Superprestige #7 – Hoogstraten: Sanne Cant et l’inévitable Mathieu Van Der Poel

Avant-dernière manche du Trophée du Superprestige, et victoires de deux pointures de la discipline. En dames, la championne du monde, Sanne Cant, ne fit aucun cadeau à ses adversaires, même s’il manquait beaucoup de grands formats, et en élites hommes, l’inévitable Mathieu Van Der Poel a encore frappé. Super toute la saison, il ne lui manquera que le maillot irisé cette fois…

Dames:

Sanne Cant poursuit sa moisson

La championne du Monde prenait les commandes de ce Superprestige au second virage, pour ne plus jamais revoir de concurrentes dans ses roues. Un cavalier seul, une nouvelle démonstration pour l’anversoise, qui prend le meilleur sur la néerlandaise Maud Katheijns et la britannique Helen Wyman.

Pas de course pour les deux premières marches du podium, Cant et Kaptheijns s’installant hors portée dès l’envolée. Pour le reste, il y eu bien une bagarre entre six filles. Les jeunes, comme Alvarado, Worst ou encore Arzuffi se montraient, aux côtés des Brammeier, Van Loy ou Wyman. Après les championnats du Monde de Valkenburg, pas mal de cyclistes ont déjà tourné la page de la saison des labourés. C’est le cas des Compton, Ferrand Prevot, Vos, Majerus ou encore Keough. Des places à prendre donc pour ces jeunes, qui ne demandent qu’à apprendre et se montrer.

Sanne Cant fit donc ce cross en toute liberté, dans la gérance de son avance qui, à la fin du second circuit, se montait déjà à 22″. Kaptheijns n’eut aucun mal à garder le premier accessit, et la championne de Grande-Bretagne, Wyman se défaisait des jeunes pour cueillir le podium.

dav

Le Top-10:

  1. Sanne Cant en 40’25″
  2. Maud Kaptheijns à 26″
  3. Helen Wyman à 33″
  4. Ceylin Alvarado à 49″
  5. Annemarie Worst à 57″
  6. Alice Maria Arzuffi à 1’02″
  7. Kim Van De Steene à 1’07″
  8. Nikki Brammeier à 1’10″
  9. Elle Anderson à 1’21″
  10. Loes Sels à 1’33″

Élites:

Une 28e victoire pour Mathieu Van Der Poel

S’il devait recommencer la saison, il y a de fortes chances que Mathieu Van Der Poel troque ses 28 victoires contre le maillot de champion du monde. Trêve de plaisanterie, ce garçon est bien le plus fort, le plus régulier de la saison. Un jour sans, il en connaîtra d’autres, mais sans doute pas au plus mauvais moment d’une année. La même mésaventure se produisait à Thomas Pidcock, sur les pentes de Valkenburg. Il faudra se reprendre, et nous en sommes certains, l’avenir réserve encore bien des jours ″avec″ pour ces deux garçons.

Cette avant-dernière manche du Superprestige de Hoogstraten, avant Middelkerke samedi prochain, ne pouvait échapper à Mathieu, déjà victorieux la veille au terme du DVV Trophée. S’il connaissait quelques soucis en début d’épreuve, cela ne durait pas très longtemps, et une fois la machine TGV mise en route, personne -même pas Wout Van Aert- ne pouvait contrer. Toon Aerts fut le premier sur le virage au bout de la ligne droite, Michael Vanthourenhout le succédait et après deux tours en peloton, d’une dizaine d’hommes, un trio s’installe en tête. Les deux frères Van Der Poel et le champion du Monde. Les autres sont déjà loin, et ne peuvent espérer qu’une défaillance de David, pour pouvoir accrocher une troisième place.

En réalité, il faudra deux accélérations de Mathieu Van Der Poel, entre coupées d’un essai de Van Aert, pour que les choses se dessinent. Une fois l’oiseau envolé, les écarts se creusent, et personne ne reviendra. Derrière, on note des tentatives de Tim Merlier ou Toon Aerts, mais le peloton se reforme à chaque fois. A 49″ du leader, neuf hommes vont se battre pour la seconde place, et c’est un garçon fort discret ce jour, Laurens Sweeck, qui trouvera la solution pour s’extirper du groupe. Dans le sprint final, David Van Der Poel prendra la troisième marche du podium, en battant Michael Vanthourenhout. Wout Van Aert termine sixième, et ne sera plus sur les cross cette année.

Mathieu Van Der Poel remporte donc le Superprestige, après la Coupe du Monde et le DVV.

Le Top-10:

  1. Mathieu Van Der Poel en 59’32″
  2. Laurens Sweeck à 22″
  3. David Van Der Poel à 30″
  4. Michael Vanthourenhout m.t.
  5. Tim Merlier à 32″
  6. Wout Van Aert à 35″
  7. Toon Aerts à 38″
  8. Gianni Vermeersch à 40″
  9. Tom Meeusen à 46″
  10. Wietse Bosmans à 1’03″

Robert Genicot

Correspondant de presse depuis 1978. Administrateur de l'APFJS (Association Professionnelle Francophone des Journalistes Sportifs), aile francophone de Sportspress. Fondateur et rédacteur en chef du site Cycling-Review.eu en 2005 devenu CyclismeRevue en 2008.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest