Trophée DVV #5 – Cross de l’Escaut: Sanne Cant peut, Mathieu Van Der Poel veut

Avant le grand rendez-vous de la Citadelle de Namur, pour une nouvelle manche de la Coupe du Monde, les crossmen et women en discutaient sur les bords de l’Escaut, à Anvers, et le spectacle, dans la pure tradition des cross à la ”belge”, en valait la chandelle. Dans les deux catégories reines, les plus forts devaient émerger. Sanne Cant prenait la mesure de l’américaine Compton, tandis que Mathieu Van Der Poel se déjouait des ennuis mécaniques, pour contrer le retour de Wout Van Aert.

Dames:

Sanne Cant aligne les records

Si le cross chez les dames n’a rien à envier aux hommes, si ce n’est le prix des récompenses, il s’internationalise de plus en plus, et cela fait du bien à la discipline. Pour ce Cross de l’Escaut, à Anvers, la démonstration fut encore une fois faite. Une très belle explication entre les meilleures des labourés, sur un circuit rendu difficile par la boue, et le vent. Il ne faut pas attendre très longtemps pour voir se détacher les cadors, avec aux commandes la championne du Monde, Sanne Cant. Cette dernière, même si elle signe un nouveau succès, ne passera pas une après-midi très tranquille. En effet, elle sera accrochée de bout en bout par les Compton, Brammeier, Wyman, Nash et Van Loy. Une joute de toute beauté, se terminant par un duel avec la championne des USA, Compton.

Au fil des tours, que les commissaires de l’UCI firent durer (à terme il y avait un tour de trop, et ce n’est pas la première fois cette saison…), les attaques de Compton, et avant elle de Nash -qui se prenait malencontreusement un cordon de barrière dans les freins, ce qui provoqua sa chute- devaient faire réfléchir Sanne Cant. Toutefois, elle parvenait à garder la tête du cross, pour terminer par un attaque à laquelle Compton ne pouvait réagir. Comme son nom l’indique, Sanne peut quand elle veut. Derrière, l’américaine ne se cherchait pas d’excuse, et reconnaissait la grande force de la championne belge. D’un autre côté, on attendait beaucoup du retour de Marianne Vos dans les labourés, et si celle-ci faisait un très bon début de cross, elle ne pouvait pas suivre le rythme de ses concurrentes. Un moment en prise avec une de ses pédales, elle ne se cherchait pas non plus d’excuses: « Non, le problème de pédale n’est pas en cause dans ma position(8è). Je n’étais pas au mieux, il me manque de la compétition, mais ce fut un très bon entraînement pour la suite, et surtout pour demain à Namur, circuit que j’aime. On verra… »

On soulignera aussi la très bonne prestation de Kim Van De Steene, actrice d’un beau retour qui la portait juste devant la néerlandaise, et derrière les Brammeier et Kaptheijns.

Le Top-10:

  1. Sanne Cant en 48’46”
  2. Katherine Compton à 4”
  3. Helen Wyman à 10”
  4. Katherina Nash à 29”
  5. Nikki Brammeier à 34”
  6. Maud Kaptheijns à 58”
  7. Kim Van De Steene à 1’21”
  8. Marianne Vos à 2’10”
  9. Ellen Van Loy à 2’28”
  10. Betsema à 2’40”

Élites:

Mathieu Van Der Poel ne laisse rien au hasard

On attendait un grand duel, pur le retour de Wout Van Aert (après ses deux semaines de stage au soleil espagnol), et ce fut le cas, sans doute aidé par des ennuis mécaniques du roi de la spécialité, Mathieu Van Der Poel. En effet, celui-ci était à trois reprises coupé dans son élan. Tout d’abord après le premier virage, chute, puis alors qu’il dominait de la tête et des épaules, deux crevaisons, dont dans la 7è boucle, ce qui permettait à Van Aert de revenir sur le champion d’Europe. Pour ce dernier ce n’était pas non plus sans accro, puisqu’il ratait un virage -trop large- et chutait, alors qu’il était en compagnie de Mathieu.

A l’arrière, la cause était entendue dès le troisième tour. Les poursuivants des deux monstres de la boue étaient déjà pointés à plus de 15”. Un écart qui va augmenter rapidement, pour voir Laurens Sweeck terminer à plus d’une minute pour la troisième place. Une bagarre entre les Télénet et Laurens, où le trio van der Haar, Aerts et Van Kessel ne pouvaient contrer Sweeck. Chose remarquable également, la présence de Kevin Pauwels, en tête du cross pendant près d’un tour.

Le Top-10:

  1. Mathieu Van Der Poel en 57’24”
  2. Wout Van Aert à 3”
  3. Laurens Sweeck à 1’06”
  4. Lars van der Haar à 1’10”
  5. Kevin Pauwels à 1’15”
  6. Toon Aerts à 1’22”
  7. Corné Van Kessel à 1’31”
  8. Tim Merlier à 1’48”
  9. Jens Adams à 2’08”
  10. Dan Soete à 2’17”

Les résultats complets sur cette page: ICI

Photo capture d’écran Sporza

Robert Genicot

Correspondant de presse depuis 1978. Administrateur de l'APFJS (Association Professionnelle Francophone des Journalistes Sportifs), aile francophone de Sportspress. Fondateur et rédacteur en chef du site Cycling-Review.eu en 2005 devenu CyclismeRevue en 2008.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest