Notre présentation complète de la Flèche Wallonne : le Mur des records

Qui donc parviendra à bouleverser l’hégémonie d’Alejandro Valverde et Anna van der Breggen au sommet du Mur de Huy ? La Flèche Wallonne semble en effet la propriété de ces deux cyclistes d’exception. Au grand dam de leurs outsiders et du public, qui aimerait voir un peu plus de spectacle à l’approche de la colline mythique de la vallée mosane.

Les points-clés du parcours :

Tant le parcours des dames et des messieurs ont connu quelques modifications dans leur entame de la part d’une organisation qui souhaite ajouter un peu de spectacle à cette Flèche Wallonne qui a longtemps été une partie de plaisir pour les spécialistes des courses de côtes. Chez les messieurs, le départ à Seraing permettra au peloton de s’entraîner dans les Ardennes avant de prendre la direction de la vallée mosane. Les coureurs auront un avant-goût de Liège-Bastogne-Liège avec les côtes de la Vecquée, de la Redoute et de Mont à la mi-parcours. Ces ascensions ne feront toutefois pas la différence dans la course à la victoire : il faudra plutôt patienter le double circuit final autour du Mur de Huy et la triple ascension du chemin des Chapelles pour voir les favoris mener les débats pour le succès.

Le double enchaînement entre les côtes d’Ereffe, de Cherave et le Mur de Huy est en tout cas très intéressant et permet de permettre aux attaquants de faire la différence. Ce sera d’ailleurs ce même enchainement qui sera proposé aux dames pour désigner la vainqueur de cette 21e édition.

Cliquez ici pour découvrir les cartes-interactives et itinéraires-horaires de la Flèche Wallonne.

Les favoris annoncés :

Déjà quintuple vainqueur de l’épreuve, en ce compris les quatre dernières éditions, Alejandro Valverde (Movistar) est le maître incontesté de la Flèche Wallonne. Le coureur espagnol a beau entamer sa 37e année, il ne semble pas porter le poids des saisons et enchaîne les victoires. Avant ce deuxième épisode du triptyque ardennais, il compte déjà neuf succès et sa cinquième place sur l’Amstel Gold Race, dimanche, confirme qu’il est en condition parfaite pour sa semaine sainte. Le Mur de Huy est clairement sa propriété : il sait comment l’entamer, il sait quand attaquer, il sait quelle pente peut lui profiter. Et en prime, il a une équipe parfaite pour assurer la poursuite d’une éventuelle attaque, contrôler le peloton. Bref, rien ne semble pouvoir se mettre sur le passage de Valverde. Il ne reste plus qu’à anticiper une offensive sur le circuit final et essayer d’entamer le Mur avec une bonne avance sur le Murcien à l’approche des 400 derniers mètres, les plus difficiles de cette ascension.

Qui donc pourra détrôner Valverde sur un tel exercice ? Sur la force collective, l’équipe Sky pourrait clairement jouer la carte du poil à gratter par rapport aux Movistar. L’ancien champion du monde Michal Kwiatkowski est capable de s’échapper dans une offensive tardive alors que le Colombien Sergio Luis Henao est le grimpeur qui peut freiner les ardeurs de Valverde dans la montée du Mur, voire même le jeune Egan Arley Bernal. Un peu comme le Français Julian Alaphilippe chez Quick Step. Deux fois deuxième à Huy, le puncheur de 25 ans a montré sur le Tour du Pays Basque, plus tôt cette saison, qu’il est un spécialiste des ascensions abruptes. Il peut en outre bénéficier de l’aide de l’expérimenté Philippe Gilbert pour l’accompagner voire même jouer une carte joker dans une échappée. Le Belge Dylan Teuns (BMC) n’aura lui pas vraiment cette occasion : l’homme des murs a certes une équipe solide à ses côtés mais il risque d’être isolé à l’approche des dernières chapelles hutoises.

Les purs grimpeurs risquent en tout cas d’être aux avant-postes dans une telle ascension, où l’explosivité est la plus importante des qualités. L’Irlandais Daniel Martin (UAE Team Emirates), deux fois deuxième sur cette Flèche Wallonne, est également un spécialiste et doit éventuellement anticiper une accélération de ses adversaires pour espérer briller dans le « stade » hutois. L’Italien Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida), qui est resté plutôt discret sur l’Amstel Gold Race, risque également de pointer le bout de son nez, à moins qu’il laisse le leadership à son équipier espagnol Ion Izaguirre. Derrière, les grimpeurs français ont également les crocs en vue du Mur : David Gaudu (Groupama-FDJ) a les qualités et la volonté qui peuvent faire la différence sur un tel final, tout comme Alexis Vuillermoz (Ag2r-La Mondiale) ou Warren Barguil (Fortuneo-Samsic).

Chez les dames, comme chez les hommes, une cycliste semble intouchable : Anna van der Breggen (Boels-Dolmans). La Néerlandaise n’a certes pas brillé, dimanche dernier, sur l’Amstel Gold Race et a plutôt laissé les lumières sur son équipière, la championne du monde Chantal Blaak, mais elle connaît mieux que quiconque le Mur de Huy. La championne olympique est une spécialiste de l’attaque dès la base du chemin des Chapelles pour ensuite accentuer son avantage dans le S et filer vers la victoire. Van der Breggen a en prime l’équipe parfaite pour triompher sur une telle pente. Elle doit toutefois faire attention à la Polonaise Katarzyna Niewiadoma (Canyon-SRAM), qui comptera sur son équipière et ancienne vainqueur Pauline Ferrand-Prévot, pour faire mieux que sa troisième place l’an dernier. Attention toutefois à la Néerlandaise Annemiek van Vleuten (Mitchelton-Scott) ou l’Australienne Shara Gillow (FDJ Nouvelle Aquitaine Futuroscope), qui peuvent anticiper et tenir bon sur ces pentes.

La météo :

Un large soleil va baigner la cité hutoise et les routes liégeoises, ce mercredi. Aucun nuage ne viendra obscurcir le ciel et les températures grimperont entre 20°C et 25°C au fil de l’après-midi. Le vent soufflera lui d’est à sud-est entre 15 et 25 km/h et risque donc de souffler de 3/4 face dans le Mur de Huy.

Le mode d’emploi de la 82e édition de la Flèche Wallonne masculine (1.WT) :

Distance : 198,5 kilomètres

Départ fictif : 11h15 sur l’Esplanade de l’Avenir à Seraing.

Départ réel : 11h25 sur la N683 à Seraing, après 4 km en cortège.

Arrivée : vers 16h25 sur le chemin des Chapelles, au sommet de Mur de Huy.

Les difficultés :
Côte 1 – Km 65 : Côte de la Vecquée (6,7 km à 4,9% de moyenne) – Passage vers 13h02
Côte 2 – Km 82 : Côte de la Redoute (2 km à 8,9%) – Passage vers 13h28
Côte 3 – Km 100 : Côte de Mont (2,4 km à 4,8%) – Passage vers 13h55
Côte 4 – Km 126,5 : Côte d’Amay (1,4 km à 6,7%) – Passage vers 14h34
Côte 5 – Km 140,5 : Mur de Huy (1,3 km à 9,6%) – Passage vers 14h55
Côte 6 – Km 153 : Côte d’Ereffe (2,1 km à 5%) – Passage vers 15h14
Côte 7 – Km 164 : Côte de Cherave (1,3 km à 8,1%) – Passage vers 15h30
Côte 8 – Km 169,5 : Mur de Huy (1,3 km à 9,6%) – Passage vers 15h39
Côte 9 – Km 182 : Côte d’Ereffe (2,1 km à 5%) – Passage vers 15h58
Côte 10 – Km 193 : Côte de Cherave (1,3 km à 8,1%) – Passage vers 16h14
Côte 11 – Km 198,5 : Mur de Huy (1,3 km à 9,6%) – Passage vers 16h24

Cliquez ici pour découvrir les cartes-interactives et itinéraires-horaires de la Flèche Wallonne.

Palmarès :
2008 – Kim Kirchen (Lux)
2009 – Davide Rebellin (Ita)
2010 – Cadel Evans (Aus)
2011 – Philippe Gilbert (BEL)
2012 – Joaquim Rodriguez (Esp)
2013 – Daniel Moreno (Esp)
2014 – Alejandro Valverde (Esp)
2015 – Alejandro Valverde (Esp)
2016 – Alejandro Valverde (Esp)
2017 – Alejandro Valverde (Esp)

Télévision :
– En direct dès 14h10 sur La Une (RTBF).
– En direct dès 14h15 sur Één/Sporza (VRT).
– En direct dès 14h30 sur Eurosport 1.
– En direct dès 15h20 sur France 3.

Liste des partants : cliquez ici pour découvrir la liste des partants.

La carte et le profil de la course :

Le mode d’emploi de la 21e édition de la Flèche Wallonne féminine (1.WWT) :

Distance : 118,5 kilomètres

Départ fictif : 10h45 sur le chemin des Chapelles, au sommet du Mur de Huy.

Départ réel : 10h50 sur la N66 à Huy, après 1,1 km en cortège.

Arrivée : vers 14h02 sur le chemin des Chapelles, au sommet du Mur de Huy.

Les difficultés :
Côte 1 – Km 73 : Côte d’Ereffe (2,1 km à 5% de moyenne) – Passage vers 12h48
Côte 2 – Km 83,5 : Côte de Cherave (1,3 km à 8,1%) – Passage vers 13h05
Côte 3 – Km 89,5 : Mur de Huy (1,3 km à 9,6%) – Passage vers 13h14
Côte 4 – Km 102 : Côte d’Ereffe (2,1 km à 5%) – Passage vers 13h35
Côte 5 – Km 112,5 : Côte de Cherave (1,3 km à 8,1%) – Passage vers 13h52
Côte 6 – Km 118,5 : Mur de Huy (1,3 km à 9,6%) – Passage vers 14h02

Cliquez ici pour découvrir les cartes-interactives et itinéraires-horaires de la Flèche Wallonne.

Palmarès :
2008 – Marianne Vos (P-B)
2009 – Marianne Vos (P-B)
2010 – Emma Pooley (G-B)
2011 – Marianne Vos (P-B)
2012 – Evelyn Stevens (USA)
2013 – Marianne Vos (P-B)
2014 – Pauline Ferrand-Prévot (Fra)
2015 – Anna van der Breggen (P-B)
2016 – Anna van der Breggen (P-B)
2017 – Anna van der Breggen (P-B)

Liste des partantes : cliquez ici pour découvrir la liste des partantes.

La carte et le profil de la course :

Graphiques : ASO/Georoute

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 28 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest