Clash annoncé entre Wout Van Aert et Nick Nuyens

En football, lorsque l’équipe n’obtient pas les résultats escomptés, on « vire » le coach. En cyclo-cross, on y va de déclarations avérées -ou pas-, et la situation s’envenime assez rapidement. Dans le cas qui nous occupe, et alors que la plupart des as des labourés sont en stage en Espagne, c’est du côté du champion du monde qu’il faut se tourner. Retour sur les dernières péripéties.

Tout le monde aura constaté que les résultats de Wout Van Aert n’ont rien à voir avec sa fameuse saison 2016-2017. D’aucuns mettront en avant sa participation aux courses sur routes du printemps dernier, d’autres estimeront qu’on ne peut réussir deux années parfaites successives, et que le maillot irisé engendre directement une saison terne, et enfin les grands connaisseurs y verront la faute de la technique. Nous ajouterons, et pourquoi pas, les relations au sein de la formation.

Toujours est-il qu’un certain clash se précise du côté de Véranda Willems – Crélan (devenue Crelan-Charles durant la saison hivernale). Lors du dernier Trophée DVV à Hamme, une rumeur circulait comme quoi Wout avait signé avec la formation Lotto-Soudal, mais personne ne savait avec certitude d’où venait ce vent. Du côté de Lotto, la réaction venait très rapidement, soulignant qu’elle n’avait pas le budget pour accueillir un tel coureur qui, semble-t-il, est assez gourmand. Il faut savoir que Van Aert est en contrat jusqu’en 2019, avec Vérandas Willems – Crelan. Nick Nuyens, le directeur général de cette dernière a, lui-même, démenti l’information.

Cela n’empêche qu’un certain malaise s’est installé dans l’équipe depuis le début de saison. Bien sûr les résultats, en dents de scie, de Wout en sont la cause, et celui-ci de déclarer qu’il ne se sent « pas à 100% au mieux au sein de la formation ». Dans le débat survient également la dimension technique, et le rendu des machines du constructeur Felt. Il semblerait que ce soit le point crucial au niveau des discussions entre les crossmen et la direction. Le problème n’est donc pas né ce dernier dimanche, mais date de l’an dernier.

Espérons que la semaine espagnole fera du bien à tout le monde, et qu’on peut s’attendre à revoir de réelles luttes entre Wout Van Aert et Mathieu van der Poel.

Photo : Vérandas Willems-Crelan


Robert Genicot

Correspondant de presse depuis 1978. Administrateur de l'APFJS (Association Professionnelle Francophone des Journalistes Sportifs), aile francophone de Sportspress. Fondateur et rédacteur en chef du site Cycling-Review.eu en 2005 devenu CyclismeRevue en 2008.

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest