Tour d’Espagne : notre présentation complète de la 17e étape

Les rescapés du Tour d’Espagne vont enchaîner les côtes, ce mercredi, à l’occasion d’une 17e étape aux airs de classique basque, avec une arrivée sur l’une des plus difficiles ascensions de la région.

Cette étape tracée sur les routes basques dévoilera bon nombre de lieux mythiques de la région, douze ans seulement après le retour du Tour d’Espagne au Pays Basque. Sur cette terre de cyclisme, où les fans s’attroupent par milliers pour supporter les forçats de la route, les côtes vont s’enchaîner à toute vitesse. Le peloton n’aura même pas le temps de profiter du port de Getxo, départ de cette étape, le centre rénové de Bilbao et son musée Guggenheim, après une cinquantaine de kilomètres, ni même la cité de Guernica, tristement célèbre pour le bombardement dont elle a été victime le 26 avril 1937 et représenté dans un célèbre tableau de Picasso aujourd’hui exposé au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía à Madrid. Les favoris seront plus concentrés sur les six côtes répertoriées (et autres non-répertoriées) de cette difficile étape.

Dans les 40 derniers kilomètres, le peloton va enchaîner quatre ascensions qui risquent de réduire le peloton à peau de chagrin d’ici les derniers kilomètres. Si l’Alto de Santa Eufemia, et l’Alto de Gontzegaraine, n’offriront pas de pourcentages à deux chiffres, le juge de paix de cette journée sera bien l’Alto del Balcón de Bizkaia, mieux connu sous le nom de Monte Oiz par les locaux. La pente moyenne fait déjà peur et rappelle les premiers murs déjà escaladés sur cette Vuelta : 7,3 kilomètres à près de 10% de moyenne. Mais ce sont surtout les quatre derniers kilomètres qui prévoient une pente de plus de 11% de moyenne avec des passages à 24%… Clairement, le classement général va encore subir quelques changements après cette étape, vu la fatigue accumulée au fil de ces deux premières semaines de course.

Notre page spéciale sur la 73e Vuelta avec les étapes et la liste des partants

Les détails techniques de la 17e étape de la 73e édition du Tour d’Espagne :

Distance : 157 kilomètres

Départ fictif : 13h00 à Getxo.

Départ réel : 13h26 à Bilbao après 12 km en cortège.

Arrivée : vers 17h40 au sommet du Balcón de Bizkaia.

Les difficultés du jour :
Km 16,7 – 3e cat. : Alto de la Arboleda (6,7 km à 5% de moyenne)
Km 85,2 – 3e cat. : Alto de San Juan de Gaztelugatxe (3,8 km à 7,6%)
Km 120,6 – 2e cat. : Alto del Balcón de Bizkaia I (7,3 km à 4,3%)
Km 136,2 – 3e cat. : Alto de Santa Eufemia (4,5 km à 5%)
Km 147,1 – 3e cat. : Alto de Gontzegaraine (5,5 km à 4,3%)
Km 157 – 1re cat. : Alto del Balcón de Bizkaia II (7,3 km à 9,7%)

Les favoris :
***
Nairo Quintana (Movistar Team), Alejandro Valverde (Movistar Team), Simon Yates (Mitchelton-Scott)

**
Steven Kruijswijk (LottoNL-Jumbo), Miguel Angel Lopez (Astana Pro Team), Enric Mas (Quick Step Floors), Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), Rigoberto Uran (EF Education First-Drapac)

*
Fabio Arù (UAE Team Emirates), George Bennett (LottoNL-Jumbo), Emanuel Buchmann (Bora-Hansgrohe), David De La Cruz (Team Sky), Tony Gallopin (Ag2r-La Mondiale), Ion Izagirre (Bahrain-Merida), Wilco Kelderman (Team Sunweb), Dylan Teuns (BMC Racing Team)

Télévision :
– dès 12h45 sur Eurosport.
– dès 13h30 sur Één/Sporza (VRT).

Météo : entre 26 et 30°C, éclaircies puis légèrement nuageux, vent de nord-ouest soufflant entre 15 et 35 km/h.

La carte et le profil de la 17e étape :

La carte et le profil du final de la 17e étape :

Graphiques : ASO/Unipublic – Photo : Unipublic/Luis Angel Gomez

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 28 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Pin It on Pinterest