7 – Km 110,7 : Rue François Dubois (1 000 m à 4%)
Côte 8 – Km 116,4 : Hertstraat (300 m pavés à 6,5%)
Côte 9 – Km 123,1 : Holstheide (800 m à 5,6%)
Côte 10 – Km 130,8 : Schavei (900 m à 4,9%)
Côte 11 – Km 133,8 : Hagaard (900 m à 5,4%)
Côte 12 – Km 137,6 : Hertstraat (300 m pavés à 6,5%)
Côte 13 – Km 144,2 : Holstheide (800 m à 5,6%)
Côte 14 – Km 151,9 : Schavei (900 m à 4,9%)
Côte 15 – Km 154,8 : Hagaard (900 m à 5,4%)
Côte 16 – Km 158,6 : Hertstraat (300 m pavés à 6,5%)
Côte 17 – Km 163,5 : Moskesstraat (500 m pavés à 8,3%)
Côte 18 – Km 166,7 : Holstheide (800 m à 5,6%)
Côte 19 – Km 174,4 : Schavei (900 m à 4,9%)
Côte 20 – Km 177,4 : Hagaard (900 m à 5,4%)
Côte 21 – Km 181,2 : Hertstraat (300 m pavés à 6,5%)
Côte 22 – Km 186,1 : Moskesstraat (500 m pavés à 8,3%)
Côte 23 – Km 189,2 : Holstheide (800 m à 5,6%)
Côte 24 – Km 197 : Schavei (900 m à 4,9%)

Arrivée : vers 17h25 sur la Brusselssteenweg (N4) à Overijse

Liste des partants : cliquez ici pour découvrir la liste des partants.

Télévision :
– En direct dès 13h30 sur Proximus Pickx
– En direct dès 15h30 sur La Une (RTBF)
– En direct dès 15h30 sur Één/Sporza (VRT)
– En direct dès 15h30 sur Eurosport NL, Eurosport Player et GCN Race Pass

Palmarès :
2010 Sébastien Rosseler (BEL)
2011 Philippe Gilbert (BEL)
2012 Thomas Voeckler (Fra)
2013 Peter Sagan (Svq)
2014 Philippe Gilbert (BEL)
2015 Ben Hermans (BEL)
2016 Petr Vakoc (Tch)
2017 Sonny Colbrelli (Ita)
2018 Tim Wellens (BEL)
2019 Mathieu van der Poel (P-B)

Photo : illustration Flanders Classics

Pin It on Pinterest