Paris-Nice : Dylan Teuns et Tim Wellens raniment la flamme belge dans les cols

Face à la neige qui engloutissait les bords des routes vers Valdeblore La Colmiane, le Britannique Simon Yates (Mitchelton-Scott) a sorti l’attaque parfaite dans les quatre derniers kilomètres pour remporter l’étape-reine de Paris-Nice et prendre en prime le maillot jaune avant la dernière journée de course. La lutte pour ce précieux paletot doré s’annonce toutefois acharnée au vu des écarts affichés : moins d’une minute sépare les huit premiers du général, parmi lesquels se trouvent deux Belges, Tim Wellens (Lotto-Soudal), quatrième à 13 secondes, et Dylan Teuns (BMC), cinquième à 27 secondes.

De la neige sur les hauteurs, des températures en dessous de zéro, un air humide… Une météo de Flandrienne embaumait ce samedi la septième et avant-dernière étape de Paris-Nice, certainement la plus ardue de cette semaine de course dans le sud de la France. Le peloton était prévenu depuis le début de la semaine de ce week-end hivernal et clairement, certains coureurs n’étaient pas préparés à un tel chantier. Car les équipes des favoris n’ont pas manqué de mener le combat de front malgré un profil qui pouvait être taillé pour les attaquants. Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) était ainsi aux avant-postes avec sept autres coureurs pour lancer l’habituelle échappée matinale mais après que le coureur gantois a enchaîné les sommets en tête pour s’assurer le classement de la montagne de ce Paris-Nice, le peloton rentrait sur les attaquants à l’aube de la montée finale vers Valdeblore La Colmiane.

C’est sur ces derniers lacets que la course prenait une nouvelle envergure, avec l’offensive des Mitchelton-Scott permettant de pousser Simon Yates (Mitchelton-Scott) à l’attaque. D’abord avec Jon Izaguirre (Bahrain-Merida) puis en solitaire, le Britannique ne semblait souffrir d’aucune concurrence dans ce final, vu les défaillances du maillot jaune Luis Leon Sanchez (Astana) puis de son dauphin Julian Alaphilippe (Quick Step). Même le tenant du titre Sergio Luis Henao (Sky) semblait souffrir du froid et du rythme intense de cette étape.

Teuns et Wellens sont plus expérimentés

Derrière, par contre, deux coureurs belges animaient encore la poursuite pour tenter de revenir au mieux sur Yates, en route vers la victoire d’étape et le maillot jaune. Dylan Teuns (BMC) s’essayait au contre à 1500 mètres du but et prenait ses distances avec Tim Wellens (Lotto-Soudal) qui faisait également exploser le reste du groupe des favoris. Teuns parvenait ainsi à déborder Jon Izaguirre pour arracher la deuxième place du jour alors que Wellens concluait à la cinquième position, avec le seul Gorka Izaguirre (Bahrain-Merida), frère de Jon, comme compagnon de lutte. Grâce à cette belle ascension, Wellens se replace en quatrième place à seulement 13 secondes de Simon Yates alors que Dylan Teuns pointe en cinquième position à 27 secondes du leader britannique. Alors qu’il reste une dernière étape pour puncheurs et grimpeurs autour de Nice, le lendemain.

Depuis que les premières pentes se font ressentir, les deux coureurs belges se montrent et cela confirme clairement leurs ambitions sur cette Course au soleil ! Spécialistes des étapes pour puncheurs et surtout déjà vainqueurs par le passé de courses d’une semaine, Teuns et Wellens (26 ans) montrent qu’ils ont désormais l’expérience pour briller sur l’une des plus grandes courses par étapes de ce début de saison. Certes, les plus mauvaises langues argueront que Wout Poels (Sky), grand favori annoncé, a chuté la veille, laissant le champ libre.

Mais les Alaphilippe, Sanchez ou encore Mollema ont clairement manqué de jus sur cette étape hivernale. Et Teuns et Wellens, habitués aux conditions extrêmes et désormais plus costauds, ont eux toutes les qualités pour affronter cette météo. « S’il pleut, cela risque tout de même d’être plus facile. 13 secondes, cela reste possible pour aller prendre le jaune », expliquait ainsi Wellens à la sortie du podium. « Paris-Nice, c’est un niveau encore plus haut. J’ai toutefois encore besoin d’un brin de chance ». La pluie et le vent s’annoncent justement ce dimanche sur Nice : une météo de Flandriens qui pourrait profiter à Teuns et Wellens s’ils se montrent à nouveau offensifs face à Yates.

Résultats de la 7e étape de Paris-Nice (Nice > Valdeblore La Colmiane, 175 km) :

Photos : ASO/Alex Broadway

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 27 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest