Tour de Belgique : le parcours de l’édition 2018 a été dévoilé

Le Tour de Belgique, 88e du nom, a dévoilé le parcours de son édition 2018. Le tracé se voudra une nouvelle fois classique avec quatre étapes en ligne et un contre-la-montre individuel d’une dizaine de kilomètres. Le classement général devrait ainsi se dessiner sur l’étape-reine prévue lors du quatrième jours de course dans les monts mosans, autour de Wanze.

Qui donc succédera à Jens Keukeleire lors de cette 88e édition du Tour de Belgique, traditionnel rendez-vous national reprenant les grandes difficultés du plat pays ? Il est difficile de le déterminer au vu du parcours proposé par Golazo, organisateur de l’épreuve. Certes, les deux premières journées de course proposent des tracés habituels, avec une étape de plaine annoncée pour les sprinters autour de Buggenhout avant une autre arrivée massive certifiée entre Lochristi et Knokke-Heist, où le peloton reconnaîtra le fameux mur de 100 mètres qui conclut la longue ligne droite sur la digue de la Mer du Nord.

Des côtes traditionnelles et des surprises

Lors de la troisième étape, le classement général sera déjà bouleversé suite au contre-la-montre individuel tracé autour de Bornem, particulièrement plat, qui satisfera donc les meilleurs rouleurs de la meute. Il faudra en tout cas limiter la casse pour les moins habitués car le lendemain, les écarts devraient être bien plus importants sur l’étape-reine, tracée en province de Liège autour de Wanze. Et pour l’occasion, les organisateurs ont décidé de changer les habitudes en proposant des escalades traditionnelles comme le Mur de Huy ou la côte d’Ereffe, bien connus des amateurs de la Flèche Wallonne, avec des nouvelles côtes, comme le Thier Philippart ou la côte Chemin du Comte, qui proposent des pourcentages à deux chiffres et des nouvelles pentes ardues. Les puncheurs seront donc ravis !

La cinquième et dernièrz étape emmènera les coureurs dans la Hesbaye, autour des champs bordés par le vent, entre Landen et Tongres. Là encore, un sprint devrait conclure cette dernière journée de course, à moins qu’un audacieux tente sa chance face au souffle d’Éole. Au terme de ces cinq étapes, le vainqueur du classement général sera désigné. Mais attention également aux bonifications du Kilomètre en Or, prévu sur chaque étape : pour rappel, trois sprints sont prévus tous les 500 mètres, à près de 25 kilomètres de l’arrivée à chaque fois. Les secondes de bonification proposées lors de chaque sprint avaient notamment permis à Jens Keukeleire de s’offrir le succès en 2017. Les favoris sont donc prévenus !

Les étapes de la 88e édition du Tour de Belgique (23 au 27 mai 2018) :

Mercredi 23 mai – 1re étape : Buggenhout > Buggenhout (179 km)

Jeudi 24 mai – 2e étape : Lochristi > Knokke-Heist (162 km)

Vendredi 25 mai – 3e étape : Bornem > Bornem (10,6 km, CLM individuel)

Samedi 26 mai – 4e étape : Wanze > Wanze (151,5 km)

Dimanche 27 mai – 5e étape : Landen > Tongres (158 km)

Photo :

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 28 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest