Brico Cross #1 – Grammont: Van Aert casse, van der Haar gagne, Cavalier seul d’Eva Lechner

La reprise belge du circuit des labourés donna lieu à un cross en trois temps. Un début lancé à grande vitesse par les seconds couteaux, comme Tim Merlier et Michaël Vanthourenhout, une folle accélération du champion du Monde, Wout Van Aert, et enfin un bris de dérailleur de ce dernier, laissant le champ libre à son dauphin, le Néerlandais Lars van der Haar.

On savait que Mathieu Van Der Poel ne participait pas à ce début de saison, ce Brico Cross et les deux manches de Coupe du Monde américaines, pour revenir le 6 octobre, et donc que le maillot irisé belge, Van Aert, aurait moins de stress à faire la différence. C’est en quelque sorte ce qui devait se passer à Grammont, et ce jusque deux tours et demi du drapeau à damiers.

Wout Van Aert s’envole vers une victoire lui destinée

Les deux premiers circuits seront menés tambour battant par deux très bons rouleurs. Tim Merlier et Michaël Vanthourenhout mettent le feu aux poudres, et le peloton s’allonge avec, pour certains, de réelles difficultés à suivre le tempo. On trouve alors, derrière ces deux-là, l’armada Telenet, avec van der Haar, van Kessel aux avants-postes de la chasse. Un peu plus loin, le maillot irisé semble ne pas pouvoir faire la différence. Ceci sera pourtant de très courte durée, car lors du second passage au somme du Mur, Wout Van Aert prend les commandes, accompagné par le Néerlandais Corné van Kessel. Celui-ci ne pourra suivre la fougue du Belge, et sera remplacé dans la chasse au champion, par le « petit roquet », Lars van der Haar. Pourtant ce dernier n’obtiendra pas la permission d’accrocher la roue de Wout, qui filait à vive allure vers un succès qui lui était destiné.

Scénario idyllique, car derrière c’est la foire à la grimace, personne ne pouvant ne fusse que limiter les dégâts. Et pourtant, le cyclo-cross sait aussi réserver des surprises à ses acteurs. Le champion du Monde en fit les frais. A trois tours de la fin, il était victime d’une chute, et celle-ci avait pour conséquence de briser le dérailleur de sa monture. De cycliste, il passait à marathonien, mais ne pouvait empêcher Lars van der Haar de fondre sur lui -il avait à ce moment 45’’ de retard- pour prendre la tête de la course. Malgré ses efforts, Van Aert ne pouvait revenir sur le batave, tout en connaissant une nouvelle chute, et ne pouvait faire mieux que second au sommet du Mur. Auteur d’une belle bataille, Daan Soete prenait la troisième marche du podium, devant Toon Aerts.

Les résultats:

1. Lars van der Haar
2. Wout Van Aert
3. Daan Soete
4. Toon Aerts
5. Kevin Pauwels
6. Laurens Sweeck
7. Quinten Hermans
8. Jim Aernouts
9. Tim Merlier
10. Corné van Kessel

Dames:

Cavalier seul d’Eva Lechner

Lechner_grammont_16092018

Reprise de la saison des labourés, avec le classique cross du Mur de Grammont, et déjà des leçons tant chez les filles que chez les garçons. Cette année toutefois, l’UCI a décidé de ne pas faire courir les uns et les autres sur le même terrain, en ce sens que le tracé des dames et élites ne sera pas tout à fait à l’identique, une portion étant jugée trop dangereuse pour ces dames sur les pentes de Grammont. N’empêche, le spectacle est bien de la partie, et pour cette première épreuve du Brico Coss, la championne d’Italie, Eva Lechner donna le ton, et surtout ne permit à personne de venir contester la victoire.

Partie dès les premiers mètres, la championne italienne faisait le trou dès l’entame de la partie de manivelles, et même si les Van Loy, Arzuffi ou encore Alvarado faisaient mine d’un quelconque rapprochement, la petite rouleuse transalpine n’allait jamais revoir ses adversaires. Un cavalier seul mettant en exergue une saison de VTT bien remplie, même si la championne admettait une pause avant de reprendre son vélo de cross. Par contre pour d’autres la reprise ne fut pas exemplaire. Pour Ellen Van Loy, qui fêtait ses 38 printemps à Grammont, le début laissait supposer une belle réaction, mais la fin de cross venait rappeler le poids des ans. Toutefois, une très belle sixième place, seulement devancée par la championne du Monde, Sanne Cant pas au mieux pour ces retrouvailles avec les labourés (bien secs aujourd’hui…). Un Top-5, pour la championne du Monde, une légère déception tout de même.

Les résultats:

1. Eva Lechner (Ita)
2. Alice Maria Arzuffi (Ita)
3. Ceylin Alvarado del Carmen (Ned)
4. Lous Sels
5. Sanne Cant
6. Ellen Van Loy
7. Laura Verdonschot
8. Kim Van De Steene
9. Joyce Vanderbeken
10.
Nikki Brammeier (GBR)

Photos: VTM – Vidéo: Telenet

Robert Genicot

Correspondant de presse depuis 1978. Administrateur de l'APFJS (Association Professionnelle Francophone des Journalistes Sportifs), aile francophone de Sportspress. Fondateur et rédacteur en chef du site Cycling-Review.eu en 2005 devenu CyclismeRevue en 2008.

Pin It on Pinterest