Championnats d’Europe de cyclisme sur piste : quatre médailles pour la Belgique, un bilan mitigé

Les championnats d’Europe de cyclisme sur piste se sont clôturés ce mardi au vélodrome Chris Hoy de Glasgow. La délégation belge avait fait le voyage vers l’Écosse avec l’ambition de rapporter plusieurs médailles d’or en Belgique, elle devra finalement se contenter de quatre médailles dont une dorée. Une légère déception pour le groupe noir-jaune-rouge, à deux ans des Jeux olympiques de Tokyo.

Comme ces dernières années, ce sont sur les épreuves d’endurance que les pistards belges ont réussi leur meilleure prestation lors de ces championnats d’Europe. La course à l’américaine masculine a ainsi permis à Kenny De Ketele de connaître un troisième titre de champion d’Europe (après 2008 et 2011), cette fois avec son nouvel équipier Robbe Ghys, vainqueur d’une médaille d’or continentale pour la première fois de sa jeune carrière. Le vétéran de 33 ans et son collègue de 21 ans se sont parfaitement trouvés sur cette course aux points en duo, et ont profité d’un tour d’avance sur le peloton pour aller chercher, en plus de quelques sprints, la victoire.

« Nous avons remporté ce sprint au caractère », affirme De Ketele, prêt à rempiler en vue des Jeux olympiques de Tokyo, où la course à l’américaine fera sa réapparition après deux absences consécutives. « Cela signifie beaucoup après toutes ces années où on a accumulé les places d’honneur et les médailles. Cela fait du bien de retrouver la plus haute marche du podium et d’avoir le plus beau métal », confie-t-il à l’agence Belga. « Tokyo pourraient être mes derniers Jeux. Maintenant avec Robbe, nous sommes peut-être la meilleure équipe belge du moment sur papier. Mais en deux ans, beaucoup choses peuvent changer et en plus il y a Moreno De Pauw et Lindsay De Vylder qui peuvent intégrer l’équipe à tout moment. Notre équipe belge de Madison est armée pour les prochaines échéances ».

De Ketele en argent

Bref, l’avenir s’annonce radieux pour ces spécialistes de l’américaine. Car Kenny De Ketele a également rapporté une autre médaille sur l’anneau écossais : il a terminé deuxième de la course aux points, seulement battu par le Polonais Wojciech Pszczolarski, auteur d’un début de course rapide pour prendre un tour de plus que les autres médaillés. « Je ne pouvais de toute façon pas aller le chercher, l’argent était la plus belle médaille que je pouvais aller la chercher », confie le capitaine de route de Sport Vlaanderen-Baloise, qui avait déjà terminé vice-champion d’Europe en 2016.

D’Hoore à l’hôpital

Attendues sur la course à l’américaine, Jolien D’Hoore et Lotte Kopecky n’ont, elles, pas obtenu le sacre attendu. Les ex-championnes du monde et d’Europe de la discipline ont été prises de cours par les attaques danoise et russe à la mi-course et n’ont jamais pu refaire leur retard malgré de vaines tentatives d’offensives. Les deux comparses ont finalement terminé sixièmes, avant que D’Hoore soit emmenée à l’hôpital après avoir fait un malaise. Elle a finalement quitté l’hôpital deux heures plus tard, sans gravité. « Les entraînements étaient bons mais c’est la compétition qui compte. Je ne sais pas si c’est un problème de préparation », expliquait pour sa part Kopecky sur le vélodrome. La veille, la jeune cycliste de 22 ans avait également montré sa déception après sa huitième place sur l’omnium féminin alors qu’elle était encore quatrième avant la dernière épreuve, la course aux points. Jolien D’Hoore, pour sa part, repart de Glasgow avec une médaille de bronze sur le scratch féminin.

