Les équipes belges cartonnent en début de saison : une habitude mais pas un record

En ce début de saison, les équipes belges du peloton professionnel enchaînent les succès. Au 15 février, les six formations actives au sein des deux premières divisions cyclistes comptent ainsi quinze succès, dont 11 seulement pour l’équipe Quick Step. Une razzia logique ? Du moins habituelle si l’on en croit les statistiques de ces dernières années. Un coup dans le rétroviseur permet en effet de relativiser ce nombre.

Depuis les premières courses de l’année, les équipes belges font le plein de confiance. Surtout au sein du WorldTour. Malgré les départs de Marcel Kittel, Dan Martin ou encore Tom Boonen, la formation Quick Step Floors a engrangé dix succès depuis le 1er janvier 2018, principalement grâce à Elia Viviani et Fernando Gaviria, ses deux sprinters-maison. Alors que Lotto-Soudal a pu compter sur André Greipel pour faire grimper le compteur de l’équipe de la Loterie Nationale belge à quatre victoires. En ajoutant le succès de Sean De Bie pour Vérandas Willems-Crelan, le compteur des équipes professionnelles belges du peloton arrive à quinze au 15 février. Soit une belle razzia depuis le début de l’année.

15 succès en 117 jours

Et pourtant, ces résultats ne signent pas forcément un record pour les six équipes actuellement actives au niveau WorldTour (Division 1) et continentale pro (Division 2). En effet, ces quinze succès ont été obtenus sur 117 jours de course. Or, en 2017, grâce notamment à Marcel Kittel et Fernando Gaviria principalement, ces six formations avaient également glané quinze bouquets… mais sur un total de 88 jours de course ! Le ratio montre donc une plus grande efficacité en début de saison dernière. En 2014 également, ces équipes avaient obtenu quinze victoires, mais à l’époque, Vérandas Willems et Wallonie-Bruxelles n’avaient pas encore obtenu de licence pour le niveau continental pro.

Entendons-nous bien : les résultats de début 2018 restent exceptionnels pour des équipes qui avaient pourtant perdu quelques grandes figures qui amassent les succès, comme Marcel Kittel. Les victoires de Jelle Wallays ou encore Sean De Bie contribuent à rendre ce palmarès particulièrement bien fourni, confirmant que des individualités peuvent aussi prendre confiance dès le début de l’année. Il reste désormais à confirmer sur les grands rendez-vous. La période des classiques printanières s’ouvrira le 24 février prochain sur le Circuit Het Nieuwsblad, et c’est sur ce type de course que les équipes du plat pays sont particulièrement attendues aux avant-postes. Plus particulièrement Quick Step et Lotto-Soudal, qui ont rebâti leur équipe de spécialistes de courses d’un jour durant l’hiver. Rendez-vous est pris pour ces deux prochains mois !

Photo : RCS Sport/La Presse/Fabio Ferrari

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 28 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest