Mondiaux de cyclo-cross – Messieurs : Van der Poel tient enfin (logiquement) son doublé

Après trois titres consécutifs de Wout van Aert, Mathieu van der Poel semblait enfin prêt à décrocher son deuxième maillot arc-en-ciel sur le circuit danois de Bogense. Encore fallait-il rompre le signe indien et éviter les fautes techniques et les problèmes mécaniques. Pas de problème sous le soleil : malgré un Van Aert accrocheur, le Néerlandais a enfin trouvé la bonne formule pour vivre un nouveau jour de grâce sur un championnat du monde.

Sur ce tracé rapide, bien moins boueux et dangereux que la veille en raison du soleil qui a séché le parcours, le scenario était pourtant loin d’être écrit, tant les précédentes courses de ces championnats du monde avaient confirmé la difficulté de prendre rapidement ses distances en solitaire. Il fallait user de stratégie et de technique pour trouver la victoire seul sur un tel circuit. Dès les deux premiers tours, c’est ainsi un peloton groupé qui restait aux avant-postes de cette course masculine. Toon Aerts et Lars van der Haar (Telenet Fidea Lions) menaient les débats l’un après l’autre, mais personne ne semblait vraiment capable de creuser l’écart, notamment vu le vent de face qui soufflait sur le visage des coureurs sur les plus longues lignes droites de ce cyclo-cross. Mais dans les passages les plus techniques du troisième tour, notamment sur le fameux dévers qui a déjà tant causé de problème par le passé, Mathieu van der Poel (Corendon-Circus) profitait d’une faute technique de Toon Aerts, contraint de mettre pied à terre. Cette faute profitait au champion d’Europe, prenant ainsi cinq secondes sur le reste du groupe de tête, dont Wout van Aert (Cibel-Cebon) s’exfiltrait pour partir en poursuite.

Une glissade et s’en va

Visiblement en grande forme, le triple tenant du titre revenait à la fin du troisième tour sur son rival néerlandais, offrant pour la première fois de la saison un véritable duel entre les deux hommes. D’habitude, Van Aert n’arrivait même pas à rentrer dans la roue de Van der Poel. La donne semblait enfin différente sur ce championnat du monde, sur cette course si particulière aux yeux des spécialistes des labourés. Mais dans le quatrième tour, toujours dans le même dévers, Van der Poel passait en puissance alors que Van Aert glissait et laissait de nouveau cinq secondes à son adversaire en orange. Et cette fois, il lui était impossible de combler l’écart. Après tant d’efforts, le champion du monde en titre ne pouvait retrouver son souffle et perdait seconde après seconde, faute technique après faute technique.

Aerts et Van Aert bataillent pour l’argent

La course s’annonçait longue avec douze tours (!) à couvrir, soit plus d’une heure de course. Mais même sur une telle distance, Mathieu van der Poel assurait sur le plan technique, ne connaissait aucun pépin au niveau mécanique et semblait sur nuage sur le plan physique. Le Néerlandais n’avait cette fois rien face à lui pour le priver d’un deuxième titre mondial, sous le regard de son père Adrie van der Poel, champion du monde de cyclo-cross en 1996. Le Néerlandais s’arrachait jusqu’au dernier tour pour s’assurer ce maillot irisé pendant que, derrière, Toon Aerts revenait petit à petit sur Wout van Aert avant de le dépasser dans le dernier tour. Mais le vainqueur de la Coupe du monde chutait dans un virage et laissait partir le triple tenant du titre vers la médaille d’argent. Les Belges, lessivés, devaient s’avouer vaincus, pendant que Mathieu van der Poel signait sa 27e victoire de la saison en levant son vélo sur la ligne d’arrivée, en pleurs.

« Je réalise une saison incroyable et j’avais énormément de confiance avant cette course. Mais un championnat du monde, c’est la vérité du jour qui compte. Je suis très heureux d’enfin obtenir ce titre, à nouveau », confiait Mathieu van der Poel avant de monter sur le podium. « C’était une course très difficile. Il était compliqué d’accélérer correctement et de trouver la bonne vitesse sur ce circuit. Et Wout (van Aert) était très fort dans la première partie de la course. Il s’est montré très fort mentalement pour revenir sur moi. Après, j’ai réussi à rester sur le vélo, et à bien suivre les bonnes trajectoires. J’ai désormais beaucoup moins de poids sur les épaules, c’est une très belle victoire ». Le champion du monde pouvait clairement se réjouir de cette victoire, obtenue à la force du jarret, comme il en a l’habitude. Face à un troupeau belge bien en ligne : les huit sélectionnés de Sven Vanthourenhout terminent en effet dans le Top 11 ! Mais il a manqué le maillot arc-en-ciel, comme chez les juniors et les espoirs.

Lire aussi : Mondiaux de cyclo-cross – Dames : Sanne Cant triomphe une 3e fois de l’armada néerlandaise

Malgré tout, la frustration n’était pas dans le clan belge. Après quelques minutes pour souffler et monter sur le podium, Wout van Aert a confirmé qu’il ne pouvait rien faire de plus sur un tel parcours. « Ma seule chance était de rester tant que possible avec Mathieu », confie-t-il à l’antenne de la VRT. « J’étais à bloc quand j’ai fait une faute dans le dévers. Il est parti, a pris quelques secondes, et je ne pouvais rien faire de plus. Il était juste plus rapide que moi ». Et Toon Aerts reste également heureux de cette médaille de bronze, même s’il pouvait espérer encore mieux vu les circonstances de course. « Je pouvais jouer la deuxième place, clairement, mais voilà c’est la course. J’ai fait quelques erreurs qui m’ont coûté cette médaille. Mais cela reste une superbe saison et une belle conclusion à cette belle saison« , explique le coureur de Telenet. Une conclusion ? On en est encore loin : il reste en effet deux manches du Superprestige et une manche du Trophée DVV à affronter ces deux prochaines semaines, pour véritablement conclure cette saison hivernale. Avec de nouvelles victoires pour Mathieu van der Poel, afin de dépasser son total de 30 succès l’an dernier ? Vu sa prochaine saison sur route, le champion du monde va prendre un peu de repos avant d’enchaîner avec le Tour La Provence et le Tour d’Antalya. Le maillot arc-en-ciel ne sera donc pas beaucoup visible en ce mois de février.

Résultats du championnat du monde messieurs de cyclo-cross à Bogense :

1. Mathieu van der Poel (P-B, Corendon-Circus) en 1h09’20”
2. Wout van Aert (Bel, Cibel-Cebon) à 0’16”
3. Toon Aerts (Bel, Telenet-Fidea Lions) à 0’25”
4. Michael Vanthourenhout (Bel, Marlux-Bingoal) à 0’50”
5. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) à 1’01”
6. Lars van der Haar (P-B, Telenet-Fidea Lions) à 1’10”
7. Quinten Hermans (Bel, Telenet-Fidea Lions) à 1’24”
8. Marcel Meisen (All, Corendon-Circus) à 1’29”
9. Jens Adams (Bel, Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) à 1’31”
10. Gianni Vermeersch (Bel, Steylaerts-777) à 1’33”

Photo : capture VRT/UCI

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 28 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Pin It on Pinterest