Championnats du monde sur piste – Pruszkow : seulement deux médailles pour les Belges

Un peu plus d’un an avant les Jeux olympiques de Tokyo, les pistards belges arrivaient sur la piste polonaise de Pruszkow avec des ambitions. Mais ces championnats du monde sur piste ont été particulièrement amers pour les coureurs du plat pays, qui ne ramènent finalement que deux médailles de bronze de leur périple polonais.

La déception est palpable lors de chaque entretien avec les pistards belges engagés sur les championnats du monde de cyclisme sur piste à Pruszkow. Alors qu’ils espéraient faire mieux que l’an dernier, et ramener plus d’un titre mondial en Belgique, ceux-ci doivent finalement se satisfaire de deux médailles de bronze. Les deux courses à l’américaine n’ont pas permis à la sélection belge de retrouver l’arc-en-ciel, pas plus que le keirin ou les courses aux points, ces épreuves durant lesquelles les athlètes du plat pays jouaient clairement les premières places.

La déception la plus légitime venait de Nicky Degrendele. La championne du monde en titre du keirin a dû se contenter d’une dixième place lors de la petite finale, après avoir été disqualifiée de la première demi-finale pour une histoire de mauvais placement devant une adversaire. Difficile pourtant de donner raison au jury des commissaires de l’Union Cycliste Internationale en revoyant les images (cliquez ici pour voir la demi-finale). Cette même déception s’affichait sur le visage de Jolien D’Hoore et Lotte Kopecky après leur septième place sur le madison féminin, après avoir obtenu le titre mondial en 2017. « Je trouve dommage que nous n’ayons pu nous rapprocher de la première place et obtenir une médaille. Maintenant, nous devons nous mettre à table et analyser cette course, car je trouve que nous courrions déjà derrière les favorites dès le début. Et dans une finale de madison, vous êtes alors déjà larguées« , explique Jolien D’Hoore. Lotte Kopecky était d’autant plus déçue qu’elle a également manqué son rendez-vous sur l’omnium (19e) et la course aux points (10e), notamment après avoir confié souffrir de maux de gorge. « Je me sentais mieux sur cette course à l’américaine, mais toujours pas au top. J’aurais aimé donné une raison à cette méforme, mais je ne sais pas ce qui ne va pas », confie-t-elle.

« La plus régulière sur le scratch »

Jolien D’Hoore pouvait au moins se consoler avec une médaille de bronze obtenue sur le scratch, soit sa 3e médaille consécutive sur la discipline lors des Mondiaux. « Je deviens la plus régulière sur le scratch. Alors que c’est une loterie », sourit Jolien D’Hoore à la VRT. « Mais pour le même prix, je finissais 4e ou je terminais dans une chute. C’était une finale très frénétique. (…) La course à l’américaine restait pour moi l’objectif le plus important. Mais bon, c’est une médaille, c’est une bonne chose pour la Belgique ». Et heureusement, ce n’était pas la seule médaille. Les champions d’Europe Kenny De Ketele et Robbe Ghys parvenaient en effet à terminer troisièmes de la course à l’américaine masculine. « C’était évident que la médaille d’or allait être pour l’Allemagne. Kluge était trop fort », rapporte De Ketele. « Mais vu que nous avions pris un tour avec quatre autres équipes et pris quelques points, nous savions que nous pouvions obtenir une médaille. Même si la course a été très rapide ». Le vétéran belge estime d’ailleurs que son duo avec Ghys est prêt pour les Jeux olympiques : « Laissez nous faire et nous allons faire quelque chose de bien« , estime-t-il.

Par contre, les équipes belges de poursuite ont connu des sentiments mitigés ce week-end. Le quatuor masculin, qui a connu de nombreux problèmes avec des maladies de dernière minute, a terminé à la 9e place, tout juste à côté d’une place qualificative, alors que les dames ont terminé 8es au premier tour, grâce à un temps non loin de leur record de Belgique. Il y aura encore quelques adaptations à mener d’ici l’hiver prochain, pour permettre aux deux formations belges de rêver d’une finale olympique à Tokyo.

Résultats des championnats du monde de cyclisme sur piste 2019 à Pruszkow :

DAMES

500 mètres contre-la-montre

1. Daria Shmeleva (Rus) en 0:33.012
2. Olena Starikova (Ukr) à 0:00.295
3. Kaarie McCulloch (Aus) à 0:00.407

Course à l’américaine / Madison

1. Pays-Bas 33 points
2. Australie 31 pts
3. Danemark 24 pts

7. Belgique 8 pts
(Lotte Kopecky, Jolien D’Hoore)

Course aux points

1. Alexandra Manly (Aus) 29 points
2. Lydia Boylan (Irl) 28 pts
3. Kirsten Wild (P-B) 26 pts

10. Lotte Kopecky (Bel) 9 pts

Keirin

1. Wai Sze Lee (Hkg) en 0:11.012
2. Kaarle McCulloch (Aus)
3. Daria Shmeleva (Rus)
4. Stephanie Morton (Aus)
5. Shanne Braspennincx (P-B)
6. Mathilde Gros (Fra)

10. Nicky Degrendele (Bel)

Omnium

1. Kirsten Wild (P-B) 117 points
2. Letizia Paternoster (Ita) 115 pts
3. Jennifer Valente (USA) 106 pts

19. Lotte Kopecky (Bel) 12 pts

Poursuite individuelle

1. Ashlee Ankudinoff (Aus) en 3:25.971
2. Lisa Brennauer (All) en 3:29.243

3. Lisa Klein (All) en 3:29.473
4. Kirstie James (Nzl) en 3:34.188

Poursuite par équipes

1. Australie en 4:14.333
2. Grande-Bretagne en 4:14.537

3. Nouvelle-Zélande en 4:16.479
4. Canada en 4:20.321

8. Belgique en 4:23.953

Scratch

1. Elinor Barker (G-B) en 12:49
2. Kirsten Wild (P-B)
3. Jolien D’Hoore (BEL)

Vitesse individuelle

1. Wai Sze Lee (Hkg) 2 victoires à 0
2. Stephanie Morton (Aus)

3. Mathilde Gros (Fra) 2 victoires à 0
4. Lea Sophie Friedrich (All)

Vitesse par équipes

1. Australie en 0:32.255
2. Russie en 0:32.591

3. Allemagne en 0:32.789
4. Mexique en 0:33.455

MESSIEURS

Course à l’américaine / Madison

1. Allemagne 105 points
2. Danemark 84 pts
3. Belgique 82 pts
(Robbe Ghys, Kenny De Ketele)

Course aux points

1. Jan Willem van Schip (P-B) 104 points
2. Sebastian Mora Vedri (Esp) 76 pts
3. Mark Downey (Irl) 67 pts

9. Kenny De Ketele (Bel) 50 pts

Keirin

1. Matthijs Buchli (P-B) en 0:10.058
2. Yudai Nitta (Jap)
3. Stefan Botticher (All)
4. Matthew Glaetzer (Aus)
5. Jack Carlin (G-B)
6. Sébastien Vigier (Fra)

Kilomètre contre-la-montre

1. Quentin Lafargue (Fra) en 1:00.029
2. Theo Bos (P-B) à 0:00.359
3. Michael D’Almeida (Fra) à 0:00.797

Omnium

1. Campbell Stewart (Nzl) 137 points
2. Benjamin Thomas (Fra) 119 pts
3. Ethan Hayter (G-B) 118 pts

14. Lindsay De Vylder (Bel) 62 pts

Poursuite individuelle

1. Filippo Ganna (Ita) en 4:07.992
2. Domenic Weinstein (All) en 4:12.571

3. Davide Plebani (Ita) en 4:14.572
4. Alexander Evtushenko (Rus) en 4:16.784

Poursuite par équipes

1. Australie en 3:48.012
2. Grande-Bretagne en 3:50.810

3. Danemark en 3:51.804
4. Canada en 3:56.382

9. Belgique en 3:59.617
(Lindsay De Vylder, Fabio Van den Bossche, Robbe Ghys et Kenny De Ketele)

Scratch

1. Samuel Welsford (Aus) en 17:12
2. Roy Eefting (P-B)
3. Thomas Sexton (Nzl)

11. Moreno De Pauw (Bel)

Vitesse individuelle

1. Harrie Lavreysen (P-B) 2 victoires à 0
2. Jeffrey Hoogland (P-B)

3. Mateusz Rudyk (Pol) 2 victoires à 0
4. Matthew Glaetzer (Aus)

Vitesse par équipes

1. Pays-Bas en 0:41.923
2. France en 0:42.889

3. Russie en 0:43.115
4. Allemagne en 0:43.294

Photo : UCI

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 28 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Pin It on Pinterest