Championnats de Belgique de cyclo-cross : Aerts fait tomber Van Aert, le 10e titre de Cant

Pendant que Sanne Cant (IKO-Beobank) réussissait à égaliser le record de Roland Liboton avec un dixième titre de championne de Belgique, Wout van Aert (Cibel-Cebon) n’a pu défendre son maillot noir-jaune-rouge à Kruibeke, débordé par un Toon Aerts (Telenet Fidea Lions) en grande forme dans la boue waeslandienne.

Les spécialistes des labourés sont passés par toutes les émotions, ce week-end à Kruibeke, dans la campagne waeslandienne. Sur un parcours rendu encore plus ardu par la pluie qui n’a cessé de doucher les coureurs durant ces deux journées de compétition, les batailles n’en ont été que plus intenses. Avec de sacrés scenarios chez les élites. D’abord chez les dames. La championne du monde Sanne Cant (IKO-Beobank) partait clairement avec l’étiquette de favorite pour un dixième titre consécutif de championne de Belgique. Encore fallait-il tenir la distance sur ces routes boueuses. C’est clairement dans la marche et les virages à pied que la différence allait se faire. Ce sont sur ces passages délicats que Cant s’est détaché de Loes Sels (Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) pour filer vers un nouveau titre national. La championne du monde s’offre ainsi un dixième maillot de championne de Belgique, soit un record que seul Roland Liboton avait réussi dans les années ’80.

« Dommage de courir le samedi »

« Même après dix fois, on ne s’y habitue pas », explique-t-elle en conférence de presse. « Je suis contente que cela soit désormais passé et que je peux être plus calme pour le reste de la saison. Ce parcours était en tout cas le plus difficile que j’ai dû affronter sur un championnat de Belgique ». Même si, pour Sanne Cant : « Je ne trouve pas ça bien que la course féminine a été organisée le samedi. Le dimanche, il y a dix fois plus de gens que le samedi. C’est logique. Merci aux supporters qui étaient présents, mais d’habitude, on roule dans une marée de supporters. Je n’ai pas vraiment ressenti d’ambiance de championnat de Belgique. Je trouve cela dommage ». La championne du monde espère désormais confirmer son titre de championne du monde à Bogense, au Danemark,… dans une ambiance de Mondial. « Je suis déjà content d’avoir un beau maillot pour rouler la saison prochaine. Mais je vais encore essayer de gagner une fois de plus », confirme la championne de Belgique, qui a déjà annoncé qu’elle fera l’impasse sur la manche de Coupe du monde à Pontchâteau pour privilégier un stage en vue de ce Mondial.

Duel dans la boue

Chez les messieurs également, la boue a rendu la course bien plus difficile que prévu. En seulement six tours et près d’1h10 de course, la décision s’est également faite… à pied. Toon Aerts (Telenet Fidea Lions) a d’abord pris les devants avant de céder la première place provisoire au champion du monde Wout van Aert (Cibel-Cebon) dans le troisième tour. Le porteur du maillot irisé semblait alors parti vers un quatrième titre national consécutif, avant de voir Aerts revenir en force grâce à sa technique à pied. « J’ai accusé le coup au niveau moral à ce moment-là, mais je me suis vite repris. Grâce à mon coach mental, que j’ai consulté depuis le début de la saison, je me suis souvenu de ce qu’il m’avait enseigné, il m’a beaucoup aidé dans ces moments difficiles, et j’ai pu trouver les ressources pour combler le trou », confie l’ancien champion d’Europe, âgé de 25 ans.

« Rester concentré »

Alors qu’il ne comptait que quelques longueurs d’avance dans le 4e tour, Toon Aerts a ensuite tenu le bon rythme pour asphyxier Van Aert. Le champion du monde ne pouvait pas reprendre son souffle face à l’accélération constante de son rival du jour. « Je n’ai pas vraiment attaqué au moment de rejoindre Van Aert. J’ai juste maintenu le même rythme et il n’a pas pu suivre. Je savais que je pouvais faire la différence lors du passage devant le poste matériel », explique Aerts, qui montrait sur la ligne d’arrivée un large sourire, heureux comme jamais de remporter ce premier titre national. Le leader de Telenet Fidea Lions tombait même en larmes au micro de la VRT, après une longue embrassade avec sa compagne. L’émotion était à son paroxysme pour le coureur belge qui a visiblement pris une autre dimension cette année. « J’ai repensé à tout ce que j’avais appris ces derniers mois. Rester concentré et me concentrer uniquement sur mon parcours », explique le nouveau champion de Belgique, qui montrera enfin le maillot tricolore sur les cyclo-cross internationaux après trois ans d’absence suite aux titres de champions de Belgique et du monde de Wout van Aert.

Ce dernier n’avait finalement aucun mal à reconnaître la supériorité physique du nouveau champion. « Je n’avais pas les jambes pour gagner, j’étais clairement mort. Peut-être que j’ai été trop dans le rouge en essayant de prendre mes distances avec Toon. Je n’avais plus tenir mon propre rythme, donc pas d’excuses », explique Van Aert. « Toon était juste meilleur aujourd’hui. Je vais désormais travailleur sur cette déception, et j’espère avancer dès demain ». Avec les championnats du monde à Bogense, en vue. Et l’espoir de mieux gérer cette course pour l’arc-en-ciel.

Résultats de l’épreuve des élites messieurs :

1. Toon Aerts (Telenet Fidea Lions) en 1h08’54”
2. Wout van Aert (Cibel-Cebon) à 0’52”
3. Michael Vanthourenhout (Marlux-Bingoal) à 2’52”
4. Eli Iserbyt (Marlux-Bingoal) à 3’50”
5. Thijs Aerts (Telenet Fidea Lions) à 4’07”
6. Jens Adams (Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) à 4’11”
7. Gianni Vermeersch (Steylaerts-777) à 4’32”
8. Kevin Pauwels (Marlux-Bingoal) à 4’38”
9. Wietse Bosmans (Creafin-Tüv Süd) à 5’00”
10. Nicolas Cleppe (Telenet Fidea Lions) à 5’06”

Résultats de l’épreuve des élites dames :

1. Sanne Cant (IKO-Beobank) en 52’10”
2. Loes Sels (Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) à 0’17”
3. Laura Verdonschot (Marlux-Bingoal) à 1’57”
4. ELlen van Loy (Telenet Fidea Lions) à 3’43”
5. Joyce Vanderbeken à 4’20”
6. Karen Verhestraeten (Creafin-Tüv Süd) à 4’25”
7. Axelle Bellaert à 5’07”
8. Marthe Truyen (Telenet Fidea Lions) à 5’48”
9. Jinse Peeters (Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) à 6’12”
10. Kim Van de Putte à 7’45”

> Cliquez ici pour découvrir les résultats complets de toutes les disciplines.

Photo : Capture Sporza/VRT

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 28 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Pin It on Pinterest