Tour de Wallonie – #4 : Quinten Hermans fait plier Wellens à Herstal

Les coureurs ont une nouvelle fois souffert sous le soleil, à l’occasion de cette quatrième étape du Tour de Wallonie, disputée entre Malmedy et Herstal. Sur les côtes raides du bassin mosan, les puncheurs ont enchaîné les murs de la région liégeoise pour conquérir le maillot jaune de Tim Wellens (Lotto-Soudal). Le Limbourgeois semblait avoir le contrôle dans les côtes mais a été surpris dans le sprint final par Quinten Hermans (Telenet Fidea Lions), vainqueur de l’étape et nouveau maillot jaune.

Comme la veille, dans les Ardennes, le maillot jaune a été au four et au moulin sur cette quatrième étape du Tour de Wallonie, certainement la dernière favorable aux puncheurs. Avec trois côtes particulièrement abruptes dans les 15 derniers kilomètres, la course s’annonçait explosive. C’est d’ailleurs même avant le circuit final autour d’Herstal que les offensives dangereuses s’annonçaient avec notamment Rémi Cavagna (Quick Step), Lars van der Haar (Telenet-Fidea Lions) ou encore Kevin Van Melsen (Wanty-Groupe Gobert), qui mettaient la pression sur les coureurs de Lotto-Soudal. L’équipe en rouge et blanc restait toutefois aux abois et ne laissait jamais plus de deux minutes aux attaquants. Le peloton n’était finalement jamais loin et un regroupement général se confirmait finalement dans le circuit final. Et pourtant, les Lotto-Soudal n’étaient pas au bout de leur peine : Tim Wellens devait sauter dans les roues des puncheurs de la Quick Step (James Knox puis Enric Mas) encore bien en verve dans la côte de Vivegnis avant de compter sur le soutien de l’inconditionnel Maxime Monfort (Lotto-Soudal) dans la côte de l’Abbaye et les derniers kilomètres en faux-plat montant vers Herstal.

Un sprint perturbant

C’est encore Monfort qui faisait le boulot lors des attaques de Michel Kreder (Aqua Blue Sport) et Odd Christian Eiking (Wanty-Groupe Gobert), vainqueur de l’étape de la veille. Et Wellens tentait tant bien que mal de surveiller toutes les offensives en préparation. Kreder et Eiking étaient finalement repris dans le dernier kilomètre et un sprint en petit comité était en vue dans la zone industrielle d’Herstal. Sur cette ligne droite finale, le vainqueur de la première étape Romain Cardis (Direct Énergie) lançait le sprint avant de voir le jeune cyclo-crossman belge Quinten Hermans (Telenet Fidea Lions) le déborder en force. Le coureur de 23 ans, tout de même huitième du dernier Tour de Belgique et récent vainqueur d’étape sur l’Oberösterreichrundfarth, s’offre ainsi sa deuxième victoire de la saison et surtout prend la tête du classement général grâce aux bonifications lors de la 1re étape puis de la 3e étape, sur laquelle il avait déjà terminé deuxième.

Grâce aux bonifications

« J’ai dû m’accrocher dans les côtes, c’était une étape très difficile pour moi », confie à l’arrivée le jeune spécialiste du cyclo-cross, qui se pare de jaune avant la dernière étape, plutôt attendue pour les sprinters entre Huy et Waremme. « Je suis quand même moins fort que d’autres, je pense. J’ai surtout pris des secondes de bonification lors des premières étapes », s’excuse presque Hermans. « On souhaitait avant tout prendre le maillot blanc de la montagne, on n’avait pas prévu de prendre le maillot jaune. On va faire de notre mieux pour conserver ce maillot désormais, même si on sait que cela sera difficile. Porter le maillot de leader, même un jour, c’est déjà superbe pour notre équipe ». Tim Wellens se retrouve en effet à seulement trois secondes alors que Pieter Serry (Quick Step) est signalé à sept secondes. Vu les bonifications prévues à l’arrivée (10, 6 et 4 pour les trois premiers), le général pourrait donc être bousculé à l’arrivée de ce Tour de Wallonie surprenant de bout en bout !

Résultats de la 4e étape du Tour de Wallonie (Malmedy > Herstal, 161.4 km) :

Photo : Tour de Wallonie

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 28 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest