Carnet noir : Jimmy Duquennoy (WB Aqua Protect Veranclassic) est décédé à l’âge de 23 ans

Dramatique nouvelle confirmée par l’équipe WB Aqua Protect Veranclassic : Jimmy Duquennoy est décédé dans la nuit de vendredi à samedi à son domicile. Le jeune coureur, qui venait de courir sa troisième saison chez les professionnels, avait 23 ans.

La nouvelle est tombée ce samedi matin comme un coup de tonnerre dans le peloton. Ce coup dont on ne se remet pas… Jimmy Duquennoy, cycliste hennuyer de 23 ans et professionnel au sein de l’équipe soutenue par la Fédération Wallonie-Bruxelles depuis 2016, est décédé dans la nuit de vendredi à samedi à son domicile. L’équipe WB Aqua Protect Veranclassic annonce qu’il est « mort inopinément », sans préciser la cause de ce décès. Selon la RTBF, le coureur a fait une crise cardiaque alors qu’il était assis au côté de sa compagne. Il n’a pu être réanimé.

Jimmy Duquennoy avait réalisé l’un de ses rêves en avril dernier. Échappé sur Paris-Roubaix, il avait passé près de 200 kilomètres en tête de l’Enfer du Nord, classique dont il rêvait dans sa prime jeunesse. Le coureur tournaisien affichait un large sourire à l’arrivée sur le Vélodrome de Roubaix, confirmant sa joie d’avoir passé toute une journée à l’avant de la course sur ces pavés qu’il connaît si bien, lui qui a fait ses classes au Vélo Club Bury-Péruwelz, non loin de la frontière française et de cette région mythique du sport cycliste. « Je suis content d’avoir pu atteindre le vélodrome. Cela faisait trois ans que je n’y avais pas mis les pieds, et c’était mon objectif principal : au moins finir. C’est doublement accompli vu que j’ai même pu prendre l’échappée et faire de la publicité pour l’équipe », nous expliquait-il devant le bus de l’équipe, le visage noir de poussière. « Promis, je reviendrai l’année prochaine », avait-il même promis…

Engagé chez Color Code, la structure destinée aux espoirs de Wallonie Bruxelles, en 2015, Jimmy Duquennoy était passé pro en 2016 et montrait depuis lors un sacré tempérament, décidé à jouer les équipiers dès qu’il le fallait. Connu pour sa bonhomie et sa joie de vivre, le cycliste hennuyer risque de laisser un grand vide dans le peloton. La saison prochaine, s’il n’était pas renouvelé chez WB Aqua Protect Veranclassic, Jimmy Duquennoy avait prévu de reprendre un travail et de compter les kilomètres à vélo au sein d’une équipe amateur française. Pour protéger sa passion de la Petite Reine. Le destin en a malheureusement voulu autrement. Après Michaël Goolaerts et Daan Myngheer, cette saison, un nouveau cycliste a payé le prix fort…

Toute la rédaction de CyclismeRevue adresse ses sincères condoléances à la famille et aux proches de Jimmy Duquennoy.

Photo : WB Aqua Protect Veranclassic

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 28 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Pin It on Pinterest