CDM de cyclo-cross #2 – Waterloo : Iserbyt et Nash triomphent de la boue

La Coupe du monde de cyclo-cross a poursuivi son périple américain avec l’épreuve technique de Waterloo (celui de l’Iowa), aux abords de l’usine Trek. Cette deuxième manche se voulait encore plus difficile que le week-end dernier vu la pluie qui a inondé le parcours durant la nuit et en début d’après-midi. Les spécialistes les plus puissants ont triomphé sur ce tracé particulier, avec des solos de Katerina Nash chez les dames et d’Eli Iserbyt chez les messieurs.

Iserbyt profite des erreurs d’Aerts

Dès le premier tour de cette course masculine, le leader de la Coupe du monde Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal) montraient qu’il voulait affirmer sa position de tête. Le coureur de poche tenait ainsi le rythme et se dégageait avec le champion de Belgique Toon Aerts (Telenet Baloise Lions), son adversaire du jour comme une semaine plus tôt. Le duel était toutefois perturbé par des petites erreurs de l’un et l’autre. Sur une glissade à la fin du deuxième tour, Aerts prenait les devants et s’offrait une dizaine de secondes d’avance sur Iserbyt. Avant que le champion de Belgique enchaîne trois chutes sur un seul tour, dont l’une sur le genou gauche, le laissant en sang.

De vingt secondes, l’avance d’Aerts fondait rapidement dans le quatrième tour. Il laissait même Iserbyt le déborder sans autre opposition possible. La blessure au genou semblait clairement le déposséder de ses moyens. Iserbyt, pour sa part, commettait encore quelques erreurs dans la boue, mais le tracé séchait et lui permettait de doucement faire grandir son avantage en tête de la course. Et alors que la pluie reprenait sur le parcours pour le dernier tour, le leader de la Coupe du monde n’avait plus qu’à éviter les chutes et autres glissades pour s’assurer une deuxième victoire en deux manches aux États-Unis. Une belle collecte pour l’ancien champion du monde espoir qui semble avoir appris de sa première saison professionnelle difficile, l’hiver dernier.

À 21 ans, Eli Iserbyt se place donc comme l’un des concurrents à surveiller cet hiver, surtout au vu de ses performances tant sur un cyclo-cross rapide comme à Iowa City, ou sur un cyclo-cross boueux et technique comme ce dimanche à Waterloo. Alors qu’un duel entre les Pauwels Sauzen-Bingoal et les Telenet Baloise Lions s’annonce également. Mais attention : Mathieu van der Poel n’est pas encore de la partie…

Résultats de la 2e manche de la Coupe du monde masculine de cyclo-cross à Waterloo :

1. Eli Iserbyt (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) en 1h08:28
2. Toon Aerts (Bel, Telenet Baloise Lions) à 1:08
3. Michael Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 1:23
4. Gianni Vermeersch (Bel, Creafin-Fristads) à 1:50
5. Corné van Kessel (P-B, Telenet Baloise Lions) à 2:18
6. Quinten Hermans (Bel, Telenet Baloise Lions) à 2:25
7. Nicolas Cleppe (Bel, Telenet Baloise Lions) à 2:34
8. Joris Nieuwenhuis (P-B, Team Sunweb) à 2:47
9. Jens Adams (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 2:56
10. Jim Aernouts (Bel, Telenet Baloise Lions) à 3:13

Classement général de la Coupe du monde après 2 manches sur 9 :

1. Eli Iserbyt (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) 160 pts
2. Toon Aerts (Bel, Telenet Baloise Lions) 140 pts

Nash fait parler l’expérience

À 41 ans, la Tchèque Katerina Nash (Clif Bar) continue à enchaîner les cyclo-cross au plus haut niveau et sur les tracés les plus techniques, elle réussit à sortir son épingle du jeu. Ce fut le cas ce dimanche du côté de Waterloo. Comme chez les messieurs, le tracé autour de l’usine Trek était très boueux, avec en prime l’ajout de la pluie qui venait refroidir les concurrentes venues de l’autre côté de l’Atlantique pour cette deuxième manche de la Coupe du monde. Nash prenait rapidement les commandes d’une épreuve limitée à trois tours seulement, vu la difficulté et la longueur de chaque circuit. Elle avait dans sa roue la jeune Britannique Evie Richards (Trek), qui perdait toutefois pied dès le deuxième tour. La leader de la Coupe du monde Maghalie Rochette, surprenante vainqueur le week-end précédent, tentait bien de suivre avant de craquer à l’aube du second tour.

Malgré quelques glissades et autres embourbements sur ce circuit boueux à souhait, Nash parvenait à conserver l’avantage sur Richards, qui revenait dans le troisième tour avant de laisser filer définitivement son adversaire tchèque sur une chute. La Britannique de 22 ans était même débordée par une revenante, la Suissesse Jolanda Neff (Trek), partie en dernière ligne et finalement deuxième grâce à une remontée phénoménale dans la deuxième partie de course. La preuve que la vététiste sera à surveiller si elle enchaîne d’autres cyclo-cross cet hiver, comme les championnats du monde, sur ses terres en février prochain. Nash, pour sa part, remporte sa première manche de Coupe du monde depuis Iowa City, en 2017.

Dans le clan belge, la déception d’Iowa City se confirmait à Waterloo. Ellen Van Loy (Telenet Baloise Lions) traînait longtemps dans le Top 10 avant de se laisser déborder jusqu’à la 15e place. Alors que Loes Sels (IKO-Crelan) termine à la 22e place. Loin de leurs habituelles prestations hivernales donc.

Résultats de la 2e manche de la Coupe du monde féminine de cyclo-cross à Waterloo :

1. Katerina Nash (Tch, Clif Bar) en 41:55
2. Jolanda Neff (Sui, Trek Factory Racing CX) à 0:19
3. Evie Richards (G-B, Trek Factory Racing CX) à 0:31
4. Clara Honsinger (USA) à 1:25
5. Maghalie Rochette (Can) à 1:29
6. Caroline Mani (Fra) à 1:47
7. Jenn Jackson (Can, Easton-Giant p/b Transitions Lifecare) à 2:07
8. Manon Bakker (P-B, Experza Pro CX) à 2:20
9. Maud Kaptheijns (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 2:42
10. Rebecca Fahringer (USA) à 2:54

Classement général de la Coupe du monde après 2 manches sur 9 :

1. Katerina Nash (Tch, Clif Bar) 150 points
2. Maghalie Rochette (Can) 135 pts
3. Clara Honsinger (USA) 125 pts
4. Evie Richards (G-B, Trek Factory Racing CX) 120 pts
5. Caroline Mani (Fra) 96 pts
6. Maud Kaptheijns (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) 94 pts
7. Inge van der Heijden (P-B, CCC-Liv Team) 90 pts
8. Jenn Jackson (Can, Easton-Giant p/b Transitions Lifecare) 90 pts
9. Kaitlin Keough (USA, Cannondale CX) 86 pts
10. Rebecca Fahringer (USA) 86 pts

Photo : captures Proximus Sports

Pin It on Pinterest