Notre présentation complète d’À Travers la Flandre : les dernières marques avant le Tour des Flandres

Dernière joute avant la grand-messe du Ronde, À Travers la Flandre propose encore un menu copieux dans les côtes flandriennes, avec en prime un vent qui risque de jouer les trouble-fêtes. Vers Waregem, quel favori osera toutefois se montrer, à quatre jours du grand rendez-vous des classiques du Nord ? Il faudra asseoir sa position sans trop en faire. Un équilibre délicat.

Chez les messieurs

Les points-clés du parcours

Avec seulement 182 km au programme, À Travers la Flandre paraît bien « simple » par rapport aux autres grandes classiques flandriennes à affronter depuis une semaine. Et pourtant, l’épreuve s’annonce intense avec 12 côtes et 3 sections pavées à affronter dans les 100 derniers kilomètres. Le début de course peut toutefois favoriser les bordures avec de larges chaussées et un vent qui soufflera de côté. Puis la course dans les collines flandriennes pourra commencer.

Dans une succession de trois difficultés à près de 50 km de l’arrivée, c’est surtout le Taaienberg qui risque de favoriser les offensives décisives, sur des routes étroites qui ne permettent pas à un peloton de s’organiser pour mener la poursuite. Ce sont dans ces kilomètres sinueux qu’il faut prendre l’avantage et espérer ainsi lâcher le peloton. Car par la suite, à part le Knokteberg, peu de côtes s’annoncent vraiment idéales pour l’attaque. Et pour les coureurs qui imaginent tenter le coup dans les derniers kilomètres, les chaussées seront particulièrement larges et peu avantageuses pour les coureurs seuls.

Les favoris

Après deux grands rendez-vous flandriens qui ont couronné deux styles de course bien différents, À Travers la Flandre s’annonce surtout pour les puncheurs, et favorable à une course d’équipe. Les Deceuninck-Quick Step devraient donc une nouvelle fois montrer la voie sur ces routes qui ont vu Yves Lampaert s’imposer à deux reprises. Il apparaît d’ailleurs que le champion de Belgique risque d’être le leader de cette épreuve, avec l’espoir de remporter un troisième succès historique. Et il ne sera pas seul pour jouer la victoire sur ces routes. Philippe Gilbert, deuxième en 2017, sera également attendu aux avant-postes au vu de sa condition affichée sur Gand-Wevelgem. Cette course devrait être le bon coup de boost nécessaire pour le mener à la forme idéale en vue de ce week-end. Et parmi ses équipiers, Bob Jungels, vainqueur de Kuurne-Bruxelles-Kuurne, ou encore Florian Sénéchal, vainqueur du Samyn, peuvent également se placer en tête, au vu de leurs performances passées sur les pavés et « bergs » flandriens.

Déjà deuxième sur Milan-Sanremo et troisième sur Gand-Wevelgem, Oliver Naesen (Ag2r-La Mondiale) peut reprendre confiance sur une telle semi-classique. L’ancien champion de Belgique aimerait enfin une victoire sur les pavés pour éviter la spirale négative. À Travers la Flandre peut être ce rendez-vous tant attendu pour Naesen, déjà en bonne forme à l’aube du Tour des Flandres. Ce rendez-vous peut avoir le même effet salvateur pour Sep Vanmarcke (EF Education First), qui espère retrouver rapidement les jambes après sa chute sur l’E3 qui a bien failli l’éliminer du reste du printemps. Son équipier Alberto Bettiol peut aussi jouer les premiers rôles, si le Belge doit garder des forces pour le Tour des Flandres.

Si Wout van Aert (Jumbo-Visma) a préféré laisser tomber ce rendez-vous en vue du Ronde, Mathieu Van der Poel (Corendon-Circus) sera un homme à suivre du côté de Waregem, au vu de son esprit offensif affiché sur Gand-Wevelgem. À Travers la Flandre peut être une claire porte d’entrée pour sa carrière sur les classiques flandriennes. De même pour un certain… Alejandro Valverde (Movistar) qui a décidé de se tester les jambes sur les pavés flamands avec À Travers la Flandre, avant de s’élancer sur son premier Tour des Flandres. S’il n’a pas brillé comme à son habitude sur un Tour de Catalogne très montagneux, il a tout de même montré son maillot irisé et risque donc de surprendre à l’image d’un Vincenzo Nibali, l’an dernier sur ces mêmes routes pavées. Sinon, il devra laisser sa place à des spécialistes comme Tiesj Benoot (Lotto-Soudal), Jasper Stuyven (Trek-Segafredo), Alexander Kristoff (UAE Team Emirates), Niki Terpstra (Direct Énergie) ou encore Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida), plus attendus que le champion du monde dans le final de cette course.

La météo

Le temps sera très nuageux tout au long de la journée avec un risque fréquent d’averses sur les routes. Les températures ne dépasseront pas 7 à 9 degrés. Le vent soufflera pour sa part entre15 et 30 km/h de sud à sud-ouest.

La carte et le profil de la 74e édition d’À Travers la Flandre :

Le mode d’emploi de la 74e édition d’À Travers la Flandre :

Présentation des coureurs : de 10h30 à 12h00 sur la Grote Markt à Roulers.

Départ fictif : 12h15 sur la Grote Markt à Roulers.

Départ réel : 12h25 sur l’Ardooisesteenweg (N37) à Roulers après 4,6 kilomètres en cortège.

Distance : 182,8 kilomètres

Arrivée : vers 16h45 sur la Verbindingsweg (N382b) à Waregem.

Difficultés :
Km 20,0 – Secteur pavé 1 : Neringenstraat (1965 m) – Passage vers 12h54
Km 82,0 – Côte 1 : Nouveau Quaremont (2000 m à 4,8%) – Passage vers 14h22
Km 110,9 – Côte 2 : Kluisberg (1000 m à 6,8%) – Passage vers 15h03
Km 118,3 – Côte 3 : Knokteberg-Trieu (1100 m à 4,9%) – Passage vers 15h14
Km 126,0 – Côte 4 : Kortekeer (900 m à 6,5%) – Passage vers 15h25
Km 128,1 – Secteur pavé 2 : Mariaborrestraat (2400 m) – Passage vers 15h28
Km 129,3 – Côte 5 : Steenbeekdries (600 m à 4,5%) – Passage vers 15h30
Km 131,8 – Côte 6 : Taaienberg (530 m à 6,6%) – Passage vers 15h33
Km 135,0 – Côte 7 : Berg Ten Houte (1100 m à 6%) – Passage vers 15h38
Km 149,7 – Côte 8 : Knokteberg-Trieu (1100 m à 4,9%) – Passage vers 15h59
Km 155,5 – Secteur pavé 3 : Varentstraat (2000 m) – Passage vers 16h09
Km 161,9 – Côte 9 : Vossenhol (1400 m à 6,5%) – Passage vers 16h16
Km 166,3 – Côte 10 : Holstraat (1000 m à 5,2%) – Passage vers 16h23
Km 173,8 – Côte 11 : Nokereberg (500 m à 5,7%) – Passage vers 16h33
Km 176,5 – Secteur pavé 4 : Herlegemstraat (800 m) – Passage vers 16h37

Liste des partants : cliquez ici pour découvrir la liste des partants.

Palmarès :
2009 Kevin Van Impe (BEL)
2010 Matti Breschel (Dan)
2011 Nick Nuyens (BEL)
2012 Niki Terpstra (P-B)
2013 Oscar Gatto (Ita)
2014 Niki Terpstra (P-B)
2015 Jelle Wallays (BEL)
2016 Jens Debusschere (BEL)
2017 Yves Lampaert (BEL)
2018 Yves Lampaert (BEL)

Programme TV :
– dès 14h30 sur La Deux (RTBF)
– dès 14h30 sur Één/Sporza (VRT)
– dès 14h30 sur Eurosport 1
– dès 14h30 sur L’Équipe

Chez les dames

Comme chez les hommes, cette nouvelle édition féminine d’À Travers la Flandre servira de répétition idéale à l’aube du Tour des Flandres. Toutefois, le tracé sera moins intense que chez les hommes, avec deux véritables passages dangereux, avec trois côtes à affronter sur chacun de ces passages. Ces dernières années, les sprinteuses ont d’ailleurs dominé les échanges, avant qu’Ellen van Dijk surprenne les favorites en solo, l’an dernier, du côté de Waregem. Vu les conditions venteuses qui s’annoncent, les attaquantes devraient être favorisées et la course animée.

Ellen van Dijk (Trek-Segafredo) sera ainsi de la partie même si au vu des dernières épreuves flandriennes, elle sera surtout attendue pour jouer la carte d’Elisa Longo Borghini et de Lotta Lepistö, également ex-vainqueur d’À Travers la Flandre. Mais d’autres Néerlandaises pourraient faire la différence sur ces routes. Comme Annemiek van Vleuten (Mitchelton-Scott), de retour en compétition après sa victoire sur le Strade Bianche, début mars. La championne du monde du contre-la-montre voit surtout cette course comme un tremplin pour le Ronde, et va surtout faire tourner les jambes en vue du grand rendez-vous dominical. Victime d’une chute sur les Trois Jours de Bruges-La Panne, Lucinda Brand (Sunweb) est également capable de jouer la victoire sur ce terrain, tout comme la première vainqueur de l’épreuve Monique van de Ree (BTC City Ljubljana), si elle retrouve sa condition de l’an dernier.

La championne d’Europe Marta Bastianelli (Virtu Cycling) peut elle s’imposer tant au sprint que dans un peloton, tout comme l’Australienne Chloe Hosking (Alé Cipollini), la Belge Lotte Kopecky (Lotto-Soudal) ou la Cubaine Arlenis Sierra (Astana). La course s’annonce en tout cas imprévisible, si les attaques s’enchaînent comme sur Gand-Wevelgem. La grande absente du jour sera en tout cas Kirsten Wild (WNT-Rotor), vainqueur des Trois Jours de Bruges-La Panne et de Gand-Wevelgem, et dont l’équipe n’a pas été invitée sur À Travers la Flandre.

La carte et le profil de la 8e édition d’À Travers la Flandre :

Le mode d’emploi de la 8e édition d’À Travers la Flandre :

Présentation des coureuses : de 12h00 à 13h00 sur la Grote Markt à Tielt.

Départ fictif : 13h15 sur la Grote Markt à Tielt.

Départ réel : 13h20 sur la Galgendveldstraat à Tielt, après 2 km en cortège.

Distance : 107,7 kilomètres

Arrivée : vers 16h02 sur la Verbindingsweg (N382b) à Waregem.

Difficultés :
Km 51,9 – Côte 1 : Kluisberg (1000 m à 6,8%) – Passage vers 14h38
Km 59,3 – Côte 2 : Knokteberg-Trieu (1100 m à 4,9%) – Passage vers 14h49
Km 62,0 – Côte 3 : Hotond – Passage vers 14h53
Km 82,0 – Secteur pavé 1 : Varentstraat (2000 m) – Passage vers 15h23
Km 86,8 – Côte 4 : Vossenhol (1400 m à 6,5%) – Passage vers 15h30
Km 91,2 – Côte 5 : Holstraat (1000 m à 5,2%) – Passage vers 15h37
Km 98,7 – Côte 6 : Nokereberg (500 m à 5,7%) – Passage vers 15h48
Km 101,4 – Secteur pavé 2 : Herlegemstraat (800 m) – Passage vers 15h52

Liste des partantes : cliquez ici pour découvrir la liste des partantes.

Palmarès :
2012 Monique van de Ree (P-B)
2013 Kirsten Wild (P-B)
2014 Amy Pieters (P-B)
2015 Amy Pieters (P-B)
2016 Amy Pieters (P-B)
2017 Lotta Lepistö (Fin)
2018 Ellen van Dijk (P-B)

Programme TV :
– dès 13h00 sur la page Facebook de Proximus Sports.

Graphiques : Flanders Classics

Pin It on Pinterest