La saison de cyclo-cross de Wout van Aert en péril : « J’espère en faire quelques-uns »

Plus d’un mois après sa lourde chute sur le Tour de France, Wout van Aert continue sa rééducation en Belgique. Mais les muscles et le tendon touchés lors de cet accident tardent à guérir, au grand dam du coureur belge, qui voit son hiver de plus en plus compromis. Il espère tout de même pouvoir disputer quelques cyclo-cross, même si son programme devrait rester plus léger que prévu.

Le 19 juillet dernier, sur la 13e étape du Tour de France emmenant les coureurs autour de Pau pour un contre-la-montre individuel, le champion de Belgique du chrono Wout van Aert chutait lourdement dans un des derniers virages de l’épreuve. Sa jambe était prise dans une barrière, le bloquant d’un coup alors qu’il filait à près de 50 km/h vers l’arrivée. Victime d’une profonde entaille à la cuisse, touchant jusqu’aux muscles et à un tendon de la hanche, Wout van Aert a été opéré à deux reprises depuis lors et poursuit sa rééducation en Belgique. Seulement, ces exercices pour lui remettre de retrouver son vélo sont longs.

Dans une vidéo partagée par l’équipe Jumbo-Visma, Wout van Aert confirme son désarroi, mais se veut optimiste quant à cette revalidation : « Pour l’instant, je suis limité à quelques exercices pour réapprendre à marcher, je passe beaucoup de temps à la piscine à la maison. Être dans l’eau met beaucoup moins de pression sur mon corps, et dans l’eau, je peux marcher sans aide », explique-t-il. « Durant les six premières semaines, je dois continuer à travailler calmement, sans douleur, pour permettre au tendon endommagé d’être totalement rétabli. Ensuite, seulement, je pourrai recommencer à m’entraîner et à faire de l’aqua jogging et ce genre d’exercices pour retrouver la condition, qui est actuellement proche d’en dessous de zéro ».

« Les docteurs m’ont dit que tout allait bien se passer »

Même s’il sait que cela pourra prendre encore plusieurs mois avant de retrouver la plénitude de ses moyens, Wout van Aert fait confiance à ceux qui l’entourent actuellement. « J’ai rapidement eu un sentiment positif. Les docteurs m’ont dit que tout allait bien se passer. Que de cette manière, j’allais retrouver toute ma force dans mes jambes. J’y crois, et de toute manière, je suis heureux de savoir que je suis ici, et que je peux revenir », rapporte le champion de Belgique du chrono, conscient de la chance qu’il a eue dans sa chute, malgré les difficultés qu’il doit aujourd’hui surmonter.

Actuellement en revalidation pour réapprendre à marcher et courir sans problème, Wout van Aert sait également qu’il aura besoin de temps avant de retrouver le vélo, encore plus avant d’évoquer une participation à un cyclo-cross. S’il ne pourra pas reprendre en septembre, pour l’ouverture de la Coupe du monde aux États-Unis, le triple champion du monde se doute qu’il devra même penser à la fin de l’hiver avant d’imaginer son retour dans les labourés. « J’espère encore pouvoir faire quelques cyclo-cross cet hiver, au moins en préparation du printemps. Le problème est que les courses de cyclo-cross demandent encore plus de travail des hanches et de tous les muscles qui ont été touchés (suite à la chute), par rapport aux courses sur route. Mon objectif est de revenir à mon niveau du printemps dernier, et de préférence, encore meilleur », ajoute le coureur de 24 ans, qui semble désormais décidé à se concentrer sur les classiques printanières de 2020. Car la saison de cyclo-cross se passera majoritairement sans l’un de ses plus grands talents, cela semble désormais une certitude.

Photo : capture Team Jumbo-Visma

Pin It on Pinterest