Degrendele déçue et contente à la fois

La championne du monde du keirin Nicky Degrendele arrivait également avec de grandes ambitions en Écosse. Elle a toutefois été incapable de déborder dans le dernier tour l’espoir française Mathilde Gros, à peine 19 ans. « Avant l’Euro j’aurais signé des deux mains pour la médaille d’argent. Plus aujourd’hui. Je suis un peu déçue. On ne travaille pas pour terminer deuxième », confiait la pistarde de 21 ans, qui veut désormais regoûter à l’or après son maillot arc-en-ciel remporté à Hong Kong en mars. « Mes trois dernières semaines d’entraînement se sont mal passées après le retour du Japon, la forme n’était pas là. Jusqu’à aujourd’hui ». D’où la déception.

Les autres spécialistes belges de la vitesse étaient par contre moins en verve durant ces championnats d’Europe. Les deux équipes de poursuite ont ainsi réalisé des performances honorables malgré des records de Belgique qui n’ont pu être battu : les dames ont terminé sixièmes et les messieurs septièmes. Mais en individuel (vitesse ou poursuite), les prestations belges n’ont jamais atteint le Top 10. Les pistards sélectionnés sont toutefois encore jeunes et pourraient encore mûrir durant ces deux prochaines années, en vue des Jeux olympiques de Tokyo, l’objectif avoué de tous les spécialistes de l’anneau.

Résultats des championnats d’Europe de cyclisme sur piste 2018 à Glasgow :

DAMES

Course à l’américaine (Madison) :
1. Amalie Dideriksen et Julie Leth (Dan) 42 points
2. Gulnaz Badykova et Diana Klimova (Rus) 38 pts
3. Kirsten Wild et Amy Pieters (P-B) 34 pts
4. Katie Archibald et Laura Kenny (G-B) 28 pts
5. Letizia Paternoster et Maria Confalonieri (Ita) 14 pts
6. Lotte Kopecky et Jolien d’Hoore (BEL) 10 pts

Course à l’élimination :
1. Laura Kenny (G-B)
2. Anna Knauer (All)
3. Evgenia Augustinas (Rus)
4. Amy Pieters (P-B)
5. Elisa Balsamo (Ita)

19. Gilke Croket (BEL)

Course aux points :
1. Maria Confalonieri (Ita) 33 points
2. Ina Savenka (Blr) 32 pts
3. Gulnaz Badykova (Rus) 30 pts
4. Kirsten Wild (P-B) 27 pts
5. Lydia Gurley (Irl) 23 pts
6. Lotte Kopecky (BEL) 23 pts

Keirin :
1. Mathilde Gros (Fra)
2. Nicky Degrendele (BEL)
3. Daria Shmeleva (Rus)
4. Sandie Clair (Fra)
5. Laurine van Riessen (P-B)
6. Katy Marchant (G-B)

Omnium :
1. Kirsten Wild (P-B) 156 points
2. Katie Archibald (G-B) 144 pts
3. Letizia Paternoster (Ita) 111 pts
4. Evgenia Augustinas (Rus) 104 pts
5. Lydia Boylan (Irl) 96 pts

8. Lotte Kopecky (BEL) 83 pts

Poursuite individuelle :
1. Lisa Brennauer (All) en 3:26.879
2. Katie Archibald (G-B) en 3:29.577

3. Justyna Kaczkowska (Pol) en 3:34.750
4. Ina Savenka (Blr) en 3:38.547

18. Annelies Dom (BEL)
23. Isabelle Beckers (BEL)

Poursuite par équipes :
1. Grande-Bretagne (Katie Archibald, Laura Kenny, Elinor Barker et Neah Evans) en 4:16.896
2. Italie (Letizia Paternoster, Silvia Valsecchi, Marta Cavalli et Elisa Balsamo) en 4:25.384

3. Allemagne (Charlotte Becker, Gudrun Stock, Mieke Kröger et Lisa Brennauer) en 4:23.105
4. Pologne (Nikol Plosaj, Justyna Kaczkowska, Daria Pikulik et Wiktoria Pikulik) en 4:30.444

6. Belgique (Lotte Kopecky, Gilke Croket, Shari Bossuyt et Annelies Dom)

Scratch :
1. Kirsten Wild (P-B)
2. Emily Kay (G-B)
3. Jolien d’Hoore (BEL)
4. Rachele Barbieri (Ita)
5. Hanna Tserah (Blr)

Vitesse individuelle :
1. Daria Shmeleva (Rus) 2 victoires à 0
2. Anastasiia Voinova (Rus)

3. Mathilde Gros (Fra) 2 victoires à 0
4. Miriam Welter (All)

14. Nicky Degrendele (BEL)

MESSIEURS

Course à l’américaine (Madison) :
1. Robbe Ghys et Kenny De Ketele (BEL) 56 points
2. Theo Reinhardt et Roger Kluge (All) 47 pts
3. Oliver Wood et Ethan Hayter (G-B) 38 pts
4. Albert Torres et Sebastian Mora (Esp) 33 pts
5. Morgan Kneisky et Benjamin Thomas (Fra) 20 pts

Course à l’élimination :
1. Matthew Walls (G-B)
2. Rui Oliveira (Por)
3. Szymon Krawczyk (Pol)
4. Loïc Perizzolo (Sui)
5. Volodymyr Dzhus (Ukr)

8. Moreno De Pauw (BEL)

Course aux points :
1. Wojciech Pszczolarski (Pol) 102 points
2. Kenny De Ketele (BEL) 83 pts
3. Stefan Matzner (Aut) 71 pts
4. Cyrille Thiéry (Sui) 59 pts
5. Raman Ramanau (Blr) 56 pts

Keirin :
1. Stefan Bötticher (All)
2. Sébastien Vigier (Fra)
3. Jack Carlin (G-B)
4. Quentin Lafargue (Fra)
5. Harrie Lavreysen (P-B)
6. Krzysztof Maksel (Pol)

17. Ayrton De Pauw (BEL)

Kilomètre :
1. Matthijs Büchli (P-B) en 1:00.134
2. Joachim Eilers (All) en 1:00.361
3. Sam Ligtlee (P-B) en 1:00.905

14. Ayrton De Pauw (BEL)

Omnium :
1. Ethan Hayter (G-B) 133 points
2. Elia Viviani (Ita) 113 pts
3. Casper von Folsach (Dan) 113 pts
4. Szymon Sajnok (Pol) 112 pts
5. Benjamin Thomas (Fra) 110 pts
6. Robbe Ghys (BEL) 103 pts

Poursuite individuelle :
1. Domenic Weinstein (All) en 4:13.363
2. Ivo Oliveira (Por) en 4:15.304

3. Claudio Imhof (Sui) en 4:16.654
4. Alexander Evtushenko (Rus) en 4:17.608

22. Sasha Weemaes (BEL)

Poursuite par équipes :
1. Italie (Francesco Lamon, Filippo Ganna, Elia Viviani et Liam Bertazzo) en 3:55.401
2. Suisse (Thery Schir, Cyrille Thiéry, Frank Pasche et Claudio Imhof) en 3:59.705

3. Grande-Bretagne (Charlie Tanfield, Kian Emadi, Steven Burke et Ethan Hayter) en 3:57.463
4. Allemagne (Nils Schomber, Theo Reinhardt, Leon Rohde et Domenic Weinstein) en 4:00.007

7. Belgique (Robbe Ghys, Kenny De Ketele, Lindsay De Vylder et Sasha Weemaes)

Scratch :
1. Roman Gladysh (Ukr)
2. Adrien Garel (Fra)
3. Tristan Marguet (Sui)
4. Elia Viviani (Ita)
5. Christos Volikakis (Grè)

10. Lindsay De Vylder (BEL)

Vitesse individuelle :
1. Jeffrey Hoogland (P-B) 2 victoires à 0
2. Stefan Bötticher (All)

3. Harrie Lavreysen (P-B) 2 victoires à 1
4. Jack Carlin (G-B)

20. Ayrton De Pauw (BEL)

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 28 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest