DVV Trophée #7 – GP Nys: Compton & Van Der Poel au sommet

Un Grand Prix Sven Nys disputé, comme le veut la tradition, le 1er janvier, autant dire qu’il ne fallait pas faire la fête de la Saint-Sylvestre. Un terrain très boueux, des pluies abondantes qui donnent l’avantage à Kathy Compton, chez les dames, et une nouvelle démonstration de Mathieu Van Der Poel chez les élites.

Dames:

Kathy Compton en solitaire

Sur ce terrain, les incidents sont nombreux, et les victimes -sans gravité, fort heureusement- sont irrémédiablement larguées. Ce fut le cas pour la championne du Monde, Sanne Cant, même si dans le dernier tour elle pouvait espérer revenir en tête. Ce n’était pas le cas, d’autres -à l’image de Maud Kaptheijns- avaient bien plus de réserve. Pendant ce cross, et malgré une chute en tout début, Kathy Compton, la championne des USA faisait un exemple du genre.

Il est vrai que le circuit de Baal n’était pas propice à une partie de manivelles fluide. Ayant prit la tête, l’américaine ne devait plus revoir ses adversaires, comme la toute jeune Annemarie Worst, elle aussi victime d’un billet de parterre, qui caracolait en seconde position, laissant les autres en découdre pour la troisième marche du podium. Cette dernière allait revenir à la néerlandaise Maud Kaptheijns, qui faisait une belle remontada, plantant les Nikki Brammeier et surtout Sanne Cant dans la boue. Un peu plus loin on retrouvait Laura Verdonschot, qui revient très bien en forme après ses ennuis de santé.

Compton_GP_Nys_DVV#7_01012018

Le Top-10:

  1. Kathy Compton en 43’43 »
  2. Annemarie Worst à 48″
  3. Maud Kaptheijns à 57″
  4. Sanne Cant à 1’02 »
  5. Nikki Brammeier à 1’04 »
  6. Laura Verdonschot à 1’10 »
  7. Carmen Alvaredo à 1’18 »
  8. Kim Van De Steene à 1’50 »
  9. Ellen Van Loy à 1’51 »
  10. Loes Sels à 1’52 »

Élites:

Mathieu Van Der Poel à la régulière

On s’attendait, à nouveau, à un duel explosif sur le circuit de Baal, entre les deux cadors du moment, qui devaient allier l’agilité, la pénétration dans la boue et la force pour aller bien plus vite que l’autre. Si pendant trois tours, alors que c’est Laurens Sweeck qui domine les débats en début de cross, les deux maillots distinctifs se tiraient la bourre, le champion du monde allait, une nouvelle fois, connaître les affres de la supériorité du champion d’Europe. Dans le quatrième tour, Mathieu Van Der Poel accélérait, après une première tentative, et prenait dix mètres puis dix secondes sur un Wout Van Aert incapable de réagir.

On se doutait que le match allait se resserrer, car la boue devait faire son job, mais c’était sans connaître toute la puissance du batave. Un un demi-tour, Mathieu prenait 19″ à son rival, et celui-ci ne devait plus jamais le revoir. Le tour suivant, Van Der Poel possédait 32″. Le cross était bien plié après 40′. Wout Van Aert devait d’ailleurs commettre une erreur sur les planches, et la chute occasionnait une blessure à l’épaule et au poignet. Derrière ces deux gaillards, une belle passe d’armes entre Laurens Sweeck, Toon Aerts et Corné Van Kessel. Le premier ayant fait l’effort en début de cross, gardait le contact mais ne pouvait se mêler à la lutte pour la dernière marche du podium.

Quant aux deux Telenet, le plus régulier n’était autre que le néerlandais Corné Van Kessel, car dans sa fougue Toon Aerts devait dire bonjour de plus près, à deux reprises, à cette chère boue anversoise. Les écarts seront, tout comme à Bredene, très importants, puisque le sixième, Kevin Pauwels terminait à près de 3′, et que le dixième franchit la ligne d’arrivée avec un retard de 4’51 ». Mathieu Van Der Poel a encore fait le ménage sur le GP Sven Nys, et se pose de plus en plus comme le futur porteur du maillot irisé.

Le Top-10:

  1. Mathieu Van Der Poel en 58’59 »
  2. Wout Van Aert à 58″
  3. Corné Van Kessel à 1’36 »
  4. Toon Aerts à 1’37 »
  5. Laurens Sweeck à 1’52 »
  6. Kevin Pauwels à 2’59 »
  7. Tom Meeusen à 3’04 »
  8. Jens Adams à 3’22 »
  9. Gianni Vermeersch à 4’31 »
  10. Wietse Bosmans à 4’51 »

Les résultats complets: ICI

Photos: Captures écran Sporza

Robert Genicot

Correspondant de presse depuis 1978. Administrateur de l'APFJS (Association Professionnelle Francophone des Journalistes Sportifs), aile francophone de Sportspress. Fondateur et rédacteur en chef du site Cycling-Review.eu en 2005 devenu CyclismeRevue en 2008.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest