André Greipel et Peter Sagan annoncent leur retour sur le Tour Down Under

La première épreuve du calendrier WorldTour, le Tour Down Under, prévu autour d’Adélaïde (Australie) du 16 au 21 janvier 2018, dévoile petit à petit sa liste des partants. Et elle annonce déjà quelques grands noms du sprint. Après le jeune prodige australien Caleb Ewan (Orica-Scott), le triple champion du monde Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) et le vétéran allemand André Greipel (Lotto-Soudal) ont confirmé leur présence dans le sud australien en janvier prochain.

Depuis son troisième maillot arc-en-ciel consécutif conquis à Bergen, le Slovaque Peter Sagan n’a plus trouvé place dans un peloton, préférant se reposer et profiter de sa nouvelle vie de père de famille, après la naissance de son fils Marlon, le 25 octobre dernier. Il garde toutefois le vélo en tête et a déjà annoncé au quotidien australien Adelaide Advertiser qu’il reprendra la compétition en Australie cette saison, comme il l’avait déjà fait en 2017. Il sera ainsi sur le critérium d’Adélaïde le 14 janvier, avant le Tour Down Under, prévu du 16 au 21 janvier.

« Je suis très excité à l’idée de reprendre la saison 2018 avec le maillot arc-en-ciel sur mon dos à nouveau », explique-t-il. « C’est à chaque fois le départ parfait pour la saison du WorldTour. Il y a tout : une course exigeante et dure, une météo chaude et des fans passionnés qui vous encourageant jour après jour, quoi qu’il arrive. Il est important de bien lancer la saison avec Bora-Hansgrohe et il n’y a pas de meilleur endroit qu’au sud de l’Australie, sur le Tour Down Under ». Pourtant, le Tour Down Under n’a pas encore été synonyme de victoire pour le Slovaque, à deux reprises deuxième d’étape en 2017.

Greipel veut rapporter des points à Lotto-Soudal

L’épreuve australienne accueillera également un habitué de la première grande course par étapes de la saison : André Greipel (Lotto-Soudal). Le coureur allemand de 35 ans est le recordman de victoires d’étape avec seize succès remportés entre 2008 et 2014, ainsi que deux sacres au classement général (en 2008 et 2010). Le « Gorille » avait toutefois éclipsé le Tour Down Under de son programme ces trois dernières années, préférant reprendre la compétition sur le Challenge de Majorque, fin janvier. Cette fois, le coureur allemand semble surtout avoir une certaine pression sportive de la part de l’équipe Lotto-Soudal, qui espère engranger des points WorldTour rapidement, et éviter une saison en demi-teinte comme en 2017.

« C’est un plaisir pour moi de revenir, car cette course a toujours été un bon départ pour une saison que j’espère fructueuse », explique-t-il sur le site de l’équipe Lotto-Soudal. « J’ai vu cette course se développer au fil des années pour devenir une course WorldTour de haut niveau, un exemple pour les organisateurs à travers le monde entier. (…) Ce serait évidemment sympa de glaner les premières victoires et les premiers points pour mon équipe. » Il faudra en tout cas être au top de sa condition dès le mois de janvier pour faire face aux sprinters annoncés, comme Sagan et Ewan.

Photo : RCS Sport/Giro d’Italia et ASO

Grégory Ienco

Journaliste – Belge – 27 ans.

Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest