Coupe du monde de cyclo-cross #8 – Pontchâteau : le doublé de Vos, Van Aert se libère enfin

En l’absence de nombreux favoris, qui ont préféré le soleil espagnol au froid du Pays de la Loire, la huitième et avant-dernière manche de la Coupe du monde de cyclo-cross a certainement accouché des deux scenarii les plus intéressants de la saison. Tant chez les dames que chez les messieurs, la victoire s’est joué dans les dernières pentes du parcours, avec des victoires pour Marianne Vos (CCC-Liv) et Wout van Aert (Cibel-Cebon) à l’arrivée.

Sans Van der Poel, les Belges dansent

Chez les messieurs, la principale absence était celle du champion d’Europe Mathieu van der Poel (Corendon-Circus). Vainqueur à 25 reprises depuis le début de la saison, le Néerlandais avait décidé depuis longtemps de partir en stage en Espagne pour préparer au mieux les championnats du monde, dans deux semaines, et les premières classiques printanières sur route, en mars. C’était donc un duel belgo-belge entre le leader de la Coupe du monde et récent champion de Belgique Toon Aerts (Telenet Fidea Lions) et son dauphin, le champion du monde Wout van Aert (Cibel-Cebon) qui s’annonçait à Pontchâteau. Une sorte de revanche du championnat de Belgique. Les deux hommes restaient ainsi roue dans roue dès les premiers tours de piste, avalés à vive allure. Un peloton conséquent restait ainsi groupé durant de longues minutes, permettant à chacun de croire en sa chance. Sans boue ni passage plus technique que quelques dalles en bois, seuls les montées dans les forêts pontchâtelaines pouvaient faire la différence. Et après quelques accélérations successives, le peloton explosait.

Ils n’étaient ainsi plus que cinq à prétendre à la victoire à la mi-course : Aerts, Van Aert, Michael Vanthourenhout (Marlux-Bingoal), Lars van der Haar (Telenet Fidea Lions) et Jens Adams (Pauwels Sauzen-Vastgoedservice). Pendant que Laurens Sweeck (Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) faisait le yo-yo à l’arrière. Pendant plusieurs tours, Aerts semblait le mieux capable de gérer les passages sur les planches et ainsi prendre l’avantage sur ses rivaux. Mais dans le dernier tour, alors qu’Aerts, Van Aert et Vanthourenhout se retrouvaient à trois pour la victoire, le leader de la Coupe du monde passait ces mêmes planches à pied, laissant ainsi l’espoir à son rival en arc-en-ciel de mener la course de front. Un sprint final s’annonçait ainsi pour le trio de tête. Et comme attendu, Van Aert se montrait le plus rapide et accrochait sa première victoire de la saison en Coupe du monde, et en prime la tête du classement général avant la dernière manche, dimanche prochain, à Hoogerheide.

« C’est un grand soulagement pour cette saison », confiait ainsi Wout van Aert à l’arrivée, un large sourire sur le visage. « Enfin, je ramène une victoire au plus haut niveau. Je suis très heureux d’avoir réussi cela ». En pleine crise de confiance depuis le début de la saison, toujours débordé par Van der Poel ou Aerts, l’homme en arc-en-ciel célèbre ainsi sa quatrième victoire de l’année. « Cette course était très tactique. Il s’agissait de rester calmer et de s’économiser pour le final. Mais Toon était aussi dans ce mode-là. Je vais tout miser sur la victoire, vu ma position à la Coupe du monde, et réagir moi-même à toutes les attaques. Je suis content que cela ait fonctionné », sourit le champion du monde. Il n’y a désormais que trois points d’écart entre Van Aert et Aerts, les deux seuls à pouvoir remporter ce classement général. Et à Hoogerheide, Mathieu van der Poel devrait cette fois être l’arbitre de ce duel noir-jaune-rouge.

Résultats de la 8e manche de la Coupe du monde masculine de cyclo-cross à Pontchâteau :

1. Wout van Aert (Bel, Cibel-Cebon) en 1h04’34”
2. Toon Aerts (Bel, Telenet Fidea Lions) à 0’01”
3. Michael Vanthourenhout (Bel, Marlux-Bingoal) à 0’07”
4. Lars van der Haar (P-B, Telenet Fidea Lions) à 0’08”
5. Jens Adams (Bel, Pauwels Sauzen-Vastgoedservice)
6. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) à 0’11”
7. David van der Poel (P-B, Corendon-Circus) à 1’15”
8. Kevin Pauwels (Bel, Marlux-Bingoal)
9. Corné van Kessel (P-B, Telenet Fidea Lions) à 1’16”
10. Gianni Vermeersch (Bel, Steylaerts-777)

Classement général provisoire de la Coupe du monde masculine de cyclo-cross :

1. Wout van Aert (Bel, Cibel-Cebon) 548 points
2. Toon Aerts (Bel, Telenet Fidea Lions) 545 pts
3. Mathieu van der Poel (P-B, Corendon-Circus) 400 pts
4. Michael Vanthourenhout (Bel, Marlux-Bingoal) 399 pts
5. Lars van der Haar (P-B, Telenet Fidea Lions) 390 pts
6. Quinten Hermans (Bel, Telenet Fidea Lions) 390 pts
7. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) 387 pts
8. Corné van Kessel (P-B, Telenet Fidea Lions) 385 pts
9. Daan Soete (Bel, Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) 350 pts
10. Kevin Pauwels (Bel, Marlux-Bingoal) 335 pts

Marianne Vos, reine des Néerlandaises

Cette fois, chez les dames, ce sont la championne du monde Sanne Cant (IKO-Beobank) et la championne des Pays-Bas Lucinda Brand (Sunweb) qui brillaient par leur absence, préparant également la fin de la saison de cyclo-cross sous le soleil espagnol. La plupart des autres favorites étaient toutefois bien au départ de cette huitième et avant-dernière manche de la Coupe du monde de cyclo-cross. Elles étaient d’ailleurs bien groupées durant les premiers tours du circuit sec et rapide proposé ce dimanche. Malgré les belles côtes à affronter, chaque tour se terminait par un ralentissement qui permettait finalement un regroupement général avec une demi-douzaine de filles à l’avant, dont une large majorité de Néerlandaises. Jusqu’à ce que la… Néerlandaise Denise Betsema (Marlux-Bingoal) accélère le rythme avec ses compatriotes Maud Kaptheijns (Roompot-Charles) et Marianne Vos (CCC-Liv), leader de la Coupe du monde, dans la roue. Katie Compton (Trek), qui avait jusqu’ici mené le rythme avec Vos, devait lâcher prise et craquait face aux assauts bataves.

Dans les deux derniers tours, Vos s’occupait d’abord de mettre Kaptheijns dans le rouge, avant d’accélérer régulièrement pour faire bouger Betsema de sa roue. La leader de la Coupe du monde parvenait finalement à trouver une ouverture sur les planches à près de 35 cm de hauteur de Pontchâteau. Vos profitait de ce passage technique pour prendre quelques mètres d’avance et ainsi prendre l’avantage nécessaire pour sceller sa quatrième victoire de la saison en Coupe du monde, ainsi que le premier succès de sa carrière au classement général de cette Coupe du monde. L’ancienne championne du monde de la discipline peut ainsi préparer tranquillement le prochain championnat du monde de cyclo-cross, et ne pas s’inquiéter d’une éventuelle concurrence lors de la dernière manche de la coupe, à Hoogerheide, dimanche prochain.

Résultats de la 8e manche de la Coupe du monde féminine de cyclo-cross à Pontchâteau :

1. Marianne Vos (P-B, CCC-Liv Team) en 46’53”
2. Denise Betsema (P-B, Marlux-Bingoal) à 0’08”
3. Maud Kaptheijns (P-B, Roompot-Charles) à 0’36”
4. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Corendon-Circus) à 0’57”
5. Ellen Van Loy (Bel, Telenet Fidea Lions) à 1’06”
6. Alice Maria Arzuffi (Ita, Steylaerts-777) à 1’07”
7. Annemarie Worst (P-B, Steylaerts-777) à 1’22”
8. Fleur Nagengast (P-B, Telenet Fidea Lions)
9. Inge van der Heijden (P-B, CCC-Liv Team) à 1’23”
10. Katie Compton (USA, Trek Factory Racing) à 1’24”

Classement général provisoire de la Coupe du monde féminine de cyclo-cross :

1. Marianne Vos (P-B, CCC-Liv Team) 494 points
2. Annemarie Worst (P-B, Steylaerts-777) 362 pts
3. Sanne Cant (Bel, IKO-Beobank) 358 pts
4. Kaitlin Keough (USA, Cannondale CX) 334 pts
5. Denise Betsema (P-B, Marlux-Bingoal) 330 pts
6. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Corendon-Circus) 327 pts
7. Ellen Van Loy (Bel, Telenet Fidea Lions) 321 pts
8. Loes Sels (Bel, Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) 321 pts
9. Eva Lechner (Ita, Creafin-Tüv Süd) 313 pts
10. Alice Maria Arzuffi (Ita, Steylaerts-777) 296 pts

Photos : capture Proximus Sports

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 29 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Pin It on Pinterest