Aucune victoire majeure cet hiver : Wout van Aert déçu de sa saison de cyclo-cross

Après avoir manqué un quatrième titre consécutif de champion du monde à Bogense, dimanche dernier, Wout van Aert (Cibel-Cebon) a terminé sa saison de cyclo-cross, ce mercredi à Maldegem, avec une huitième place bien loin de ses ambitions. La démonstration d’un hiver bien compliqué pour le futur coureur du Team Jumbo-Visma, qui va désormais se concentrer sur la prochaine saison sur route.

Cet hiver a été particulièrement rude pour Wout van Aert. Souvent en retrait face à Mathieu van der Poel (Corendon-Circus) sur l’ensemble des courses les plus importantes du calendrier, le cyclo-crossman belge n’a finalement connu que trois succès durant cette dernière saison de cyclo-cross : le Kermiscross d’Ardooie (18 octobre), le Brico Cross de Bredene (29 décembre), et le cyclo-cross de La Mézière (6 janvier). À chaque fois, le nouveau champion du monde n’était pas présent pour y mener l’opposition dont Wout van Aert a été victime durant une grande partie de la saison. En effet, quasiment à chaque fois que le coureur belge a terminé deuxième (soit 18 fois), Van der Poel était toujours là pour la victoire. Il n’y a qu’à Grammont, le 16 septembre, que Lars van der Haar (Telenet Fidea Lions) a cette fois grillé la politesse à Wout van Aert, et à Kruibeke, au championnat de Belgique, que Toon Aerts (Telenet Fidea Lions) lui a pris le maillot noir-jaune-rouge.

En plus de son titre de champion de Belgique, le coureur de 24 ans a donc laissé filer son maillot arc-en-ciel de champion du monde, et terminé deuxième de la Coupe du monde. Il ne peut plus jouer la victoire non plus en Superprestige et au Trophée DVV, et a d’ailleurs décidé de ne pas disputer les dernières manches de ces deux challenges de régularité. Bref, cette année, Wout van Aert n’aura gagné aucun titre ou cyclo-cross majeur, et cela ne lui était jamais arrivé depuis son arrivée chez les professionnels, en 2014-2015.

« On ne remercie pas avec une 8e place »

Le triple champion du monde des labourés était encore plus déçu de clôturer cette saison par une anonyme huitième place au Brico Cross de Maldegem, mercredi, sur lequel Mathieu van der Poel a étréné ses nouvelles couleurs arc-en-ciel avec une victoire, la 28e de la saison. « Je voulais terminer ma saison en beauté », explique Wout van Aert à Wielerflits. Mais le coureur belge souffrait des sinus et d’un mal de tête depuis le matin. Et cela n’a pas aidé. Il n’a pas eu droit à une véritable « revanche » du championnat du monde, trois jours après avoir été battu par Mathieu van der Poel à Bogense. « Ce concept de revanche, cela me fait bien rire. Qu’est-ce que tu gagnes si tu perds le Mondial et que tu gagnes ici ? Maldegem est quand même quelques crans en-dessous dans la hiérarchie. Ce cross, c’était plutôt une chance unique de porter une première et dernière fois ce maillot noir (de Cibel-Cebon, NDLR). Je voulais rendre la pareille aux personnes qui m’ont soutenu cet hiver. Mais on ne remercie pas avec une 8e place », confie-t-il encore.

Après ce dernier cyclo-cross hivernal, Wout van Aert s’est envolé pour Gérone pour un stage au soleil afin de préparer sa prochaine saison sur route. Le coureur belge devrait enfin reprendre la compétition dès le mois de mars avec notamment le Circuit Het Nieuwsblad, le 2 mars, et le Strade Bianche, sur lequel il avait terminé troisième l’an dernier. Il sera encore plus attendu sur ces routes, au vu de cet hiver difficile et de ses qualités affichées l’an dernier sur les courses d’un jour. Et si ce mois de février lui permet de recharger ses batteries, il sera un candidat aux places d’honneur sur ces classiques. Et début mars, Mathieu van der Poel ne sera pas sur son chemin pour le déborder…

Photo : Grégory Ienco

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 28 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Pin It on Pinterest