Paris-Nice : la Course au Soleil une nouvelle fois dans le vent et les hauteurs

ASO a présenté ce mardi le parcours de la 76e édition de Paris-Nice, et dévoilé les huit étapes prévues du 4 au 11 mars prochains, entre la Région parisienne et la Côte d’Azur. Encore une fois, les premières étapes seront favorables aux spécialistes des classiques et du sprint avec des longues routes bordées par le vent, alors que la deuxième partie de course profitera aux grimpeurs, avec trois journées difficiles sur les hauteurs du sud de la France.

Paris-Nice n’a plus, depuis longtemps, le statut de première course par étapes de la saison. Pourtant, l’épreuve reste le premier grand rendez-vous attendu par les grimpeurs durant le printemps, alors que les classicmen préparent leur prochaine campagne sur les Flandriennes sur les routes françaises, s’ils ne préfèrent pas la traversée de l’Italie lors de Tirreno-Adriatico, disputé à la même période. L’épreuve confirme ces dernières années qu’elle peut être un terrain favorable aux attaquants, avec des profils atypiques, qui aident les offensives. Cela fut notamment le cas lors de la dernière édition, qui s’est conclue par un écart de seulement deux secondes entre le Colombien Sergio Henao (Sky), vainqueur, et Alberto Contador (Trek-Segafredo), qui a depuis pris sa retraite sous le soleil espagnol. C’est avec cette 75e édition dans le viseur qu’ASO a mis en place un tracé qui devrait favoriser les offensives en mars 2018.

Dès la première étape, les puncheurs devraient être à la fête avec une arrivée à Meudon au terme de la Côte des Gardes, qui propose près de 2 kilomètres à 6% de moyenne. Cela créera déjà quelques écarts, avant les deuxième et troisième étapes qui feront la part belle aux sprinters et aux spécialistes des bordures. Car le vent risque bien de bouleverser le peloton sur les longues nationales bordées par le souffle d’Éole. Le seul contre-la-montre de l’épreuve, prévu sur la quatrième étape, sera particulièrement court, avec seulement 18,4 kilomètres à parcourir et une côte d’une borne à 7% de moyenne comme seule difficulté à affronter.

Le col de la Colmiane, juge de paix de Paris-Nice

Le classement général se dessinera plutôt lors des quatre dernières étapes, en moyenne et haute montagne. La sixième étape vers Vence, notamment, ressemble furieusement à une mini-version de Liège-Bastogne-Liège, avec un enchaînement de courts cols qui vont bien casser les jambes, notamment dans les 15 derniers kilomètres. Le lendemain, les grimpeurs se disputeront la victoire sur la seule arrivée en montagne de la semaine, via le col de La Colmiane, déjà traversé l’année dernière. Enfin, la dernière étape, très courte, autour de Nice, fera office de juge de paix avec toutefois un tracé remanié, un col d’Èze réduit et un final via le Col des Quatre Chemins, comme en 2015.

Lire aussi : Les équipes sélectionnées pour Paris-Nice, le Dauphiné et le Tour de France

Les favoris pour cette 76e édition de la Course au Soleil n’ont pas encore été annoncés, seuls Warren Barguil (Fortuneo-Samsic), Julian Alaphilippe (Quick Step) ou encore Daniel Martin (UAE Team Emirates) ont été confirmés en pointillés. Mais au vu du tracé proposé, les grimpeurs et puncheurs les plus aguerris risquent d’apprécier.

La carte générale de la 76e édition de Paris-Nice (4 au 11 mars) :

Les étapes de la 76e édition de Paris-Nice (4 au 11 mars) :

1re étape – Dimanche 4 mars – Chatou > Meudon (135 km)

2e étape – Lundi 5 mars – Orsonville > Vierzon (187 km)

3e étape – Mardi 6 mars – Bourges > Châtel-Guyon (210 km)

4e étape – Mercredi 7 mars – La Fouillouse > Saint-Étienne (18.4 km, CLM individuel)

5e étape – Jeudi 8 mars – Salon-de-Provence > Sisteron (163,5 km)

6e étape – Vendredi 9 mars – Sisteron > Vence (188 km)

7e étape – Samedi 10 mars – Nice > Valdeblore/La Colmiane (175 km)

8e étape – Dimanche 11 mars – Nice > Nice (110 km)

Les équipes invitées :

Ag2r-La Mondiale (Fra)
Astana Pro Team (Kaz)
Bahrain-Merida (Brn)
BMC Racing Team (USA)
Bora-Hansgrohe (All)
FDJ (Fra)
Lotto-Soudal (Bel)
Mitchelton-Scott (Aus)
Movistar Team (Esp)
Quick Step Floors (Bel)
Team Dimension Data (Afs)
Team EF Education First-Drapac p/b Cannondale (USA)
Team Katusha-Alpecin (Sui)
Team Lotto NL-Jumbo (P-B)
Team Sky (G-B)
Team Sunweb (All)
Trek-Segafredo (USA)
UAE Team Emirates (EAU)
+
Cofidis, Solutions Crédits (Fra)
Delko Marseille Provence KTM (Fra)
Direct Energie (Fra)
Team Fortuneo-Samsic (Fra)

► Plus d’informations sur le site officiel de Paris-Nice.

Photo : ASO/A. Broadway – Graphiques : ASO/Georoute

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 27 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest