Superprestige #2 – Boom : Van der Poel mate les Telenet Fidea Lions

En l’absence de Wout van Aert, parti en Suisse pour préparer au mieux la Coupe du monde à Berne ce dimanche, Mathieu Van der Poel (Corendon-Circus) semblait avoir toutes les chances de son côté pour une nouvelle fois dominer la concurrence à Boom. Et le champion d’Europe n’a pas manqué de faire la loi sur le circuit anversois.

Et pourtant, du suspense, il y en a eu dans ce cyclo-cross de Boom, récemment introduit dans le calendrier du Superprestige. Une chute a d’abord entraîné Kevin Pauwels (Marlux-Bingoal) et le favori de la course des espoirs Thomas Pidcock (TP Racing) au sol, laissant une brèche qui se trouvait rapidement refermée par l’effort des Pauwels Sauzen-Vastgoedservice. Puis il y eut cette tactique collective des Telenet Fidea Lions, qui accéléraient rapidement la course pour tenter de déstabiliser le favori Mathieu Van der Poel. Le champion d’Europe restait toutefois d’un calme olympien et laissait ses rivaux faire le boulot dans les premiers tours. Son maillot blanc et bleu aux étoiles jaunes restait bien au chaud.

Dans le quatrième tour, le Néerlandais sortait alors l’artillerie lourde : dans le seul mur à affronter le vélo sur l’épaule, Van der Poel accélérait à pied et prenait quelques mètres pour étouffer ses adversaires. Il continuait de faire grimper les watts sur la petite colline qui suivait, et laissait Gianni Vermeersch (Steylaerts-777) sans la moindre chance de revenir. Les Telenet Fidea Lions, à savoir Quinten Hermans et Toon Aerts, mettaient trop de temps à se relever de cette attaque, tandis que celui qui paraissait comme l’un des plus frais, Laurens Sweeck (Pauwels Sauzen-Vastgoedservice), lâchait prise dans le bac à sable en raison d’une selle qui s’est fait la malle…

Un message pour Berne

Van der Poel prenait rapidement une vingtaine de secondes d’avance et n’avait donc quasiment pas à s’inquiéter de son avenir en tête de cette manche du Superprestige. Toon Aerts tentait bien deux accélérations dans les deux derniers tours pour filer seul en poursuite, mais il ne revenait finalement qu’à l’initiative de Van der Poel de baisser le rythme dans l’ultime tour. Le voyage en Suisse qui allait suivre s’annonçait en effet énergivore. Bref, le champion d’Europe prenait le temps de profiter de sa quatrième victoire de la saison. Il devance finalement Toon Aerts et Gianni Vermeersch, arrivés à moins de dix secondes du Néerlandais. Mais aucun regret à avoir sur un tel tracé : Mathieu Van der Poel était clairement le plus fort ce samedi. Et il lance un signal à tous ses adversaires en Coupe du monde, ce dimanche à Berne. Dont un certain Wout van Aert.

Résultats de la 2e manche du Superprestige à Boom – Messieurs :

1. Mathieu Van der Poel (P-B, Corendon-Circus) en 56’50“
2. Toon Aerts (Bel, Telenet Fidea Lions) à 0’04“
3. Gianni Vermeersch (Bel, Steylaerts-777) à 0’08“
4. Quinten Hermans (Bel, Telenet Fidea Lions) à 0’19“
5. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) à 0’29“
6. Lars van der Haar (P-B, Telenet Fidea Lions) à 0’33“
7. Michael Vanthourenhout (Bel, Marlux-Bingoal) à 0’43“
8. David Van der Poel (P-B, Corendon-Circus) à 0’51“
9. Jens Adams (Bel, Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) à 0’56“
10. Tom Meeusen (Bel, Corendon-Circus) à 1’02“
11. Daan Soete (Bel, Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) à 1’27“
12. Tim Merlier (Bel, Crelan-Charles) à 1’39“
13. Michael Boros (Tch, Creafin-Tüv Süd) à 1’46“
14. Joris Nieuwenhuis (P-B, Team Sunweb) à 1’53“
15. Gioele Bertolini (Ita, Selle Italia-Guerciotti) à 1’56“
16. Thomas Pidcock (G-B, TP Racing) à 1’57“
17. Adam Toupalik (Tch, Steylaerts-777) à 2’00“

Photo : capture Proximus Sports

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 28 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Pin It on Pinterest