Coupe du monde de cyclo-cross #9 – Hoogerheide : Brand et Van der Poel en mode Mondial, Aerts vainqueur final

La neuvième et dernière manche de la Coupe du monde de cyclo-cross a accouché de véritables batailles dans la boue d’Hoogerheide. Sur un tracé technique et particulièrement compliqué à gérer – un parcours de vrai cyclo-cross, diront les mauvaises langues -, ce sont une nouvelle fois les Néerlandais qui ont pu lever les bras : Lucinda Brand (Sunweb) chez les dames et Mathieu van der Poel (Corendon-Circus) chez les hommes. Mais en vue du championnat du monde, dans une semaine à Bogense, d’autres favoris se dégagent également.

Van der Poel a dû (enfin) batailler

Sur le circuit tracé en hommage à son père Adrie, Mathieu van der Poel était logiquement attendu comme l’homme à battre sur ce circuit de Hoogerheide, rendu encore plus complexe à appréhender suite aux chutes de neige et leur fonte qui ont rendu la route encore plus boueuse qu’attendu. Il fallait donc éviter la moindre faute technique pour ne pas valser hors du podium. Cela valait évidemment pour le champion d’Europe, mais aussi et surtout pour les deux candidats à la victoire finale sur cette Coupe du monde, Wout van Aert (Cibel-Cebon) et Toon Aerts (Telenet Fidea Lions). Ce dernier prenait d’ailleurs le meilleur départ et débordait Van der Poel dès le premier tour pour se placer en tête. La lutte commençait en force entre les trois favoris. Van Aert dépassait également Van der Poel avant la mi-course pour reprendre les secondes qui le séparaient d’Aerts, en verve ce dimanche.

Le champion de Belgique semblait parti pour un numéro mais les écarts restaient faibles à l’approche du dernier quart de la course. Van der Poel décidait alors de relancer ses accélérations dont il a le secret et dépassait Van Aert sans difficulté avant de se replacer en tête devant Aerts. Il devait toutefois patienter l’avant-dernier tour pour récupérer quelques secondes sur le champion de Belgique. « Je suis revenu jeudi de notre stage en Espagne. Nous avons mené des entraînements très difficiles. Les deux premiers tours, aujourd’hui, étaient trop difficiles pour que je retrouve mon rythme habituel de cyclo-crossman », explique ainsi Mathieu van der Poel. « Je sentais toutefois que mes jambes n’étaient pas si mauvaises. Je n’ai pas paniqué et choisi à partir de ce moment de prendre mon propre tempo. Et quand j’ai eu le sentiment que je pouvais gagner la course, je me suis senti de mieux en mieux ».

Mathieu van der Poel filait en effet vers sa 26e victoire de la saison, et sa 20e d’affilée, après avoir récupéré près d’une quinzaine de secondes d’avance sur Aerts, qui s’occupait pour sa part de gérer sa propre avance sur son rival du jour, Van Aert. Van der Poel s’impose ainsi devant Aerts, vainqueur final de la Coupe du monde pour seulement deux points, et Van Aert, visiblement déçu de finir si proche d’un classement général qu’il n’a plus remporté depuis 2016-2017. « Je n’étais jamais en position de gagner la Coupe du monde aujourd’hui », confie ainsi Wout van Aert. « Aujourd’hui, j’étais le troisième meilleur sur cette course. Je ne suis jamais parvenu à me mettre au niveau de Toon Aerts. Je peux dire que j’ai été battu sur mon propre niveau ».

Aerts, pour sa part, jubilait et surtout se positionnait comme l’un des grands favoris pour le championnat du monde de Bogense, dans une semaine au Danemark, sur un tracé technique et pour coureurs puissants. « Je gagne un titre de champion de Belgique et un classement de la Coupe du monde durant la même saison. C’est vraiment un rêve. La Coupe du monde est autre chose que le championnat du monde. Mais cela resterait un beau titre à remporter », confie le leader de Telenet Fidea Lions qui, grâce à sa victoire, permet à Tim Merlier de se qualifier pour le Mondial et de porter le nombre de sélectionnés au sein de l’équipe belge à huit. Mais au vu des résultats et des écarts du jour, Van der Poel, Van Aert et Aerts risquent bien d’être seuls au monde à Bogense.

Résultats de la 9e manche masculine de la Coupe du monde de cyclo-cross à Hoogerheide :

1. Mathieu van der Poel (P-B, Corendon-Circus) en 1h01’30”
2. Toon Aerts (Bel, Telenet Fidea Lions) à 0’13”
3. Wout van Aert (Bel, Cibel-Cebon) à 0’32”
4. Corné van Kessel (P-B, Telenet Fidea Lions) à 2’29”
5. Gianni Vermeersch (Bel, Steylaerts-777) à 2’38”
6. Joris Nieuwenhuis (P-B, Team Sunweb) à 2’51”
7. Quinten Hermans (Bel, Telenet Fidea Lions) à 3’01”
8. Lars van der Haar (P-B, Telenet Fidea Lions) à 3’07”
9. Francis Mourey (Fra, S1NEO Connect Cycling Team) à 4’07”
10. Tom Meeusen (Bel, Corendon-Circus) à 4’09”

Classement général final de la Coupe du monde masculine de cyclo-cross :

1. Toon Aerts (Bel, Telenet Fidea Lions) 615 points
2. Wout van Aert (Bel, Cibel-Cebon) 613 pts
3. Mathieu van der Poel (P-B, Corendon-Circus) 480 pts
4. Corné van Kessel (P-B, Telenet Fidea Lions) 445 pts
5. Quinten Hermans (Bel, Telenet Fidea Lions) 438 pts
6. Lars van der Haar (P-B, Telenet Fidea Lions) 436 pts
7. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) 425 pts
8. Michael Vanthourenhout (Bel, Marlux-Bingoal) 399 pts
9. Daan Soete (Bel, Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) 376 pts
10. Kevin Pauwels (Bel, Marlux-Bingoal) 367 pts

Brand marque des points, Cant ne se rassure pas

Sur ce difficile circuit de Hoogerheide, les dames n’ont eu que quatre tours à couvrir, mais quels tours ! Rapidement, la championne du monde Sanne Cant (IKO-Beobank), également revenue de stage en Espagne, mettait la pression sur ses adversaires en menant un tempo d’enfer dans le premier tour. Elle était toutefois suivie par Marianne Vos (CCC-Liv), déjà vainqueur de la Coupe du monde, et Denise Betsema (Marlux-Bingoal), puis par Lucinda Brand (Sunweb), Katie Compton (Trek), Nikki Brammeier (Mudiiita) et Kaitlin Keough (Cannondale). Les sept femmes en tête bataillaient ainsi jusqu’au troisième tour, avant que Brand se décide à partir en solitaire dans la boue. Sa puissance faisait la différence et la championne des Pays-Bas, qui avait également fait l’impasse sur Pont-Château, le week-end dernier, filait en force vers une troisième victoire en Coupe du monde.

Même si Katie Compton affichait une sacrée résistance et restait à moins d’une dizaine de secondes de sa rivale néerlandaise, Brand n’avait pas d’inquiétude à se faire et assurait le même tempo jusqu’à l’arrivée. Elle s’offre ainsi un succès qui confirme son statut de favorite pour le championnat du monde, au côté de sa compatriote Marianne Vos. Compton, déjà en verve à Valkenburg l’an dernier, pourrait également créer la surprise au Danemark. Alors que Sanne Cant a voulu trop donner sur cette épreuve néerlandaise et devra apprendre à mieux gérer ses efforts dans une semaine. Au risque de devoir rendre son arc-en-ciel.

Résultats de la 9e manche féminine de la Coupe du monde de cyclo-cross à Hoogerheide :

1. Lucinda Brand (P-B, Team Sunweb) en 43’18”
2. Katherine Compton (USA, Trek Factory Racing) à 0’09”
3. Marianne Vos (P-B, CCC-Liv Team) à 0’26”
4. Sanne Cant (Bel, IKO-Beobank) à 0’28”
5. Nikki Brammeier (G-B, Mudiiita Cyclocross Team) à 0’30”
6. Kaitlin Keough (USA, Cannondale CX) à 0’33”
7. Denise Betsema (P-B, Marlux-Bingoal) à 0’40”
8. Loes Sels (Bel, Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) à 0’57”
9. Sophie de Boer (P-B, Breepark NL) à 1’10”
10. Christine Majerus (Lux, Boels-Dolmans) à 1’13”

Classement général final de la Coupe du monde féminine de cyclo-cross :

1. Marianne Vos (P-B, CCC-Liv Team) 559 points
2. Sanne Cant (Bel, IKO-Beobank) 418 pts
3. Annemarie Worst (P-B, Steylaerts-777) 400 pts
4. Kaitlin Keough (USA, Cannondale CX) 384 pts
5. Denise Betsema (P-B, Marlux-Bingoal) 378 pts
6. Loes Sels (Bel, Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) 367 pts
7. Ceylin del Carmen Alvarado (P-B, Corendon-Circus) 357 pts
8. Katherine Compton (USA, Trek Factory Racing) 349 pts
9. Eva Lechner (Ita, Creafin-Tüv Süd) 348 pts
10. Ellen Van Loy (Bel, Telenet Fidea Lions) 347 pts

Photos : captures Proximus Sports

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 28 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Pin It on Pinterest