À Travers la Flandre : Lampaert, héroïque, poursuit l’incroyable série des Quick Step

Un vrai temps de Flandrien accompagnait les coureurs d’À Travers la Flandre, ce mercredi, dernière répétition générale à quatre jours de la grand-messe du printemps, le Tour des Flandres. Les favoris en ont bavé, personne ne semblait se détacher, jusqu’à l’attaque dans le dernier kilomètre d’un visage bien connu de Waregem, Yves Lampaert, qui a signé la vingtième victoire de la saison de l’équipe Quick Step Floors au terme d’un solo de 800 mètres. Costaud.

De la pluie, du vent, des pavés : bienvenue dans le printemps flandrien. Les coureurs ont morflé durant ces cinq heures de course sur les routes du Nord, face à ces conditions climatiques détestables. La preuve : personne n’osait sortir du peloton dans les cent premiers kilomètres de course. Le peloton restait bien compact à l’approche des principales difficultés de la journée. Après quelques attaques inoffensives, le Tchèque Zdenek Stybar (Quick Step) lançait finalement les hostilités, bien emmitouflé dans son imperméable, dans le Taaienberg. Les principaux candidats à la victoire se dévoilaient alors, avec un certain… Alejandro Valverde (Movistar), surprenant outsider qui jouait des coudes parmi les habitués des pavés pour sa (re)découverte des courses flandriennes. Et sans Wout Van Aert (Vérandas Willems-Crelan), victime d’une collision avec un signaleur, ni Oliver Naesen (Ag2r-La Mondiale), victime d’une chute et de douleurs au genou qui l’ont contraint à passer une visite à l’hôpital. Cette répétition a donc mené à quelques tristes bilans.

Si Greg Van Avermaet (BMC) et Tiesj Benoot (Lotto-Soudal) sont apparus comme les plus vivaces aux avant-postes, la météo bloquait quelque peu la course, et aucun coureur ne parvenait à prendre plus d’une minute d’avance. Cinq hommes s’échappaient à une vingtaine de kilomètres du but, mais la victoire restait indécise. « Tout le monde pouvait gagner dans notre groupe hormis Mads Pedersen (Trek-Segafredo) qui avait trop utilisé nos points forts. Toutes les pièces du puzzle se sont assemblées », explique ainsi Yves Lampaert (Quick Step), partie intégrante de cette échappée avec Sep Vanmarcke (EF Education First-Drapac), Edvald Boasson Hagen (Dimension Data) et Mike Teunissen (Sunweb). Et après une offensive de chacun, tout le monde se scrutait quand Lampaert a accéléré à 800 mètres de l’arrivée, tout en puissance. « Dans le dernier kilomètre, j’avais assez d’énergie pour créer un écart. J’ai accéléré et j’ai pris mes distances sur dix mètres. Je savais que j’étais bien parti pour remporter la course pour la deuxième fois de suite », confirme-t-il en conférence de presse. Lampaert est ainsi allé chercher son deuxième succès consécutif sur À Travers la Flandre, à seulement 26 ans.

En prime, Lampaert signe la vingtième victoire de la saison de l’équipe Quick Step Floors, qui a déjà brillé grâce à dix coureurs différents depuis le début de l’année ! « Nous savions que la météo pouvait influencer la course, donc nous avions deux plans. Aller pour un sprint avec Elia (Viviani) ou mettre en difficulté les autres s’il ne pouvait être présent dans la finale », confie le Flandrien, qui a finalement suivi le deuxième plan à la lettre, confirmant le travail collectif exceptionnel de la Quick Step sur ces Flandriennes. « Quand Viviani a été pris dans une cassure, nous avons décidé avec Niki (Terpstra) et (Zdenek) Stybar d’y alleer à fond et de voir ce que ça allait donner. (…) Et quand les hostilités ont commencé et que Vanmarcke a attaqué, Niki m’a dit d’y aller. (…) C’est fantastique de gagner comme cela. Cela nous donne un boost de confiance pour le Tour des Flandres ».

Car à l’aube du Ronde, certaines cartes ont été rabattues. Outre Van Aert et Naesen, qui ont subi cette dernière course et doivent désormais croiser les doigts pour la classique de dimanche, Greg Van Avermaet et Tiesj Benoot ont eux fait une course de mouvement et semblent se rassurer sur leur condition physique, même face aux conditions extrêmes. « Ma condition est très bonne. Ce n’est pas la garantie d’un bon résultat mais si je ne connais pas de problème, je devrais me montrer dans la finale du Tour des Flandres », confirme Benoot à l’agence Belga. Alors que Sep Vanmarcke est encore passé tout près du succès, terminant troisième à Waregem, mais avec un sentiment différent : « Je dois quand même être content car je n’étais pas au mieux », clame-t-il à l’agence Belga. « Mais si je n’ai encore rien gagné cette année, je veux changer ça ce dimanche au Tour des Flandres. Peter Sagan sera le grand favori mais je pense qu’Yves Lampaert peut aussi l’emporter ». Et Alejandro Valverde, surprenant onzième à Waregem ? Ce dernier a finalement renoncé à s’aligner ce dimanche pour poursuivre ses objectifs du printemps, notamment les prochaines classiques ardennaises.

Van Dijk joue aussi le coup en solitaire

Chez les dames également, la pluie et le vent ont eu de grandes conséquences sur une course qui était pourtant annoncée idéale pour les sprinteuses capables de passer les bosses. Les conditions météorologiques ont rendu les difficultés bien plus âpres et il fallait être costaude pour passer les pavés glissants. Tout s’est finalement joué dans les dix derniers kilomètres : dans un groupe de sept échappées, Ellen van Dijk (Sunweb) a profité de l’avantage numérique des Sunweb (avec Floortje Mackaij dans le même groupe), pour partir en force à cinq kilomètres de l’arrivée après une offensive manquée de son équipière. Van Dijk s’est ainsi imposée en solitaire devant Amy Pieters (Boels-Dolmans), triple vainqueur de l’épreuve, et Mackaij. « C’était vraiment une course écrite de A à Z, nous avons parfaitement exécuté les plans que nous avions prévu », affirme la Néerlandaise qui signe son deuxième succès de la saison après le Circuit du Hageland, un mois plus tôt. Côté belge, c’est la douche froide : Ann-sophie Duyck (Cervélo-Bigla) termine à une anonyme 27e place, dans le peloton, alors que Jolien d’Hoore (Mitchelton-Scott) a terminé derrière, à plus de deux minutes de la vainqueur du jour.

Résultats de la 73e édition d’À Travers la Flandre (Roulers > Waregem, 180.1 km) :

Résultats de la 7e édition d’À Travers la Flandre dames (Tielt > Waregem, 118 km) :

Photo :


Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 27 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest