Tom Dumoulin sera aussi sur le Tour de France : pour le général ou pour apprendre ?

Christopher Froome ne devrait pas être le seul à doubler le Tour d’Italie et le Tour de France (du moins s’il est autorisé) : le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb) a annoncé qu’il participera bien à la prochaine édition de la Grande Boucle, en juillet. Avec l’envie « d’apprendre » et d’éventuellement jouer le classement général. Un double objectif qui pourrait mener à quelques surprises.

Cette saison, le doublé Giro-Tour de France a du succès. Certes, le fait que le calendrier propose cette année six semaines de différence entre la fin de la course au maillot rose et le début de celle au maillot jaune donne des idées aux grimpeurs désireux de réaliser un doublé que plus personne n’a réussi depuis 1998. Ce sont aussi les parcours des deux Grand Tours qui semblent attirer les spécialistes des courses de trois semaines. Ainsi, après la participation annoncée de Chris Froome, vainqueur du Giro qui doit toutefois attendre l’approbation d’ASO vu ses problèmes avec les autorités antidopage, c’est le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb), deuxième du Tour d’Italie, qui a annoncé sa cinquième participation au Tour de France.

À 27 ans, le Limbourgeois était resté flou sur son programme à la sortie du Giro, estimant avoir besoin de repos après trois semaines intenses à la poursuite de Simon Yates puis de Chris Froome. Le tracé proposé sur les routes françaises a toutefois convaincu Dumoulin de tenter sa chance pour le classement général. « Après un bon Giro, nous avons choisi d’aller au Tour avec l’objectif du classement général, pour apprendre, sans avoir un résultat spécifique en tête », estime le leader de la Sunweb. Un double objectif donc : apprendre en tant que leader et favori pour les Grands Tours après avoir surtout mené la course en tête sur la Vuelta et le Giro ; et tenter sa chance pour le classement général du Tour, après deux dernières participations manquées, marquées par des abandons sur chute ou maladie.

« Courir deux grands tours consécutivement pour le classement général sera une nouvelle expérience pour moi et pour l’équipe. Cela nous donnera des enseignements précieux à l’avenir », estime Tom Dumoulin, décidé à prendre encore de la caisse, lui qui a pris de l’ampleur parmi les coureurs de Grands Tours depuis trois saisons. Cette année, le Néerlandais aura droit à une équipe dédiée à son objectif et pourrait donc enfin se montrer parmi les favoris du Tour. Du moins s’il a réussi à récupérer des trois semaines difficiles en Italie. Enchaîner deux Grands Tours a rarement offert de grandes performances ces dernières années, Dumoulin veut donc profiter de sa jeunesse et de sa trajectoire parfaitement gérée jusqu’ici pour prendre sa chance. Les courtes étapes de montagne risquent toutefois de ne pas forcément convenir à ses qualités d’endurance, il devra surtout tenter de prendre du temps sur le contre-la-montre par équipes voire même sur les pavés. Avec Michael Matthews, candidat au maillot vert, le Néerlandais sera attendu au tournant !

Photo : RCS Sport/La Presse/Marco Alpozzi

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 27 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest