CDM de cyclo-cross #6 – Namur : Van Aert répond aux critiques, Richards s’offre une première

Le parcours difficile de la Citadelle de Namur a accouché de surprises en surprises durant une après-midi hivernale dans la boue. Chez les messieurs, le champion du monde Wout Van Aert (Crelan-Charles) a rapidement pris l’avantage dès le premier tour pour dominer l’épreuve wallonne et confirmer son retour aux affaires après deux semaines de pause en Espagne. Pendant que Mathieu van der Poel (Beobank-Corendon) subissait, lui, une journée sans. Tout comme la championne du monde Sanne Cant (IKO-Corendon), permettant à la jeune Britannique Evie Richards (Trek) de s’offrir sa première victoire en Coupe du monde.

Van Aert fonce, Van der Poel chute

Deuxième à Anvers, la veille, après un duel acharné avec le champion d’Europe Mathieu van der Poel (Beobank-Corendon), le champion du monde Wout Van Aert (Crelan-Charles) était attendu sur la sixième manche de la Coupe du monde à Namur pour confirmer son come-back, après deux semaines de stage sous le soleil qui devaient lui permettre de reprendre la tête des opérations sur les grands cyclo-cross de l’hiver. Et cela a visiblement réussi au citoyen de Lille. Rapidement, le maillot arc-en-ciel se dévoilait en tête du peloton dans la première montée de l’épreuve, alors que Klaas Vantornout (Marlux-Napoleon Games) chutait lourdement sur la clavicule. Devant, on ne s’inquiétait pas de cette chute massive, et on poursuivait l’effort dans les ornières.

Van Aert prenait ainsi vingt, trente, quarante secondes et ne se retournait jamais, laissant une impression de puissance sur les routes escarpées de la Citadelle. Derrière, van der Poel était pour sa part moins fringuant et enchaînait les fautes techniques. L’ex-champion d’Europe Toon Aerts (Telenet Fidea Lions) en profitait pour rester dans la roue du leader de la Coupe du monde, mettant ainsi la pression sur un cycliste batave en difficultés. Ce dernier glissait ainsi une fois dans la fosse en dévers, avant de chuter dans le dernier tour dans une descente technique. Deux images qui résumaient parfaitement la journée difficile du Néerlandais. Alors que Wout Van Aert savourait sa revanche et célébrait, debout sur son vélo, sa deuxième victoire en Coupe du monde cette saison, et un succès de prestige face à un Van der Poel moins bien.

« Je suis évidemment très content de cette victoire », rigolait timidement Wout Van Aert après ce succès namurois. « Je pense en effet que Mathieu devait être fatigué vu la distance que j’ai pu conserver par rapport à mes adversaires aujourd’hui. Je me sens dans la bonne direction, je retrouve la confiance après avoir retrouvé le physique. C’est la deuxième journée durant laquelle je me sens bien, je me sentais même mieux que la veille. Cela annonce de bonnes choses pour ces prochains jours et les prochaines échéances ». Avec l’idée de s’améliorer au fil des jours, en vue du championnat de Belgique à Coxyde, début janvier, et du championnat du monde à Valkenburg, fin janvier. En tout cas, grâce à ce succès, Wout Van Aert revient au classement de la Coupe du monde à 75 points de Van der Poel, alors qu’il reste encore trois épreuves, à Heusden-Zolder, Nommay et Hoogerheide.

« Je n’étais juste pas assez bon aujourd’hui », explique Mathieu van der Poel après sa troisième place glanée au caractère dans le final. « J’ai fait beaucoup de petites erreurs techniques. Dans le final, je pensais vraiment revenir sur Toon Aerts puis j’ai glissé. (…) Namur, c’est vraiment le circuit le plus dur de la Coupe du monde », commente le Néerlandais, qui ne veut pas entendre parler d’un tracé trop difficile pour l’hiver. « Pour moi, c’est un vrai parcours de cyclo-cross. Il y a du dénivelé comme sur le Koppenberg, cela donne une course très dure et sélective, mais cela fait bien partie du cyclo-cross selon moi », justifie pour sa part Toon Aerts, deuxième et de retour aux avant-postes après un début de saison plus discret.

Résultats de la course messieurs :

1. Wout Van Aert (BEL, Crelan-Charles) en 1h07’47“
2. Toon Aerts (BEL, Telenet Fidea Lions) à 1’04“
3. Mathieu van der Poel (P-B, Beobank-Corendon) à 1’06“
4. Kevin Pauwels (BEL, Marlux-Napoleon Games) à 1’58“
5. Michael Vanthourenhout (BEL, Marlux-Napoleon Games) à 2’08“
6. Corné van Kessel (P-B, Telenet Fidea Lions) à 2’24“
7. Marcel Meisen (All, Beobank-Corendon) à 2’37“
8. Laurens Sweeck (BEL, ERA-Circus) à 2’59“
9. Daan Soete (BEL, Telenet Fidea Lions) à 3’12“
10. Quinten Hermans (BEL, Telenet Fidea Lions) à 3’21“
11. Stephen Hyde (USA, Cannondale Cyclocross Team) à 3’35“
12. Tim Merlier (BEL, Crelan-Charles) à 3’45“
13. Jens Adams (BEL, Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) à 4’01“
14. Lars Forster (Sui, BMC Mountainbike Racing Team) à 4’11“
15. Steve Chainel (Fra, Team Chazal Canyon) à 4’24“
16. Diether Sweeck (BEL, ERA-Circus) à 4’32“
17. Dieter Vanthourenhout (BEL, Marlux-Napoleon Games) à 4’34“
18. Marcel Wildhaber (Sui, Scott-SRAM MTB Racing Team) à 4’40“
19. Lars van der Haar (P-B, Telenet Fidea Lions) à 5’05“
20. David van der Poel (P-B, Beobank-Corendon) à 5’15“

> Cliquez ici pour voir les résultats de la course messieurs.

Evie Richards profite des erreurs des favorites

La Grande-Bretagne serait-elle en passe de devenir la nouvelle grande nation du cyclo-cross ? Alors que le champion du monde des juniors Tom Pidcock a enchaîné un troisième succès en Coupe du monde sur le tracé namurois chez les espoirs, la course féminine a permis de découvrir un autre talent d’outre-Manche.

Dans le dédale boueux de la Citadelle, les glissades ont été nombreuses et il fallait avant tout être bien placé dès le départ pour éviter les accidents. La championne d’Italie Eva Lechner (Clif Bar), la championne de Grande-Bretagne Nikki Brammeier (Boels-Dolmans) et la championne des États-Unis Katie Compton (Trek), rien que cela, prenaient ainsi l’avantage dès la première montée du jour, avec la Britannique Evie Richards (Trek) en poursuite, non loin de là. Les autres favorites telles que Sofie de Boer ou Sanne Cant (IKO-Beobank) restaient coincés dans le peloton et pointaient au-delà de la 15e place dès le premier tour de course… sur les quatre, seulement, prévus sur le difficile tracé de Namur.

Le dévers du bas de la Citadelle faisait une nouvelle fois son travail et éliminait les concurrentes les moins habiles sur cette route glissante. Lechner poursuivait pour sa part la course en tête, et tenait Brammeier et Compton à légère distance. Mais au troisième tour, la jeune Evie Richards, ancienne championne du monde de cyclo-cross chez les espoirs et à peine arrivée chez les pros cet hiver à l’âge de 20 ans, revenait sur le trio et débordait tout le monde à la faveur d’une erreur technique de Lechner et Brammeier. La spécialiste du VTT profitait ainsi de ses qualités techniques sur le terrible parcours namurois pour aller décrocher son tout premier succès en Coupe du monde devant sa compatriote Brammeier.

Dans le clan belge, on pouvait clairement faire grise mine. Ellen Van Loy (Telenet Fidea Lions) concluait l’épreuve féminine à la 11e place juste devant la championne du monde Sanne Cant, qui n’a jamais pu reprendre son rythme. Alors que d’autres favorites ont pu se refaire la cerise dans la deuxième partie de course comme Pauline Ferrand-Prévot (Canyon-SRAM), aussi mal placée que l’arc-en-ciel de Cant lors du premier tour, qui terminait finalement cinquième de l’épreuve du jour. Rendez-vous à Heusden-Zolder le 26 décembre prochain pour une revanche sur un tracé qui se voudra tout aussi technique.

Résultats de la course dames :

1. Evie Richards (G-B, Trek Factory Racing), les 4 tours en 38’49“
2. Nikki Brammeier (G-B, Boels-Dolmans) à 0’15“
3. Eva Lechner (Ita, Clif Pro Team) à 0’24“
4. Katherine Compton (USA, Trek Factory Racing) à 0’34“
5. Pauline Ferrand-Prévot (Fra, Canyon Factory Racing XC) à 1’06“
6. Kaitlin Keough (USA, Cannondale Cyclocross Team) à 1’08“
7. Katherine Nash (USA, Clif Pro Team) à 1’14“
8. Jolanda Neff (Sui, Kross Racing Team) à 1’20“
9. Lucinda Brand (P-B, Team Sunweb) à 1’29“
10. Alice Maria Arzuffi (Ita, Steylaerts-BetFirst) à 1’34“
11. Ellen Van Loy (BEL, Telenet Fidea Lions) à 1’59“
12. Sanne Cant (BEL, Beobank-Corendon) à 2’04“
13. Sophie de Boer (P-B, Parkhotel Valkenburg-Destil) à 2’09“
14. Christine Majerus (Lux, Boels-Dolmans) à 2’12“
15. Helen Wyman (G-B, Kona Factory Team) à 2’18“
16. Annemarie Worst (BEL, ERA-Circus) à 2’26“
17. Caroline Mani (Fra) à 2’33“
18. Maud Kaptheijns (P-B, Crelan-Charles) à 2’38“
19. Kim Van de Steene (BEL, Tarteletto-Isorex) à 2’41“
20. Nadja Heigl (Aut) à 2’46“

> Cliquez ici pour découvrir les résultats complets des dames.

Les autres résultats de la journée :

Les résultats de la course des espoirs.

Les résultats de la course des juniors.

Photos : Capture Proximus TV/RTBF

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 27 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest