Notre présentation complète de la Flèche Wallonne : un Mur omniprésent

Aux abords du Mur de Huy, le peloton de la Flèche Wallonne va découvrir cette saison un nouveau tracé qui renoue avec les traditions ardennaises de l’histoire de cette semi-classique si particulière. Mais ne vous méprenez pas : au final, c’est bien le Mur qui décidera.

MESSIEURS

Les points-clés du parcours

Avec le nouveau départ de la Flèche Wallonne pointé à Ans (qui récupère au moins une course cycliste après l’annonce que Liège-Bastogne-Liège ne s’arrêtera plus près du Carrefour de la commune), les coureurs au départ de la deuxième épreuve du triptyque ardennaise vont découvrir des routes plus typiques de la Doyenne, avec des passages via la côte de Tancrémont et le Thier des Forges, ascension que le peloton de Liège-Bastogne-Liège reverra justement ce dimanche. Ces quelques dizaines de kilomètres vallonnés ne sont pas forcément les plus ardus, ils risquent tout de même d’émousser un peu plus le peloton qui jusqu’ici pouvait profiter de routes de plaine plus aisées pour rejoindre la vallée mosane. Cette fois, le dénivelé se voudra déjà important à l’approche de Huy, même si c’est bien le circuit final qui devrait bouleverser le peloton.

De ce côté-là, pas de changement : les coureurs grimperont la côte d’Ereffe et son long faux-plat montant dans le vent qui suit. Puis, après une descente sinueuse et un passage par la vallée du Hoyoux, le peloton filera à toute vitesse jusqu’à la côte de Cherave, petit mur qui pointe jusqu’à 11%. Cette ligne droite est une vraie chance pour les puncheurs costauds de se faire la malle avant le terme de l’épreuve. Une nouvelle descente vers la Meuse puis au bout d’une longue route qui n’est jamais favorable aux échappés, les coureurs prennent à droite puis à gauche pour atteindre le Mur de Huy. Les 500 premiers mètres sont loin de faire chauffer les cuisses, même si la vitesse sera des plus élevées dans le dernier tour de course. Il faudra surtout s’attendre à des offensives après le fameux S qui dévoile une pente jusqu’à 25% à l’intérieur des virages, avant un long chemin à près de 18% jusqu’à la dernière des sept chapelles de ce chemin sacré.

Le circuit est connu mais la nouveauté de cette édition réside dans l’enchaînement. Les coureurs devront affronter ces trois côtes à trois reprises sur moins de 90 kilomètres. L’effort sera donc intense, encore plus que ces dernières années, et on peut s’attendre à des offensives d’équipiers de luxe et autres adjoints sur ce circuit local, pour au moins perturber les plans de leaders qui attendent souvent l’ultime montée du Mur de Huy pour faire la différence.

Les favoris

Déjà en vue sur l’Amstel Gold Race dimanche dernier malgré un final sérieusement manqué (la faute aux écarts radio ?), le Français Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) compte bien doubler son nom au palmarès de cette Flèche Wallonne qui l’a dévoilé au grand public voici quatre ans. Le puncheur de 26 ans a toutes les qualités nécessaires pour sortir dans les 250 derniers mètres sur ce chemin des Chapelles, et il peut également anticiper s’il le faut, grâce à une équipe bien costaude sur ce type de terrain. Son début de saison a confirmé sa très grande condition, il espère désormais confirmer cela sur l’une de ses courses préférées.

Mais il aura fort à faire face au peloton annoncé. Certains songent plutôt à Liège-Bastogne-Liège et voient la Flèche comme une préparation idéale en vue de la grande classique ardennaise du printemps. D’autres voient l’épreuve hutoise comme l’occasion de confirmer leur domination sur ces pentes. Comme le champion du monde Alejandro Valverde (Movistar), vainqueur à quatre reprises sur ce Mur. L’Espagnol a surpris sur l’Amstel Gold Race, se disant touché par la chaleur estivale. Il retrouvera des conditions plus douces sur la Flèche et sera attendu pour confirmer que sa défaillance du week-end dernier n’était qu’un simple passage à vide. Alors que côté espagnol, d’autres noms surgissent comme Luis Léon Sanchez (Astana), capable tant de faire parler sa puissance sur les pentes abruptes que de tenter sa chance au loin, pour bousculer ses adversaires. Ou encore son équipier Omar Fraile (Astana), à surveiller sur ces routes, tout comme l’autre malheureux de l’Amstel Gold Race, Jakob Fuglsang (Astana).

Les outsiders ne sont toutefois pas que de l’équipe kazakhe. Chez Mitchelton-Scott, on peut ainsi attendre Adam Yates, en verve depuis le début de l’année et qui peut briller sur ce type de classique même s’il n’a jamais obtenu de grand résultat sur la Flèche. Alors que du côté d’UAE Team Emirates, on peut compter sur quatre noms ! Dan Martin, déjà deuxième sur le Mur, Sergio Luis Henao, habitué des places d’honneur sur cette épreuve, Rui Costa, attendu sur de telles pentes, et Tadej Pogacar, la révélation slovène de ce début de saison, qui peut également titiller les grands par ses qualités de grimpeur. Une armada ! Comme du côté de la Sky, où tant Michal Kwiatkowski que Wout Poels peuvent jouer les premiers rôles dans la cité mosane. Et côté grimpeurs aux qualités de puncheur, on peut encore citer Romain Bardet (Ag2r-La Mondiale), Michael Woods (EF Education First), Bauke Mollema (Trek-Segafredo) ou encore Roman Kreuziger (Dimension Data).

Le clan belge n’est pas en reste avec du côté de Lotto-Soudal, deux coureurs qui sont habitués des places d’honneur sur la Flèche Wallonne : Tim Wellens, toutefois cramé par la chaleur sur l’Amstel Gold Race dimanche dernier, et Jelle Vanendert, souvent discret avant de se montrer aux avant-postes sur ce genre de course. Dylan Teuns (Bahrain-Merida), déçu de ses performances en début de saison, espère également profiter de cette Flèche Wallonne pour retrouver ses meilleures sensations.

La météo

Légèrement nuageux durant la matinée, le ciel devrait être de plus en plus gris au fil de la journée. Les nuages seront même menaçants en fin d’après-midi, pour l’arrivée des coureurs sur la dernière montée du Mur de Huy. On annonce même un fort risque d’averses locales pour l’arrivée. Les températures varieront entre 17 et 20 degrés. Le vent soufflera fort du Sud, avec des rafales entre 50 et 60 km/h.

La carte interactive et le profil de la 83e édition de la Flèche Wallonne masculine :

Cliquez ici pour voir la carte interactive de la Flèche Wallonne masculine sur mobile.

Le mode d’emploi de la la 83e édition de la Flèche Wallonne masculine :

Présentation des coureurs : de 10h00 à 11h00 devant la Maison communale d’Ans.

Départ fictif : 11h15 devant la Maison communale d’Ans.

Départ réel : 11h33 près du passage à niveau de la gare de Liers, à Ans.

Distance : 195 km

Arrivée : vers 16h25 au sommet du Mur de Huy, sur le chemin des Chapelles à Huy.

Difficultés :
Km 46,0 – Côte 1 : Côte de Tancrémont (2,6 km à 5,9% de moyenne)
Km 57,0 – Côte 2 : Côte des Forges (1,3 km à 7,8%)
Km 120,5 – Côte 3 : Côte d’Ereffe (2,1 km à 5%)
Km 131,0 – Côte 4 : Côte de Cherave (1,3 km à 8,1%)
Km 137,0 – Côte 5 : Mur de Huy (1,3 km à 9,6%)
Km 149,5 – Côte 6 : Côte d’Ereffe (2,1 km à 5%)
Km 160,5 – Côte 7 : Côte de Cherave (1,3 km à 8,1%)
Km 166,0 – Côte 8 : Mur de Huy (1,3 km à 9,6%)
Km 178,5 – Côte 9 : Côte d’Ereffe (2,1 km à 5%)
Km 189,5 – Côte 10 : Côte de Cherave (1,3 km à 8,1%)
Km 195,0 – Côte 11 : Mur de Huy (1,3 km à 9,6%)

Liste des partants : cliquez ici pour découvrir la liste des partants.

Palmarès :
2009 Davide Rebellin (Ita)
2010 Cadel Evans (Aus)
2011 Philippe Gilbert (BEL)
2012 Joaquim Rodriguez (Esp)
2013 Daniel Moreno (Esp)
2014 Alejandro Valverde (Esp)
2015 Alejandro Valverde (Esp)
2016 Alejandro Valverde (Esp)
2017 Alejandro Valverde (Esp)
2018 Julian Alaphilippe (Fra)

Programme TV :
– En direct dès 14h20 sur La Une (RTBF), avec les commentaires de Rodrigo Beenkens et Cyril Saugrain.
– En direct dès 14h20 sur Één/Sporza (VRT), avec les commentaires de Michel Wuyts et José De Cauwer.
– En direct dès 15h25 sur France 3, avec les commentaires d’Alexandre Pasteur, Marion Rousse et Laurent Jalabert.
– En direct dès 14h30 sur Eurosport 1, avec les commentaires de Guillaume Di Grazia, Jacky Durand et David Moncoutié.

DAMES

Les points-clés du parcours

Après un nouveau départ sur la Grand-Place de Huy, centre historique de la cité mosane, les dames s’offriront un long tour bien vallonné vers Durbuy, avant de revenir sur Huy, avec un double tour de circuit qui annonce encore une fois une course offensive. La côte d’Ereffe et de Cherave ont souvent décidé de la future vainqueur de l’épreuve, et ce double passage sur le Mur de Huy risque bien de réduire le peloton aux favorites. C’est d’ailleurs suite à ces nombreuses attaques que la course féminine offre plus souvent la chance à des puncheuses de s’échapper bien avant le Mur pour jouer la victoire vers la Sarte.

Les favorites

Si elle est apparue en délicatesse dans la dernière ascension du Cauberg sur l’Amstel Gold Race, dimanche dernier, la championne du monde Anna van der Breggen (Boels-Dolmans) sera une nouvelle fois la grande favorite de cette Flèche Wallonne. Après avoir réussi le triplé sur les classiques ardennaises en 2017, la Néerlandaise est tout simplement devenue la patronne du Mur de Huy avec quatre victoires, le plus souvent en sortant en puissance sur cette ultime ascension de la classique wallonne. Pourtant, la recordwoman de l’épreuve est une autre Néerlandaise : Marianne Vos (CCC-Liv), qui avait d’abord annoncé qu’elle ne ferait que l’Amstel Gold Race et Liège-Bastogne-Liège, sera également au départ de la Flèche Wallonne. Et sa troisième place à Valkenburg confirme qu’elle est en forme et peut faire grandir son palmarès d’un sixième succès à Huy. Même si le punch qui faisait sa caractéristique lors de ses premières années sur la route n’est plus aussi explosif.

Au vu de son attaque sur le Cauberg, la Polonaise Katarzyna Niewiadoma (Canyon-SRAM) devrait également pointer parmi les premières du peloton sur le Mur de Huy, ce mercredi. À 24 ans, Niewiadoma semble désormais avoir la maturité et le physique pour briller sur cette classique historique du calendrier féminin. Alors que la Sud-Africaine Ashleigh Moolman (CCC-Liv) peut également mener la vie dure aux puncheuses sur le Mur. Deuxième sur la Flèche Wallonne l’an dernier, Moolman était également dans le bon peloton sur l’Amstel Gold Race avant de lâcher prise sur le Cauberg.

De retour sur l’Amstel Gold Race après une année sabbatique pour s’occuper de son premier enfant, l’ancienne championne du monde Lizzie Deignan (Trek-Segafredo) a confirmé qu’elle était en condition dès ses premiers tours de roue en compétition. La Britannique avait déjà terminé deuxième de la Flèche Wallonne et peut donc se montrer sur ces routes qu’elle connaît bien. Mais elle n’est pas la seule : l’équipe Mitchelton-Scott peut compter sur deux atouts : Annemiek van Vleuten, en cas d’attaque lointaine, et Amanda Spratt, plus habituée des côtes abruptes. Alors que la formation Bigla visera la victoire avec la Danoise Cecilie Uttrup Ludwig, capable de se surpasser sur ce type d’ascension.

La météo

Le ciel sera légèrement nuageux en matinée et en début d’après-midi. Les nuages seront plus présents pour l’arrivée des cyclistes sur le Mur de Huy, mais pas d’averses en vue a priori. Les températures seront comprises entre 18 et 20 degrés. Le vent soufflera fort du Sud, avec des rafales entre 50 et 60 km/h au programme.

La carte interactive et le profil de la 22e édition de la Flèche Wallonne féminine :

Cliquez ici pour voir la carte interactive de la Flèche Wallonne féminine sur mobile.

Le mode d’emploi de la la 22e édition de la Flèche Wallonne féminine :

Présentation des coureuses : de 9h30 à 10h30 sur la Grand-Place à Huy.

Départ fictif : 10h40 sur la Grand-Place à Huy.

Départ réel : 10h50 sur la N66 à Huy.

Distance : 118,5 km

Arrivée : vers 13h55 au sommet du Mur de Huy, sur le chemin des Chapelles à Huy.

Difficultés :
Km 45,5 – Côte 1 : Côte de Wârre (2,2 km à 4,9% de moyenne)
Km 73,0 – Côte 2 : Côte d’Ereffe (2,1 km à 5%)
Km 83,5 – Côte 3 : Côte de Cherave (1,3 km à 8,1%)
Km 89,5 – Côte 4 : Mur de Huy (1,3 km à 9,6%)
Km 102,0 – Côte 5 : Côte d’Ereffe (2,1 km à 5%)
Km 112,5 – Côte 6 : Côte de Cherave (1,3 km à 8,1%)
Km 118,5 – Côte 7 : Mur de Huy (1,3 km à 9,6%)

Liste des partantes : cliquez ici pour découvrir la liste des partantes.

Palmarès :
2009 Marianne Vos (P-B)
2010 Emma Pooley (G-B)
2011 Marianne Vos (P-B)
2012 Evelyn Stevens (USA)
2013 Marianne Vos (P-B)
2014 Pauline Ferrand-Prévot (Fra)
2015 Anna van der Breggen (P-B)
2016 Anna van der Breggen (P-B)
2017 Anna van der Breggen (P-B)
2018 Anna van der Breggen (P-B)

Programme TV : aucune retransmission en direct.

Graphiques : ASO

Pin It on Pinterest