Le Tour des Alpes 2018 dévoile ses étapes : une arrivée « en arc-en-ciel » à Innsbruck

Le Tour des Alpes, autrement connu comme le Tour du Trentin, évolue une nouvelle fois et proposera un parcours particulièrement montagneux entre l’Italie et l’Autriche, avec plus de 13.000 mètres de dénivelé positif en cinq jours de course. Cela risque de faire mal aux gambettes !

Pour cette deuxième édition du Tour des Alpes, organisé par l’équipe en charge de l’ancien Tour du Trentin, les montagnes du Tirol et du Trentin vont offrir au peloton des pentes ardues, des cols en altitude et un parcours de championnat du monde. Le programme s’annonce donc savoureux pour un grand spectacle cycliste, en pleine trilogie ardennaise. Les purs grimpeurs seront donc heureux de découvrir le tracé proposé, à trois semaines du départ du 101e Tour d’Italie. Bon nombre de spécialiste des cols commencent d’ailleurs à préférer ce rendez-vous taillé pour leurs qualités aux classiques wallonnes, qui se veulent plus indécises et parfois dangereuses, vu la nervosité inhérente aux courses d’un jour.

Ce Tour des Alpes, prévu du 16 au 20 avril 2018, proposera ainsi 13.000 mètres de dénivelé positif sur cinq jours de course, avec pourtant une seule arrivée au sommet. Les ascensions resteront malgré tout nombreuses et dès la première étape, avec une grimpée de 19 bornes avant de rejoindre Folgaria, moins de six kilomètres après le sommet de ce col. La deuxième étape se conclura par la montée d’Alpe di Pampeago, près de Val di Fiemme, avec des pourcentages à deux chiffres à affronter tout au long de l’ascension. Les deux étapes suivantes se veulent moins ardues, mais pointent quand même deux cols chacun à plus de 1.500 mètres d’altitude.

Une triple montée à Innsbruck

Enfin, la dernière étape proposera dans son final un parcours que les coureurs retrouveront cinq mois plus tard : à Innsbruck, en Autriche, le peloton roulera sur le circuit final des prochains championnats du monde, avec la montée d’Igls (6,7 km à près de 5%) à trois reprises. Cette côte sera à affronter à sept reprises lors de la course masculine des Mondiaux sur route, fin septembre. La courte ascension avec une pente à 25%, prévue à la fin de la course pour le maillot arc-en-ciel, au nord d’Innsbruck, ne sera par contre pas sur le tracé de cette dernière étape du Tour des Alpes.

En 2016, le Britannique Geraint Thomas (Sky) avait remporté l’épreuve avec sept secondes d’avance sur le Français Thibaut Pinot (FDJ), préfaçant ainsi leur condition ascendante en vue du Giro. Nul doute que les prochains candidats pour le maillot rose seront encore de la partie entre l’Italie et l’Autriche, cette année.

Les profils des étapes de la 2e édition du Tour des Alpes (16 au 20 avril 2018) :

1re étape – Lundi 16 avril : Arco > Folgaria (134,6 km)

2e étape – Mardi 17 avril : Lavarone > Alpe di Pampaego (145,5 km)

3e étape – Mercredi 18 avril : Auer > Meran (138,3 km)

4e étape – Jeudi 19 avril : Klausen > Linz (134,3 km)

5e étape – Vendredi 20 avril : Rattenberg > Innsbruck (161,6 km)

Graphiques : Tour of the Alps

Grégory Ienco

Journaliste – Belge – 27 ans.

Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest